Bike Checks | Specialized, Pivot, Lapierre, Rossignol, Commencal : 6 vélos des championnats de France d’Enduro

Tech
9 mai 2022 — Paul Humbert

En marge de l’ouverture de la saison d’enduro avec les championnats de France à Accous (64), nous avons marqué un arrêt dans les paddocks pour vous proposer 6 bike checks avec certain(e)s des meilleurs pilotes. Et on vous garde une petite surprise pour la fin….

Le Lapierre Spicy d’Isabeau Courdurier

 

 

La championne de France roule avec un Lapierre Spicy en taille S qu’elle a monté en « mulet » avec une roue avant de 29 pouces et une roue arrière de 27,5 pouces.

 

 

Pour les pneus, elle choisit des Hutchinson Toro en section 2,35 avec une carcasse renforcée et une gomme « course » tendre réservée aux athlètes. Côté pression, c’est 1,25 bar devant et 1,4 bar derrière. Sur ses roues Zipp 3zero Moto, elle utilise le capteur de pression TireWiz qui permet d’être averti en cas de perte d’air, ce qu’elle juge pratique en course.

 

 

Côté suspensions, impossible d’être trop bavarde pour Isabeau, on repère une nouvelle Rockshox Zeb avec des purgeurs d’air à l’arrière des fourreaux, des buttercup (comme sur la Zeb Flight Attendant : www.vojomag.com/test-nouveaute-rockshox-flight-attendant-autorisation-de-decoller/ ) et des nouveaux réglages pour la cartouche. Pour l’amortisseur, il en va de même et on le distingue à son sticker « Blackbox ».

 

 

Isabeau Courdurier ne peut pas rentrer dans les détails mais elle nous indique sa préférence pour l’amortisseur à ressort qui lui donne « une impression de vélo plus collé au sol. C’est un pilotage qui me va bien. »

 

 

Pour ses freins, elle utilise des Sram Code RSC avec des disques HSC en 200mm de diamètre. Toujours dans le groupe Sram, on retrouve la tige de selle Rockshox Reverb dans un débattement custom et « secret » situé entre 110 et 125mm.

 

 

Renthal s’occupe du poste de pilotage avec une potence de 31mm de long et un cintre alu de 30mm de rise et de 750mm de large. Pour sa transmission Sram XO1 AXS, Isabeau opte pour un plateau de 34 dents tout au long de la saison.

 

 

Autre nouveauté, on découvre des pédales HT T2, soit la dernière mise à jour de cette pédale d’enduro. Sur ce Lapierre Spicy, on retrouve une trappe sous le cadre dans lequel Isabeau a rangé une chambre à air, qu’elle accompagne parfois de démonte-pneus. 

Notre test du Lapierre Spicy : https://www.vojomag.com/test-lapierre-spicy-cf-7-9-lews-a-la-portee-de-tous/ 

Le Specialized Enduro de Kevin Miquel 

 

 

Pour sa seconde année dans l’équipe, Kévin Miquel continue au guidon d’un Enduro 29 en taille S4. Côté suspensions, on retrouve une Rockshox Zeb dans laquelle il glisse 3 tokens et qu’il gonfle à 68psi de pression.

 

 

À l’arrière prend place un Rockshox Superdeluxe Ultimate avec un ressort. Kevin a roulé avec un amortisseur à air jusqu’il y a quelques mois mais il a basculé vers le ressort « cet hiver où on a trouvé un truc sympa. Je change en fonction des pistes mais là j’avais envie de tester. J’aime le déclenchement plus progressif en début de course. »

 

Il y a du nouveau du côté des roues avec une Roval alu derrière « par sécurité » et devant on découvre un prototype en carbone d’un nouveau modèle qui n’est pas sans rappeler la forme des Zipp : « Specialized développe de la roue carbone plus confort, je roule avec depuis novembre. » Pour les pneus, on retrouve un Hillbilly à l’avant et un Butcher à l’arrière, en carcasse Gridgravity et en gomme T9. Kévin gonfle à 1,6 derrière et 1,4 devant. 

Dans les pneus, Kévin Miquel utilise des mousses de protection Cushcore, avec un modèle XC à l’avant et un modèle enduro plus classique derrière.

 

 

Côté poste de pilotage, on retrouve un combo Renthal alu avec une potence de 50mm, et un cintre de 760mm de large.

