Transferts 2021 : le grand résumé

Sport
3 février 2021 — Léo Kervran

Nous sommes en février, les premières courses approchent (déjà) et vous n’avez pas suivi tous les transferts de l’hiver ? Pas de panique, nous l’avons fait pour vous ! Voici en un seul article le résumé de tout ce qu’il s’est passé en XC, enduro et DH cet hiver :

Cross-country

En XC, les contrats sont souvent calqués sur les échéances olympiques, et si les Jeux de Tokyo ont été reportés à 2021, les contrats n’ont pas été prolongés d’une année comme par magie. L’hiver a donc été (très) animé et bien que tout ne soit pas encore fixé, on commence maintenant à y voir plus clair.

L’une des plus grosses annonces de l’hiver est sans aucun doute celle du Specialized Factory Racing, puisque la marque renouvelle l’intégralité de son effectif. L’équipe comptera cette année 4 pilotes, avec une parité parfaite (quelque chose d’assez rare pour être souligné) et un bel équilibre entre expérience et gros potentiel. Si on en juge par les résultats, le nouveau chef de file de la structure est sans aucun doute Jordan Sarrou. Un changement de taille pour le champion du Monde en titre, qui avait jusque-là toujours roulé pour des équipes françaises (KMC-Orbea de 2014 à 2018 puis Absolute Absalon).

Son coéquipier chez les hommes est l’Italien Gerhard Kerschbaumer (ex-Torpado-Ursus), l’un des plus sérieux rivaux de Nino Schurter ces dernières années. Chez les filles, le recrutement a également belle allure puisque ce sont Sina Frei, chez Ghost depuis 2018, et Laura Stigger (déjà sur Specialized à titre individuel) qui rejoignent l’équipe. Avec un tel effectif, on devrait voir du Specialized sur les podiums pendant quelques années…

En ce qui concerne les “anciens” de Specialized, Haley Batten et Christopher Blevins ont rebondi chez Trinity Racing MTB (équipée par… Specialized), l’ancienne équipe de Tom Pidcock (passé professionnel sur route avec l’équipe Ineos au 1er février). Ils y retrouvent l’Italienne Chiara Teocchi, venue de Santa Cruz – FSA, le Brésilien Alex Malacarne (ex-Specialized Brésil) et le Britannique Cameron Mason, qui était déjà présent dans l’équipe. Un effectif résolument tourné vers la jeunesse (moyenne d’âge juste au-dessus de 20 ans) et qui pourrait presque faire figure d’équipe de développement pour le Specialized Factory Racing, vu le potentiel et la polyvalence de ces pilotes.

De leur côté, Simon Andreassen et Alan Hatherly sont partis chez le Cannondale Factory Racing, où ils auront pour coéquipiers Manuel Fumic et Henrique Avancini. Et Maxime Marotte, alors ?

Le contrat de l’Alsacien avec Cannondale n’a pas été renouvelé et après une intersaison un peu mouvementée (fin octobre, il ne savait pas de quoi son avenir serait fait), il a finalement pris la direction de l’Italie pour rejoindre Santa Cruz-FSA. La jeune équipe, lancée il y a 2 ans, a réalisé un beau recrutement cette année puisqu’elle enregistre les arrivées de Luca Braidot (4e des championnats du Monde 2020), Martina Berta (4e de la coupe du Monde U23 en 2019) et donc Maxime Marotte. Au total, l’équipe sera composée de 4 coureurs en 2021 puisque Greta Seiwald a prolongé son contrat.

Ce transfert était en revanche plus attendu : après 4 années de partenariat avec Canyon via l’équipe féminine de cyclisme sur route Canyon // Sram, Pauline Ferrand-Prévot rejoint BMC – Absolute Absalon. Malgré le départ de Jordan Sarrou, il y aura donc toujours un maillot irisé en 2021 dans la structure dirigée par Julien Absalon.

