Belgian Enduro Cup 2018 : les dates et toutes les infos !

Sport
21 décembre 2017 — Christophe Bortels

Quelques semaines après avoir présenté le calendrier 2018, les organisateurs de la Belgian Enduro Cup organisaient ce mardi une conférence de presse pour revenir plus en détails sur la prochaine saison et ses nouveautés. Voici ce qu’il fallait en retenir :

5 manches confirmées

Les dates n’ont pas changé depuis l’annonce du calendrier en octobre, c’est donc bien à Rendeux, le dimanche 8 avril, que sera lancée la saison 2018 de la BEC. L’équipe de Laurent Georges, de retour aux affaires après avoir fait l’impasse en 2017, nous promet des spéciales naturelles et annonce une sortie nocturne la veille, sur l’une des spéciales de la course.

Un mois plus tard, le samedi 5 mai, les pilotes se retrouveront pour se mesurer aux redoutables spéciales de l’Amblève Légende Enduro, qui fera aussi office de Championnat de Wallonie. Né en 2017, l’Amblève Légende Marathon du dimanche quitte quant à lui le BAMS et s’annonce très technique, “une sorte de mini Transvésubienne” explique Bobaf Compère, cheville ouvrière de l’Amblève.

Annoncé dans le calendrier 2017 puis annulé, l’Enduro des Hautes Fagnes aura cette fois bien lieu, à Malmedy, le samedi 23 juin. Ici aussi l’enduro sera suivi le lendemain d’une épreuve marathon, le célèbre Raid des Hautes Fagnes, qui reste lui dans la série BAMS.

Après la traditionnelle trêve estivale, la BEC sera de retour en septembre pour les deux dernières manches coup sur coup : le toujours très apprécié Enduro du Grand Raid Godefroy, le samedi 8 septembre à Bouillon, suivi le lendemain de l’incontournable GRG, avant la manche finale une semaine plus tard, le dimanche 16 septembre à Daverdisse. Un Enduro de la Lesse qui promet d’être physique, mais aussi très fun tant en course que pour l’after. Il se murmure en effet que la fête que nous prépare l’équipe organisatrice risque d’être mémorable…

Une sixième manche “surprise” était annoncée et devait se tenir le samedi 26 mai, mais un conflit de calendrier avec le Championnat de Belgique d’Enduro organisé le lendemain à Neupré a poussé les organisateurs à renoncer à l’épreuve.

On en profite enfin pour préciser que la BEC est en passe d’être reconnue officiellement comme Coupe de Belgique d’Enduro par la fédération belge, une juste reconnaissance du travail accompli jusqu’ici par les coordinateurs et organisateurs.

Tarif uniformisé, pas les chronos

Par souci de cohérence, les différents organisateurs se sont mis d’accord sur un tarif uniformisé, qui sera de 35€ par manche, hors licence d’un jour (8€ pour les non-licenciés). Ils n’ont par contre pas pu trouver un terrain d’entente concernant le système de chronométrage, qui ne sera pas identique sur toutes les manches contrairement à 2017. Chronorace n’assurera plus les timings que sur une seule manche, Bouillon, l’Amblève fera appel à RIS (qui oeuvre notamment lors de l’Enduro de la Semoy) tandis que Sportident (utilisé en EWS) sera normalement utilisé sur les trois autres courses. Conséquence directe et logique, les inscriptions ne passeront donc plus systématiquement par le site de Chronorace.

Zone technique et marquage

La BEC annonce la mise en place de zones techniques sur les courses, et ce dans le but de contrôler (dans une certaine mesure) l’assistance sauvage qui mettait à mal l’esprit d’entraide et d’équité voulue par l’organisation. Reste encore à déterminer s’il s’agira d’une assistance neutre ou si on retrouvera les aidants et/ou mécanos des pilotes dans ces zones. Quant au marquage des vélos à l’aide de stickers, qui concernait jusqu’ici le cadre, la fourche et les roues comme en EWS, il se réduira uniquement aux roues à partir de 2018.

L’arrivée de la vidéo

Les coordinateurs de la BEC feront désormais appel à un vidéaste afin d’immortaliser chaque épreuve, à l’instar de ce qu’on retrouve sur les Enduro World Series avec les célèbres Highlights. Et vous pourrez bien entendu retrouver les comptes rendus texte et photos sur Vojo après chaque course puisque votre site préféré reste partenaire de la série !

Les e-bikes aux avant-postes

Les vélos à assistance électrique seront à nouveau de la partie et feront l’objet d’un classement distinct. Ils seront également à part physiquement sur les courses puisqu’ils seront regroupés en tête de startlist et s’élanceront donc en premier sur les spéciales.

Classement et manche bonus

Le tableau d’attribution des points en fonction du résultat sur chaque course reste a priori inchangé, de même que le principe de manche bonus, qui permet de ne retenir que les 4 meilleurs résultats sur les 5 épreuves. Autrement dit, celui qui dispute les 5 manches peut se permettre une contre-performance voire un abandon, ceux qui ne font que 4 manches n’auront par contre pas droit à l’erreur.

Site officiel de la Belgian Enduro Cup : www.endurocup.be