 

 

Sa transmission XO1 AXS est équipée d’un guide-chaîne haut, et bas, pour plus de sécurité, de silence, et la garantie de ne pas dérailler.

 

 

La tige de selle Rockshox Reverb AXS de 170mm de débattement est surmontée de la nouvelle selle Specialized Power pro Mirror. Kévin l’a choisie pour une seule raison : le confort. 

Au niveau des accessoires, un multi-outil Specialized prend place sur le porte-bidon, et à l’intérieur du cadre, Kevin glisse une chambre à air, une cartouche de CO2, des colliers Rilsan et un maillon rapide. 

Découvrez la course de Kevin et sa remontée pendant la journée du dimanche : https://www.vojomag.com/championnat-de-france-enduro-2022-courdurier-et-rudeau-recidivent/ 

Le Pivot Firebird de Morgane Charre

 

 

Morgane Charre s’aligne sur ce championnat de France avec un Pivot Firebird en taille S et en 29 pouces à l’avant comme à l’arrière. Son vélo développe 165mm de débattement à l’arrière et 170 à l’avant. Morgane utilise son vélo en position basse, la plus « ouverte » au niveau géométrie.

 

 

L’ensemble roues/pneus présente des nouveautés avec des roues Reynolds carbone moins hautes et moins rigides que la génération précédente. La construction change et les pneus se positionnent mieux, ce qui permet à Morgane de rouler plus bas en pression.

 

 

Sur ce point, il y a également du changement puisqu’on découvre les nouveaux pneus Continental Argotal en section 2.4, en carcasse DH et en gomme Super-Soft. Elle gonfle à 1.4 bars derrière et 1.3 devant.

 

 

Côté suspensions, on retrouve une Fox 38 dans laquelle Morgane met un spacer et 76psi. Elle roule avec les compressions ouvertes et un rebond modéré. Derrière, elle utilise l’amortisseur Fox X2 associé au vélo.

 

 

On retrouve un groupe XTR avec la transmission et le freinage, associé à des disques de 200mm de diamètre.

 

 

Morgane n’oublie pas de nous présenter ses pédales Nukeproof Sam Hill gravées à son nom.

 

 

Le poste de pilotage se compose d’un cintre Renthal Alu de 750mm de large, associé à une potence de 31mm de long. La tige de selle est une Fox Transfer.

 

 

Côté accessoires, on retrouve un petit bidon Fidlock, et un strap de cadre contenant une chambre à air, une cartouche de Co2 et deux démonte-pneus. Morgane glisse aussi une mèche dans son pédalier.

 

 

Retrouvez notre test du Pivot Firebird : https://www.vojomag.com/test-pivot-firebird-pro-xt-xtr-promesse-tenue/  

Le Rossignol Heretic de Morgane Jonnier

 

 

Morgane Jonnier roule sur le vélo d’enduro de la marque française : le Rossignol Heretic. Il est en taille M et est équipé de roues de 29 pouces. Il n’est toutefois pas 100% d’origine puisqu’il présente des haubans 1cm plus courts que la version commercialisée, et le prototype de biellette présent sur le vélo de Morgane modifie le débattement de 160 à 145mm de débattement.

 

 

Pourquoi ? L’Heretic est déjà jugé très tolérant, cette modification intervient pour apporter plus de dynamisme au vélo.

 

 

Pour plus de confort, Morgane a opté pour une fourche Rockshox Lyrik, après avoir roulé longtemps avec une Zeb. Pour les mêmes raisons, elle est également passée sur un amortisseur Fast suspension Fenix à ressort.

 

 

Du côté du train roulant, on repère des roues carbone Duke Fury Jack et un montage de pneus Hutchinson Toro 2,35 devant et Griffus 2,4, une combinaison que Morgane changera pour un double montage Toro pour la seconde journée de course. Côté pression, elle utilise 1,4 bar derrière et 1,2 bar devant.

 

 

On retrouve sur son vélo une tige de selle télescopique KS tout en carbone, et un prototype de selle Tioga.

 

 

Niveau poste de pilotage, c’est du ProTaper avec un cintre en 740mm de large. Sur celui-ci, on retrouve les leviers des freins Hayes Dominion qui sont associés à des disques de 200mm.