Canyon sera cependant toujours présent dans le peloton féminin cette saison puisque la marque allemande a annoncé l’arrivée d’Emily Batty dans ses rangs. Son départ de chez Trek, où elle a fait toute sa carrière, a pu surprendre certains observateurs, mais les relations s’étaient vraisemblablement tendues ces dernières années entre la marque américaine et la pilote canadienne.

Sur le papier, Batty est rattachée au Canyon Collective Factory Team de Troy Brosnan, Mark Wallace et Jack Moir (entre autres), une équipe DH/Enduro. Dans les faits, elle devrait donc être sur un programme similaire à celui de PFP ces dernières années, c’est-à-dire en autonomie avec son propre staff. Cependant, le fichier de l’UCI mentionne une autre pilote XC dans l’équipe, la Canadienne Laurie Arseneault (championne du Canada U23 sur Cannondale en 2018 et 2019). A 32 ans, Emily Batty aurait-elle décidé de se “reconvertir” en mentor et faire profiter une jeune compatriote de son expérience ? On devrait avoir plus d’informations là-dessus dans le courant du mois de février. Affaire à suivre…

Parmi les contrats non renouvelés et fins de collaboration, on peut également citer Lucie Urruty, qui quitte Creuse Oxygène et roulera désormais sur Specialized en tant que pilote privée (hors team) ou Githa Michiels côté belge, qui fera de même avec Scott après 2 ans passés chez Primaflor-Mondraker. En revanche, on ne sait toujours pas si Annie Last sera présente dans les pelotons cette année ou non. L’Anglaise ne fait plus partie de l’effectif KMC-Orbea mais n’a rien annoncé et ne figure pas dans le fichier de l’UCI.

Enfin, notons qu’Annika Langvad a pris sa retraite mais n’exclut pas de revenir dans le milieu dans un autre rôle que celui d’athlète pour faire profiter de jeunes pilotes de son expérience, tandis que Maja Wloszczowska a annoncé que la saison 2021 serait probablement sa dernière à haut niveau.

Descente

En DH, l’hiver fut un peu moins agité qu’en XC et c’est logique, car le calendrier de la  discipline n’est pas lié aux jeux olympiques. Les “affolements” comme en XC tous les 4 ans sont donc rares, mais chaque intersaison a tout de même droit à son lot de gros transferts et l’hiver 2020-2021 n’a pas fait exception.

On commence par les pilotes français et ce qui est probablement l’un des plus gros changements de ces dernières semaines : Loris Vergier quitte le Santa Cruz Syndicate, où il n’est pas remplacé, et rejoint Trek Factory Racing. Ses nouveaux coéquipiers se nomment Reece Wilson (champion du monde en titre), Charlie Harrison (3e de la coupe du Monde de Snowshoe en 2019) et Kade Edwards.

L’autre grand transfert côté Français est celui de Rémi Thirion. Non conservé par l’équipe Commencal // Muc-Off (après 8 ans passés sur des vélos de la marque andorrane), le Vosgien a rebondi chez le Giant Factory Offroad Team. A la clé, un statut de pilote n°1 devant ses coéquipiers Matthew Sterling et Jacob Dickson ainsi que le développement probable d’une nouvelle plateforme pour le Glory.

Photo Keno Derleyn

Elle ne figure pas (encore ?) dans les pilotes de premier plan chez les filles, mais elle a tout de même été sacrée championne du Monde Juniors en 2017 : Mélanie Chappaz rejoint les rangs de The Brigade, dont nous vous parlions il y a quelques semaines avec la présentation de leur impressionnant DH Production Privée. Le Colombien Rafael Gutierrez rejoint également l’aventure, ce qui porte à 4 pilotes l’effectif de l’équipe (Alex Marin et Rudy Cabirou restent en place).

Toujours chez les Français mais au niveau des équipes cette fois, on remarque une nouvelle venue dans la liste publiée par l’UCI. Elle s’appelle Commencal Nobl et découle du TCC Racing Team d’Antoine Pierron et Matteo Iniguez, qui n’aura duré qu’un an. Au sein de cette nouvelle équipe, on retrouve donc Antoine Pierron et Matteo Iniguez mais aussi Raphaël Iniguez et la jeune Belge Siel Van der Velden. A noter que Raphaël Iniguez était plutôt spécialisé dans le XC jusque-là, mais quelques belles performances les coupes de France 2020 de… DH lui ont permis d’être sélectionné pour les championnats du Monde de la discipline.

