Test Ride #19 | Fourche Manitou Mezzer, roues Sun Düroc SD37 Pro & accessoires ProTaper

Tech
22 juin 2020 — Olivier Béart

Sun Ringlé Düroc SD37 Pro : les indestructibles

Dans le giron de Manitou, on retrouve également le célèbre fabricant de roues Sun Ringlé, véritable pan de l’histoire du VTT. La gamme est très vaste, mais pour aller avec la Manitou Mezzer au sein de la gamme “Enduro Collection”, ce sont les Sun Düroc SD37 Pro qui nous ont été proposées. Dotées de jantes très larges, elles se veulent aussi particulièrement solides. Voyons si elles tiennent le coup sur le terrain. 

La gamme Sun Ringlé est vaste, avec plusieurs largeurs de jantes au programme, allant de 30 à… 50mm ! Ici, c’est un modèle intermédiaire, déjà bien large, que nous avons retenu, avec les Düroc SD37 qui ont, comme leur nom l’indique, des jantes en 37mm de large. Mais attention : on parle de largeur externe, puisqu’en interne, on est ici sur du 32mm entre crochets.

Les jantes Sun, conçues pour résister aux pires traitements dans le cadre d’un programme enduro, y compris avec des pilotes lourds et en e-bike, misent avant tout sur la solidité. Cela se remarque au niveau du poids, puisqu’une jante seule en 29 pouces est annoncée tout juste sous les 600g (597g pour être précis). Au niveau des roues complètes, on dépasse les 2kg, avec 935g mesurés pour l’avant et 1145g pour l’arrière.

Les moyeux sont les tout nouveaux Ringlé Super Bubba, dont le corps de roue-libre spécifique permet un engagement de seulement 4°… ou 8 degrés au choix ! En effet, à l’intérieur, on retrouve deux roues crantées et deux jeux de trois cliquets qu’on peut choisir soit de positionner avec un léger décalage pour favoriser la rapidité d’engagement (4°), soit alignés pour avoir un double mécanisme un peu moins rapide à l’engagement (8°) mais plus robuste et durable si on est un pilote lourd, un descendeur agressif, un e-biker, ou tout à la fois !

Les rayons Wheelsmith à tête droite sont au nombre de 28 devant comme derrière. les roues sont livrées avec le fond de jante tubeless installé, deux doses de latex, les valves et, plus rare, tant le corps de roue-libre Sram XD que Shimano classique. Le Microspline pour cassettes Shimano 12 vitesses n’était pas encore disponible lors de notre essai, mais il devrait l’être à l’heure où vous lirez ces lignes. Au niveau des formats, elles sont disponibles en Boost (15×110 devant et 12×148 derrière), ainsi qu’en Superboost (12×157 derrière). Quant au prix, il se situe dans le haut de gamme pour des roues en alu, avec 380€ pour l’avant et 570€ pour l’arrière, soit 950€ la paire.

Sun Ringlé Düroc SD37 Pro : le test terrain

Ce que la fiche technique laissait envisager se confirme sur le terrain : ces roues Sun Ringlé Düroc SD37 Pro jouent dans la catégorie des poids lourds, avec ce que cela comporte comme inconvénients, mais aussi comme avantages. Elles se positionnent face aux NoTubes Flow EX Mk3 qui sont un peu moins chères (750€) mais qui offrent un profil proche en largeur (29mm contre 32mm ici), hauteur (17,8 contre 17,1mm) et poids (618g contre 597g), avec une recherche de robustesse, mais aussi d’une certaine tolérance pour procurer un bon grip.

Malgré leur poids et leur côté musclé, les Düroc SD37 Pro ont la bonne idée de montrer tout de même un comportement assez subtil sur le terrain. Ce sont des roues qui n’ont rien de « monolithique ». Elles absorbent très bien les inégalités du terrain, et elles semblent capables de se donner légèrement latéralement pour procurer une bonne accroche en dévers et dans les courbes. Ce qui est très appréciable dans le cadre d’un programme enduro.

Côté solidité, la promesse est parfaitement tenue : nous les avons confiées pendant plus de 6 mois à notre testeur le plus rapide et agressif… qui n’en est absolument pas venu à bout malgré un usage intensif en enduro engagé, y compris à la montagne. Mieux, il n’y a pas de coups sur les flancs, ni de voile qui nécessiterait une intervention. Les moyeux ont aussi bien tenu le coup, que ce soit au niveau des roulements, ou du corps de roue-libre qui était pourtant réglé sur 4°.

Leur seul défaut pourrait donc bien être leur poids, qui est tout de même bien perceptible. Ce ne sont pas des roues qui apprécient les relances multiples à basse vitesse et quand on grimpe, autant le faire au train. Par contre, quand on a de la vitesse, leur inertie peut devenir un atout et elles parviennent presque à faire oublier leur embonpoint. A noter que des pilotes plus légers pourront s’orienter vers les mêmes roues équipées des jantes SD35, annoncées à 515g pièce avec une largeur de 35mm en externe et 31mm en interne.

Verdict

A 950€ pour un poids de plus de 2kg, on ne peut pas dire qu’elles se distinguent par leur rapport poids/prix. Mais pour un usage enduro, d’autres caractéristiques peuvent être importantes, et là, les Düroc répondent présent. C’est notamment le cas quand on parle de grip et de capacité d’absorption, grâce à un profil assez plat et à la souplesse bien dosée de l’alu. Pour le segment, voilà des caractéristiques plus importantes que le poids. Lors de notre test, elles ont aussi prouvé leur solidité, et les moyeux sont également de qualité. Dommage tout de même que le prix soit si élevé et, pour une marque sur le retour, elles gagneraient à être placées à un tarif plus agressif pour espérer reconquérir plus vite des parts de marché.

Sun Ringlé Düroc SD37 Pro

  • Solidité à toute épreuve
  • Très tolérantes dans le cassant
  • Engagement très rapide de la roue-libre
  • Lourdes et pataudes en relances à basse vitesse
  • Rapport poids/prix pas exceptionnel
  • RAS
Note générale
Évaluation du testeur
Prix d'excellence
Coup de coeur
Rapport qualité / prix
Usage recommandé
  • XC
  • TR
  • EN
  • DH
Prix : 950€ (la paire)
Poids : 2080g (la paire, 29")

Plus d’infos : https://hayesbicycle.com/pages/sunringle