WC DH #1 - Lourdes :
le portfolio de la finale

Sport
11 avril 2016 — Paul Humbert

À Lourdes, la température a atteint des sommets ce dimanche ! Le bulletin météo annonçait une moyenne de 15 degrés mais dès le passage des premiers pilotes, et spécialement les Français, la raquette d’arrivée était plus que bouillante. Cette course a confirmé le talent et la domination de certains, elle a aussi été le premier indicateur des hommes et des femmes en forme de 2016. Comme toute course, elle a aussi créé des déceptions. Le sommet des podiums a un petit goût de déjà-vu : Aaron Gwin et Rachel Atherton sont incontestablement au sommet de leur art et ils le prouvent en remportant la finale. Chez les hommes, les dernières minutes de course ont fait vibrer tout le public : Dernier à partir, Loïc Bruni explose les chronos de Gwin mais chute et voit s’envoler une première victoire en Coupe du Monde qui lui tendait les bras. La foule accuse le coup quelques instants puis repart de plus belle en portant Amaury Pierron, cinquième, vers son premier podium. Revivez la course en détails avec nos plus belles images du week-end :

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-54La piste du Pic du Jer s’est une nouvelle fois démarquée par sa beauté. Les lignes multiples et les difficultés variées rythmant les plus de 2 km du tracé ont séduit la majorité des pilotes. Sur un terrain changeant, la piste s’est également avérée compliquée pour les mécanos.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-43Comme en 2015, c’est la toute grosse affluence sur le bord de la piste pour les finales !

Les Hommes

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-52Tout au long des entraînements, les photographes, le public et les managers présents sur la piste ont eu l’occasion de découvrir en avant-première les pilotes les plus à l’aise.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-11Steve Smith fait partie de ceux-là. Il a affiché une belle vitesse et un beau contrôle du terrain tout au long du week-end. Il renoue d’ailleurs avec le podium en prenant la deuxième place après plusieurs saisons compliquées. Steve Smith is back !

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-20Josh Bryceland, en tête de la délégation britannique, a guidé ses compatriotes sur cette piste où les conditions et la nature du sol n’étaient pas sans rappeler leur chère île.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-17Danny Hart, Gee Atherton et Brendan Fairclough semblaient, eux aussi, très à l’aise sur le tracé de Lourdes.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-4Celui qui, en revanche, semblait plus en difficulté qu’habituellement en début de week-end, c’est bel et bien Aaron Gwin. Après plusieurs chutes lors des entraînements, sa victoire semblait moins évidente que sur d’autres courses ou que l’an dernier sur le même tracé.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-37L’Américain nous a toutefois donné tort dans l’après-midi. Est-il allé brûler un cierge avec ses supporters pendant la nuit ?

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-36Son ancien camarade de team, l’Australien Troy Brosnan semblait lui en total contrôle de son vélo.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-10Côté français, tous les regards étaient tournés vers Loïc Bruni qui confirmait, à l’issue des qualifications, son statut de champion du Monde.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-9Après l’annonce de sa blessure au poignet, beaucoup de monde scrutait le passage de Rémi Thirion. Hésitant jusqu’au dernier moment, Rémi s’est finalement élancé sur le tracé dans l’optique de conserver quelques points. Il termine en serrant les dents à la 44ème place.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-42Dimanche après-midi, Florent Payet s’élance au départ. Il réalise une excellente entrée en matière en s’installant sur le hot seat pendant un long moment.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-55Il faudra attendre le run particulièrement efficace d’Amaury Pierron pour déloger le Réunionnais de l’équipe VV Racing qui terminera finalement avec une très belle 12ème place.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-51Conscient d’avoir réalisé un excellent chrono mais incapable de savoir à qui il résistera, le pilote Lac Blanc-Commencal prend place sur le podium provisoire.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-8Commence alors un défilé des meilleurs pilotes de la planète. Greg Minnaar est le premier grand nom à venir se casser les dents sur le chrono de 3 minutes 13 du français.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-12Arrivent ensuite deux hommes en forme, Josh Bryceland et Gee Atherton. Aucun d’entre eux n’arrivera pourtant à accrocher le podium ce week-end. Seuls quatre pilotes passeront finalement devant Amaury Pierron !

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-53Aaron Gwin impose le nouveau temps de référence alors qu’il reste 10 pilotes à s’élancer : 3:09.131.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-7Danny Hart s’installe à ses côtés en accrochant le troisième meilleur chrono du jour. C’est ensuite au tour de Steve Smith de se casser les dents sur le chrono de l’Américain. Il termine finalement deuxième.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-56Loris Vergier réalise un run inégal avec d’un côté quelques très belles lignes, mais aussi pas mal d’erreurs qui l’empêcheront de rentrer dans le Top 10. Il termine 13ème.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-47Au moment où son coéquipier, le champion du Monde en titre, apparait sur l’écran géant, le très nombreux public de Lourdes est en feu. Dernier à partir, il est également le premier à voir son chrono s’afficher en vert aux premiers intermédiaires. Et pas qu’un peu : il a plus de 2 secondes d’avance au 2e intermédiaire !