En ce qui concerne les pilotes étrangers, quelques transferts de taille ont également eu lieu, comme ceux de Vali Höll, Danny Hart et Veronika Widmann.

L’Autrichienne, qui faisait partie de l’équipe Sram -TLD mais avait un partenariat avec YT pour les cadres, rejoint le tout nouveau RockShox Trek Race Team. Une équipe très jeune puisque malgré leurs 19 ans, Vali Höll et son coéquipier Jamie Edmondson en sont les doyens ! En effet, les deux autres pilotes, les Canadiens Tegan Cruz et Ethan Shandro, ne sont âgés que de 15 et 18 ans.

Pour Danny Hart, son transfert de Madison Saracen vers Cube avait fuité dès la première manche de coupe du Monde à Maribor mais il a fallu attendre ce mois de janvier pour que ce soit officialisé. Il roulera donc pour la marque allemande aux côtés de Max Hartenstern les prochaines années, et c’est Veronika Widmann, en partance du Flow Style Racing, qui récupère la place vacante chez Madison Saracen. L’Italienne, 3e du général de la coupe du Monde en 2019, aura à cœur de poursuivre sa progression cette année après une saison 2020 blanche, la faute à une violente chute sur les championnats du Monde.

On notera enfin que Dakotah Norton, auteur de deux podiums en coupe du Monde (le dernier en date à Lousa 1 en 2020), rejoint le YT Mob après 3 ans chez Unior Devinci tandis que le spectaculaire Mitch Ropelato, passé par Specialized puis Santa Cruz, s’est engagé avec Cannondale.

Enduro

Très animée l’année passée (voir Enduro : un mercato fou pour la saison 2020), la saison des transferts fut en revanche bien plus calme cette hiver et peu de mouvements sont à signaler chez les pilotes de premier plan.

Photo Pango Visual

En France, le Commencal Enduro Team de Cécile et Cédric Ravanel se sépare de la championne de France 2019 Laura Charles (qui avait rejoint l’équipe l’hiver dernier) et accueille deux espoirs de la discipline, la Française Alyzés Lassus (15 ans) et l’Ecossais Jack Piercy (16 ans), en France depuis l’âge de 4 ans. Leur objectif cette année sera de découvrir la scène internationale aux côtés des deux autres pilotes de l’équipe, les jeunes mais déjà expérimentés Antoine Vidal et Alex Rudeau.

De son côté, Laura Charles reste dans les Pyrénées puisqu’elle roulera cette année pour l’Orbea Fox Enduro Team. Elle retrouvera Damien Oton et le champion de Slovénie Vid Persak dans la division EWS de l’équipe, tandis que les Espagnols Edgar Carballo et Gabriel Torralba ainsi que le Canadien Evan Wall se concentreront sur leurs épreuves nationales et continentales.

A l’étranger, le Suédois Zakarias Johansen quitte Cube pour revenir chez Ibis (où il retrouvera Robin Wallner), là où il avait fait ses débuts en EWS il y a quelques années tandis que Lewis Buchanan a signé chez Norco après seulement une saison passée avec Forbidden.

Enfin, on est toujours dans l’attente en ce qui concerne Katy Winton (ex-Trek), Jose Borges (ex-Miranda) et Kévin Miquel (ex-Sunn). Les 3 pilotes, tous déjà montés sur le podium de manches d’EWS, n’ont toujours pas annoncé leurs nouvelles équipes. S’il est à peu près certain qu’on verra le Portugais et le Français sur les EWS en 2021, l’Ecossaise n’a de son côté rien laissé filtrer et à l’heure actuelle, il est impossible dire si son avenir est assuré ou non.

La liste complète sur le site de l’UCI : uci.org/mountain-bike/teams