Test Ride #33 | Pédales Hope, banane Camelbak et chaussures Northwave

Tech
27 mai 2022 — Léo Kervran

Hope Union TC : essai transformé

Hope, la société britannique, a surpris tout le monde l’année dernière en présentant une nouvelle famille de pédales automatiques. Forte de trois modèles, les RC (Race Clip), TC (Trail Clip) et GC (Gravity Clip), la gamme s’adresse aux pratiquants de toutes les disciplines. Nous avons testé la version Trail, qui avec son format polyvalent se place en face des Shimano Deore XT, Time Speciale 8 et autre HT T2. Voici notre avis :

C’est avec une certaine surprise qu’on a découvert ces pédales au mois d’août 2021 (lire Union RC, TC & GC : des pédales automatiques chez Hope). D’accord, la marque avait des pédales plates dans sa collection depuis un moment mais développer son propre mécanisme de clic n’est pas si évident.

La base, l’axe et les roulements, sont les mêmes que pour la pédale plate F20. L’axe de notre pédale TC est donc en acier Cr-Mo (une mise à niveau vers un axe en titane comme celui utilisé dans la pédale RC est possible) tandis que trois roulements à cartouche et un palier en Norglide devraient assurer une rotation fluide.

Le mécanisme (et les cales) est en acier inoxydable et la cage est en aluminium usiné puis anodisé, la marque de fabrique de la marque de Barnoldswick. Notre version TC est affichée au même prix que la RC, 185 € tandis que la GC, plus grande, est 10 euros plus chère et s’affiche à 195 €. Chaque version est disponible en 6 couleurs différentes (noir, rouge, bleu, violet, orange et argent).

Nos pédales ont 4 emplacements pour des picots, deux à l’avant et autant à l’arrière. On en compte 7 sur la GC et aucun sur la RC, destinée au XC et dépourvue de cage. Sur la balance, les TC sont annoncées à 437 grammes la paire et nous avons pesé notre exemplaire à 454 g.

Les cales se déclinent en deux versions, “4” ou “5”. La première offre 4° de liberté angulaire et un angle de déclenchement de 12° tandis que pour la seconde, c’est respectivement 5° et 13°. La différence dans la pratique est, comme vous le lirez plus loin, subtile, mais à notre avis non négligeable. Il y a cependant un autre point très important à mentionner …

… les cales ne sont PAS compatibles avec la norme SPD. Visuellement, l’avant est assez similaire et c’est surtout l’arrière qui est plus grand et plus large. Vous pouvez toujours essayer de pousser très fort votre chaussure avec cale Hope dans une pédale Shimano ou vice versa, ça ne marchera pas ! Hope a développé ses pédales automatiques à partir de sa pédale plate et, selon ses propres termes, devait sacrifier une trop grande partie de la zone de contact avec la chaussure si elle ne développait pas son propre système.

A l’usage, le clic est extrêmement fluide et direct, mais la sensation est légèrement différente d’une pédale Shimano. C’est comme si vous deviez placer votre pied un peu moins loin sur la pédale. En soi, on s’y habitue rapidement, mais faites attention si vous recommencez par la suite à rouler avec le système Shimano. Avant que vous ne vous en rendiez compte, votre automatisme nouvellement acquis vous amènera à placer votre pied trop loin et vous frapperez la pédale au lieu d’enclencher la cale dans le mécanisme.

Une fois la pédale enclenchée, tout semble un peu plus stable et sûr qu’avec une pédale Shimano, surtout sur la durée. Entre le mécanisme unique et la plateforme, délibérément développée avec une plus grande surface de contact, on a vraisemblablement plus de soutien. Par ailleurs, contrairement à certaines autres pédales étiquetées “trail”, le pied est relativement stable lorsqu’on n’est pas enclenché, si on a déclipsé en urgence et qu’on a du mal à retrouver la bonne position par exemple. Bien sûr, on est loin des sensations et du grip d’une pédale plate mais ça ne glisse pas trop.

Avec les cales 4°, la sensation est familière et on enclenche le pied relativement rapidement. Avec les 5°, le pied est plus libre et a plus de marge de manœuvre avant de sortir.

Le déclipsage est également extrêmement fluide. Avec les cales 4°, la sensation est familière et on enclenche le pied relativement rapidement. Avec les 5°, le pied est plus libre et a plus de marge de manœuvre avant de sortir. Les deux options ont du sens, la première est plus adaptée si vous souhaitez déclipser rapidement tandis que la seconde offre une certaine sécurité si vous préférez garder les pieds sur les pédales le plus longtemps possible.

Et côté durée de vie, habituellement l’un des points forts de Hope ? Après plusieurs mois d’utilisation, les axes tournent toujours sans effort et ne présentent aucun jeu mais à ce niveau-là, c’est bien le minimum qu’on puisse attendre. Plus surprenant est l’état de la cage. Malgré un nombre “suffisant” de chocs avec des pierres ou autres rochers, elle est très peu marquée et toujours en excellent état.

Verdict

Cette version Trail Clip (TC) comble un vide entre la pédale de trail classique, dont la plateforme est souvent trop petite et peu utile, et les pédales DH plus lourdes. On pourrait voir le choix de cales spécifiques comme quelque chose de malheureux mais d’un autre côté, on y est déjà habitué depuis longtemps dans le domaine des pédales automatiques et surtout, il permet à Hope de proposer un système un peu plus stable et durable que le Shimano classique. Au prix recommandé de 185 euros, les Union TC sont assez chères à l’achat mais comme toujours avec Hope, la finition et surtout la durée de vie sont au rendez-vous, avec l’assurance d’avoir toutes les pièces détachées disponibles pour au moins 10 ans.

Hope Union TC

  • Mécanisme fiable et stable
  • Construction solide et de haute qualité
  • Grande plateforme à picots
  • Pas compatible avec les cales Shimano malgré les apparence
  • Tarif élevé
  • Bourrent rapidement dans la boue ou la neige
Note générale
Évaluation du testeur
Prix d'excellence
Coup de coeur
Rapport qualité / prix
Usage recommandé
  • XC
  • TR
  • EN
  • DH
Prix : 185 €
Poids : 454 g (la paire, avec picots)

Plus d’informations : hopetech.com