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-60Loïc Bruni construit son run avec une large marge sous le chrono d’Aaron Gwin qui a les yeux rivés sur l’écran géant. Bruni est à la limite partout, et ça se voit.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-61En descente, rien n’est jamais joué avant le passage de la ligne d’arrivée et Loïc Bruni devra malheureusement l’apprendre une nouvelle fois. Après un premier déclipsage que le champion du Monde rattrape in extremis et qui aurait dû lui servir d’avertissement, il part à la faute un peu plus loin. Cette fois, le pilote Specialized chute dans un virage et manque, pour la seconde fois, la victoire à Lourdes.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-45« J’étais bien, très relax ce matin. Je savais que je pouvais gagner et je voulais accrocher la victoire pour ma première course avec Specialized. Mais j’ai poussé trop loin. La chute fait partie de la discipline mais c’est dommage, j’étais tellement bien ! Heureusement, je ne me blesse pas et la saison est encore longue. »

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-67De son côté, Aaron Gwin savoure sa victoire à sa manière : sobrement. Mais pleinement. “Mon hiver etait tout sauf reposant avec la découverte d’un nouveau vélo, du nouveau team. Gagner ici a d’autant plus de valeur et je veux vraiment remercier YT pour la confiance qu’ils me font.”  Très sportivement, Gwin reconnaissait aussi que Loïc Bruni était bien le plus rapide : “Il n’a pas eu de chance mais c’était l’homme du week-end. C’est dommage pour son crash mais il repousse les limites, c’est énorme ce qu’il fait. Je tiens à lui dire un grand bravo car il est en train de tous nous tirer vers le haut. On commence la saison de la meilleure des manières vivement la suite, j’ai hâte d’en découdre à nouveau avec lui.”

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-49La foule ne cache pas sa déception mais au moment du podium, elle porte unanimement le jeune Amaury Pierron jusqu’à la tribune. Le vice champion de France entre pour la toute première fois dans le top 5 et concrétise tout le travail d’un hiver.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-50Au côté de ceux qu’il considère encore comme ses idoles, il prend ses repères et il n’a, à n’en pas douter, revu ses objectifs à la hausse.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-34Les autres français sont nombreux à avoir réalisé de belles performances ce week-end devant leur public. Benoît Coulanges est 20ème, Guillaume Cauvin 28ème et Rudy Caribou est 30ème.  L’unique Belge au départ de cette finale, Grégoire Pazdziorko, signe son meilleur résultat en Coupe du Monde avec une belle 58ème place.

Les Dames

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-23La piste du Pic du Jer aura aussi donné pas mal de fil à retordre aux pilotes féminines qui s’élançaient chaque matin les premières sur un tracé détrempé par les pluies de la nuit.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-62Tahnee Seagrave a fait une belle percée lors des qualifications en dépassant sa compatriote Rachel Atherton.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-63Piquée dans son égo, la pilote Trek ne comptait toutefois pas se laisser faire.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-41Pendant son run de course, elle a été la seule a afficher une réelle aisance sur la fin du tracé. Elle remporte la course avec une très large avance de plus de 4 secondes.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-64Derrière elle, Tahnee Seagrave confirme sa bonne forme en terminant 2e.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-14Manon Carpenter complète un trio de tête totalement britannique. Elle boucle son run en 4 minutes.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-58Coté tricolore, en l’absence de Myriam Nicole, Morgane Charre était la mieux placée pour accéder au podium. La pilote Bergamont a malheureusement dû revoir ses objectifs à la baisse après une chute. Elle termine, sans bobo, à la sixième place.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-39Marine Caribou réalise une descente en serrant les dents à cause de son poignet douloureux. Elle termine 7ème.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-2Tracey Hannah termine quatrième et Emilie Siegenthaler complète le top 5.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-48Les Juniors

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-57Chez les hommes, Kevin Mary avait fait forte impression lors des qualifications. Il était le dernier au départ ce dimanche.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-26Auteur d’un très beau run, le Canadien Finn Iles était assis au sommet du podium provisoire.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-38Kevin Mary a fait clignoter le chrono en vert lors de son passage des trois intermédiaires. Il affichait une belle avance mais il chute finalement sur le bas du parcours. Le français se blesse et ne termine pas sa course. Fini Iles (photo) remporte ainsi sa première coupe du Monde et course officielle en tant que pilote de l’équipe Specialized Gravity Racing.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbertPremier Français, Gaëtan Vigé est quatrième.

WC-lourdes-j4-vojo-2016-paul-humbert-46Chez les dames, Mélanie Chappaz et Flora Lesoin représentent le club R-VTT Morillon. Elles devancent Rona Strivens.

Vous pouvez retrouver les résultats complets de la course ici : https://www.vojomag.com/news/wc-dh-1-lourdes-resultats