 

Morgane utilise des pédales HT T1 et dans son cintre, on découvre des petites mèches et une lame de rasoir.

 

 

Découvrez notre récente visite chez Rossignol:  https://www.vojomag.com/visite-rossignol-a-laube-dune-nouvelle-ere/ 

Le Commencal Meta SX d’Alex Rudeau 

 

 

Juste après son titre de champion de France 2021, nous retrouvions Alex Rudeau pour un bike check de son Commencal Meta TR. Pour 2022, le pilote change de monture et préfère un Commencal Meta SX.

 

 

Sur le cadre conçu pour un montage « mullet » , on retrouve une biellette qui lui permet d’accepter une roue de 29 pouces et de conserver le débattement de 150mm. Après plusieurs tests entre le Meta AM, le Meta TR et le Meta SX, le champion de France a trouvé le meilleur compromis entre facilité de pilotage et efficacité.

 

 

Partenaire du nouveau team Commencal Enduro Project, Crankbrother fournit les roues Synthesis en carbone, ici chaussées par des Schwalbe Magic Marry en carcasse Super Gravity et en gomme Addix « Ultra-Soft ».

 

 

Autre partenaire, on retrouve Fox pour les suspensions avec une 38 Factory et un amortisseur Float X2.

 

 

Le team utilise des freins TRP associés à des disques Galfer. On repère également un bidon Fidlock et un guide-chaîne E13 sur la transmission Sram Eagle XO1 AXS. Alex Rudeau utilise un cintre de 750mm de large.

 

 

Particularité du pilote : il préfère les pédales plates, très certainement en raison de son passé de trialiste. On retrouve des Crankbrother Stamp 11 sur le Meta SX d’Alex Rudeau. 

Découvrez le bike-check 2021 du vélo d’Alex Rudeau : https://www.vojomag.com/news/bike-check-le-commencal-meta-tr-champion-de-france-dalex-rudeau/ 

Le Specialized Enduro d’Estelle Charles

 

 

Un Specialized Enduro basculé en « mulet » avec une roue arrière de 27,5 pouces, associée à une roue avant de 29 pouces. Changement récent pour Estelle qui a intégré la structure cette année : le passage sur une Rockshox Lyrik parce que « moins rigide » qu’une Zeb. Côté suspension arrière, Estelle utilise un amortisseur Rockshox Superdeluxe Ultimate.

 

Le cadre d’Estelle est en taille « S2 », et son poste de pilotage Renthal alu est composé d’un guidon de 730mm de large associé à une potence de 31mm de long.

 

 

Côté train roulant, on retrouve un Specialized Hillbilly à l’avant et un Butcher à l’arrière. Les deux affichent une carcasse Grid Gravity et une gomme T9. Estelle choisit une pression de 1 bar à l’avant et 1,2 bar à l’arrière. Ces pneus sont montés sur des roues Roval Traverse, alu à l’avant et carbone à l’arrière.

 

 

 

Côté transmission, on retrouve un groupe Sram XO1 AXS et une tige de selle électronique du même groupe. On repère également une selle de la série Mimic chez Specialized, un garde-boue Slicy et des valves Cushcore. En plus du compartiment placé dans le tube inférieur, Estelle utilise un petit outil Swat sur son porte-bidon.

 

 

Côté freinages, Estelle Charles utilise des Sram Code RSC avec les nouveaux disques HS2. 

Qu’apportent ces disques Sram HS2 ? On vous l’explique ici : https://www.vojomag.com/test-nouveaute-sram-hs2-de-nouveaux-disques-plus-performants/ 

Le nouveau Giant de Youn Deniaud…

 

 

Pas de bike check officiel pour Youn Deniaud qui roule au guidon d’un nouveau Giant Reign 29  aluminium. Le pilote a reçu l’instruction de ne pas dévoiler les détails de sa nouvelle machine. Outre l’esthétique et la couleur, on ne repère pas de différences majeures avec le précédent modèle, mais comme souvent la vérité se trouve probablement dans les détails et les chiffres de géométrie et de cinématique.

 

 

En inspectant nos photos avec plus de détails, on repère une trappe sous le porte-bidon : Giant intègrera une boîte à gants !

Le portfolio et les résultats des championnats de France 2022 : https://www.vojomag.com/championnat-de-france-enduro-2022-courdurier-et-rudeau-recidivent/