Val di Sole : le grand portfolio de la descente

Sport
30 août 2017 — Christophe Bortels

Une finale de coupe du monde a toujours une saveur particulière. Encore plus quand, comme ici à Val di Sole (Italie), les titres et les places d’honneur se jouent dans les catégories Elites ! Retour en images sur ces finales inoubliables…

Val di Sole ne propose sans doute pas le paysage le plus époustouflant du calendrier, mais sa piste est parmi les plus pentues et les plus techniques de l’histoire de la discipline, et donc parmi les plus redoutées… Après avoir accueilli les championnats du monde de descente en 2016, c’était donc l’endroit rêvé pour la finale de la coupe du monde 2017 !

Femmes Juniors

Ce sont les filles juniors qui ouvraient le bal de la finale de la coupe du monde de descente samedi dernier. Peu de concurrence dans cette catégorie avec quatre partantes seulement, et tout aussi peu d’enjeu avec un titre déjà attribué. Ce qui n’enlève rien au mérite de la Française Mélanie Chappaz, première ce week-end et au classement général final.

Hommes Juniors

Chez les Juniors hommes, la première place s’est elle aussi décidée avant Val di Sole. Le titre était déjà attribué à Finn Iles, qui a terminé sa saison par une victoire, la 6e en sept manches cette saison !

Derrière Finn Iles, tout restait ouvert pour les places d’honneur. Et c’est Matt Walker qui en a profité. Grâce à sa 2e place, il termine en effet 3e au classement général final alors qu’il pointait à la 4e position avant la course.

C’est le Français Sylvain Cougoureux (3e ce week-end) qui s’intercale entre Finn Iles et Matt Walker au classement général, après une belle saison où, sur six manches disputées, il n’a jamais terminé au-delà de la 4e place !

Belle 5e place chez les juniors pour Antoine Pierron, le premier des trois Pierron dont vous entendrez parler dans ce portfolio.

Femmes Elites

Qu’il semble loin le temps où Tahnée Seagrave, alors jeune adolescente totalement inconnue, clamait sur son site web qu’elle serait un jour parmi les meilleures pilotes au monde…

La voilà à présent avec trois victoires en coupe du monde au compteur en une seule saison : Leogang, Mont-Ste-Anne et Val di Sole ! Et à la clé une deuxième place au classement final. Avant un titre de championne du monde à Cairns dans deux semaines ?

Myriam Nicole est quant à elle restée à deux victoires cette saison…

… mais sa 2e place ce week-end lui a permis d’aller décrocher le général de la coupe du monde pour la première fois de sa carrière !

Après un meilleur temps en qualifs, Tracey Hannah n’a une fois de plus pas pu confirmer en finale, où elle a pris la 3e place. Malgré une victoire à Fort William cette saison, son objectif majeur pour 2017 reste certainement les championnats du monde chez elle, à Cairns !

Rachel Atherton, 4e ce week-end, a elle aussi déjà les yeux tournés vers Cairns, où elle remettra en jeu son maillot arc-en-ciel. La Britannique, blessée à l’épaule lors de la manche de Fort William, aura à coeur de faire oublier une année en demi-teinte après sa saison 2016 parfaite (victoire sur toutes les manches de la coupe du monde et titre de championne du monde) !

Marine Cabirou a connu une saison avec des hauts et des bas, oscillant entre la 3e place (Vallnord) et la 14e place (Fort William et Mont-Ste-Anne). La deuxième meilleure française du classement termine 9e à Val di Sole et prend la 8e place au général.

Juste derrière Marine Cabirou, on retrouve… Cécile Ravanel, l’enduriste championne du monde 2017 de la discipline qui, pour sa première fois en coupe du monde de descente, a pris la 10e place !

Hommes Elites

L’équation était simple pour Aaron Gwin : une victoire, et le général de la coupe du monde était dans la poche… L’Américain, ignorant les déboires de son concurrent direct (nous y reviendrons), a sorti un run agressif mais efficace dont il a le secret, pour aller décrocher la 19e victoire de sa carrière en coupe du monde !

Une nouvelle victoire, le général 2017, mais surtout un… 5e titre ! Gwin égalise du coup le record détenu jusqu’ici par un certain Nicolas Vouilloz, excusez du peu. Mais où s’arrêtera-t-il ?

Si Greg Minnaar compte à présent moins de succès que Gwin au général de la coupe du monde, il a déjà conquis trois titres de champion du monde (aucun pour Gwin) et est toujours recordman de victoires en coupe du monde avec 21 courses au compteur. Avant ce week-end, il pouvait encore espérer égaler Gwin en nombre de titres en coupe du monde (4) en emportant la course et donc le classement général. Mais après un cadre cassé le vendredi puis une cartouche de fourche qui rend l’âme le samedi matin, c’est une crevaison suivie d’une roue arrière éclatée qui a mis fin aux espoirs du Sud-Africain en finale…

Troy Brosnan pouvait lui aussi mathématiquement décrocher le titre, mais il devait compter sur une contre-performance combinée de Gwin et Minnaar. Ce ne sera pas pour cette fois, mais l’Australien fait malgré tout une excellente opération grâce à sa 5e place qui lui permet de dépasser Greg Minnaar sur le fil au général. Il termine 2e du classement, loin derrière Gwin mais seulement… 16 points devant Minnaar !

La lutte pour les premières places du classement général ne doit pas éclipser l’exploit du week-end, la superbe 2e place d’Amaury Pierron ! Le jeune Français était dans le hot seat jusqu’à ce que le dernier pilote au départ, Aaron Gwin, s’élance. Il est finalement battu de 1.407s.

On signalera aussi au passage la belle 13e place du 3e frangin, Baptiste Pierron.

Le deuxième des trois Français sur le podium de Val di Sole : Loïc Bruni, 3e ! Il est par contre premier Français du général grâce à sa 4e place au classement final de la coupe du monde 2017.

Loris Vergier, 4e, signe son deuxième meilleur résultat de la saison après sa 2e place à Leogang. Il termine 5e du classement général final.

Alors que Laurie Greenland – sacré vice-champion du monde sur cette même piste en 2016 -, s’en sort bien avec une honorable 6e place, on ne peut pas en dire autant de son co-équipier Dany Hart (ici en photo). Le Britannique porteur du maillot arc-en-ciel a chuté entre le 1er et le 2e split et termine à la 47e place. Nul doute qu’il aura à coeur de défendre son titre aux Championnats du monde à Cairns, dans deux semaines… Une course qui sera à suivre sur Vojo évidemment !

Les autres “Frenchies” !

Nous avons parlé du top 10 mais il y avait bien d’autres Français présents en finale à Val di Sole ! Voici un petit aperçu :

Dans l’ordre du classement : Baptiste Pierron (n°18 – 13e), Florant Payet (n°39 – 15e), Rudy Cabirou (n°19 – 16e), Benoît Coulanges (n°40 – 19e), Alexandre Fayolle (n°11 – 22e), Thilbault Laly (n°74 – 31e), Pierre-charles Georges (n°56 – 33e), Gaëtan Vigé (n°56 – 35e), Dylan Levesque (n°75 – 39e), Maxime Ciriego (n°102 – 41e), Benoît Cougoureux (n°63 – 49e), Thibaut Ruffin (n°64 – 74e), Kevin Marry (n°114 – 77e) et Bryan Pfeiffer (n°113 – 80e).

Résultats complets – Val di Sole DH 2017 :

Les résultats complets de cette finale sont disponibles dans notre news.