Test Ride #7 : KS Lev, genouillères Race Face & pneus Vittoria

Tech
27 avril 2018 — Olivier Béart

Genouillères Race Face Ambush Stealth

Mondialement connue pour ses composants cycle, la marque canadienne Race Face a aussi fait sa place au fil des années dans le monde de l’équipement corporel, notamment dans les protections. Parmi les nombreux modèles disponibles, nous avons testé l’un de leur best seller, les Race Face Ambush Stealth. Petite mise en bouche…

Les genouillères Race face Ambush Stealth se distinguent par leur grand nombre de tailles, de S à XXL. En effet, pas moins de 5 tailles permettent de vraiment trouver « chaussures à son pied ». Coté conception, on retrouve un grand classique avec la présence de la technologie D3O pour les mousses de protection. Pour info, cette technologie pour le moins « intelligente » n’est pas nouvelle en soi, ni spécifique à Race Face, mais sa matière orange atypique est à mémoire de forme et elle dispose de nombreux atouts pour le VTT. En cas d’impact, cette dernière se durcit instantanément, pour revenir à son état d’origine, souple et confortable, quelques secondes plus tard. Cette technologie brevetée a permis ces dernières années de rendre les genouillères beaucoup plus confortables, plus légères aussi, et surtout sans perdre de vue le fait de continuer à protéger nos genoux en cas d’impact.

Pas moins de cinq velcros ainsi que des bandes anti dérapantes se portent garantes de l’excellent maintien des genouillères Race Face Ambush Stealth. On peut noter aussi de part et d’autres de la genouillère des renforts latéraux, bien pratiques et agréables pas uniquement en cas de chute, mais aussi quand on appuie sur le cadre lors des passages en courbe.

Un autre point fort des genouillères Race Face Ambush Stealth, c’est l’ouverture totale de ces dernières. En effet, on peut les positionner de deux manières, classique en les enfilant, ou plus agréable encore, en les ouvrants littéralement en deux. Ce n’est pas propre à ce modèle ni à Race Face, mais l’avantage de l’ouverture totale permet de pouvoir les enlever sans même se déchausser, voir même sans descendre du bike si vous êtes aguerri. Petit plus encore, une fois enlevées, ces genouillères peuvent aussi très facilement se fixer autour du cintre pour faire une ascension en liaison par exemple, simple et vraiment pratique à l’usage surtout si on ride avec sac type « banane », bien incapable de les supporter.

Côté confort, vous aprécirez les périodes plus froides comme l’automne et l’hiver, car il vrai qu’elles sont plutôt chaudes à porter. Cela dit, leur coté pratique « ouveture intégrale », est tellement simple d’utilisation qu’il serait bien dommage de ne pas en profiter. Et cela aide aussi à passer outre leur côté assez chaud. Si vous voulez les garder même au pédalage, pas de souci non plus, ces genouillères Race Face Ambush Stealth ne bronchent pas, ni à la montée, ni à la descente. Les nombreux scratch de fixation sont vraiment bien étudiés. Les premiers en interne permettent d’ajuster la protection aux genoux, tandis que ceux en extérieur permettent leur maintien. Un gage d’efficacité, mais surtout de confort au final. Pas besoin de serrer, et donc de garotter plus que cela le genou pour un maintien optimal.

Verdict 

Ces genouillères Race Face Ambush ont révélé une véritable vocation pour l’enduro, surtout quand il s’agit de rouler sans remontées mécaniques. Il est vrai que lorsque l’on passe la journée à pédaler, le fait de pouvoir enlever facilement ses protections de temps à autre n’est pas un luxe. Faciles à laver, un peu moins faciles à sécher, ces genouillères ont aussi bien vieilli au fil des mois. Difficiles à mettre en défaut, ces genouillères ne vous laisseront pas dans une embuche, un vrai coup de coup cœur pour Vojo.

Plus d’infos sur le site de la marque : www.raceface.com
Texte et photos de ce test : Sam Péridy