Championnat du monde XC 2019 : le grand portfolio

Sport
6 septembre 2019 — Olivier Béart

C’est est fini du championnat du monde XC 2019, avec un 8e sacre pour Nino Schurter mais aussi et surtout un deuxième titre émouvant, historique, marquant pour Pauline Ferrand-Prevot, de retour au sommet après plusieurs années de galères. Mais de l’action et de belles images, il y en a eu à tous les étages sur les courses elites hommes et femmes. Vojo vous propose de retourner au Mont-Ste-Anne le temps d’un portfolio réunissant les meilleures images d’Andreas Dobslaff et Olivier Béart, nos deux photographes sur place.

Même si les Canadiens sont un peu plus orientés DH, et si le record d’affluence de Lenzerheide en 2018 n’a pas été battu, Mont-Ste-Anne était noir de monde pour les épreuves XC des championnats du monde 2019 ! Avec ce grand portfolio, ce sont les meilleurs moments que nous vous proposons de revivre en images, avec un regard différent de ce que vous avez déjà pu voir jusqu’ici.

Dames

Départ, Jolanda Neff déjà en tête.

Passage dans la foule, fin du start-loop.

Rebecca McConnell, en tête au premier tour.

Duel dans la mythique descente de “La Béatrice”.

Githa Michiels et Pauline Ferrand-Prevot, dans le trafic.

Emily Batty, “chouchoute” du public Canadien.

Catharine Pendrel, qui réalise une excellente course. A 39ans, c’est sans doute une de ses dernières au Mont-Ste-Anne.

Pauline Ferrand-Prevot, remontée en cours.

Lucie Urruty, France.

Kate Courtney, pas aussi en verve qu’en 2018. Elle perd son titre mais termine tout de même 5e.

Jenny Rissveds ne s’est pas mêlée à la course en tête, mais elle est bien de retour.

Annika Langvad, 2e en 2018, n’est plus que l’ombre d’elle-même en VTT cette saison.

Le trio de tête dans la première moitié de course.

Ca arrive même aux meilleures…

Pauline Ferrand-Prevot prend le large !

Julie Bresset, peu avant d’être victime d’une crevaison…

… et de manquer d’exploser l’objectif de notre photographe.

Pauline Ferrand-Prevot. Propre et sans risque.

Pourtant, ce n’est pas facile pour tout le monde…

A quelques mètres de la victoire.

Sous le drapeau.

Célébration.

Décompression.

Podium.

Hommes

Countdown.

Départ sur fond de Saint-Laurent.

Avancini, spécialiste des départs rapides.

Maxime Marotte tente de suivre le rythme.

Nino Schurter, attentif dans “La Béatrice”.

Ondrej Cink tente sa chance, suivi par Enrique Avancini.

French squad.

Jens Schuermans, en forme mais retardé par une crevaison.

Alan Hatherly, champion du monde U23 en 2018 et premier champion du monde e-bike de l’histoire, accuse un peu le coup sur la course elite.

Nino Schurter, première sélection.

Mathias Flückiger, longtemps le seul à résister à Schurter, mais perturbé par une crevaison.

Schurter, Flückiger, Tempier : le trio des titans.

Nino Schurter s’isole.

Kerschbaumer, le retour de l’Italien.

Mathias Flückiger ne lâche rien.

Stéphane Tempier, qui ne se résout pas à accepter une 4e place.

Nino Schurter creuse le trou.

Titouan Carod, une course discrète mais efficace. Résultat : 4e.

Victor Koretzky, aussi dans le top 10 !

Gehrard Kerschbaumer, quelques minutes avant de tout perdre…

Les crevaisons et les rochers, véritables stars du week-end.

World Champion !

2 sur 2 pour la Suisse.

Enfin une médaille pour Stéphane Tempier, félicité par le staff et ses équipiers (ici, Victor Koretzky).

Final cruel pour Kerschbaumer…

…pneu arrière crevé et déjanté.

Maxime Marotte. Pas vraiment la course qu’il espérait, mais déjà le regard vers 2020.