Test ride #13 | Sac Camelbak, casque Bontrager & pneus Pirelli

Tech
29 août 2019 — Léo Kervran

Pneus Pirelli Scorpion MTB M & R : la bonne surprise

En début d’année, Pirelli annonçait son arrivée dans le monde du VTT (retrouvez notre présentation ici) avec sa gamme Scorpion, un nom issu des pneus de MX. Nous avons passé 3 mois avec les pneus Scorpion Medium et Rear en 29 x 2.2, voici notre avis.

Les Scorpions MTB sont les seuls pneus que la marque italienne ne produit pas elle-même. Pour limiter les coûts, elle a décidé de s’associer à Vittoria, autre marque italienne plus habituée à fabriquer des pneus de VTT. Les pneus Pirelli sont donc fabriqués en Thaïlande dans l’usine Vittoria, avec des matériaux choisis et selon un process conçu par Pirelli.

Chez la marque italienne, le développement est commun pour toutes les branches. Cela signifie que le département « VTT » a pu tirer parti de l’expertise du département « moto » dans le développement de pneus offroad. Pirelli a ainsi choisi d’utiliser une gomme single compound pour ses pneus (la norme en moto) contrairement à de nombreuses autres marques de pneus VTT.

Appelée SmartGRIP, elle est censée être efficace aussi bien sur le sec que sur le mouillé, sans être affectée par les variations de température. Pirelli l’annonce également particulièrement résistante aux crevaisons et à l’usure. Dans la même optique, la carcasse 120 tpi est doublée d’un renfort sur les flancs. Il existe également une version Lite, sans renforts, pour gagner un peu de poids.

Le Medium est un pneu polyvalent, prévu pour être monté aussi bien à l’avant qu’à l’arrière. Il dispose de deux rangées centrales de crampons de hauteur moyenne, encadrées de chaque côté par une rangée de crampons de transition et une rangée de crampons latéraux. Contrairement au modèle Hard destiné aux terrains durs, tous les crampons font plus ou moins la même hauteur.

Le Rear est un pneu spécialement conçu pour une monte arrière, comme son nom l’indique. Destiné au même type de terrain que le Medium, il dispose d’une véritable bande de roulement avec des crampons bas et rapprochés. Ses crampons latéraux sont quant à eux plus prononcés pour optimiser le grip en virage.

Le montage des pneus en tubeless est plutôt facile, un seul démonte-pneu a été nécessaire pour les faire rentrer sur nos Asterion XC de 25 mm de largeur interne. Ils ont ensuite claqué naturellement à la pompe à pied et ont immédiatement été étanches, sans perte de liquide (nous avons utilisé le liquide Stan’s Tire Sealant pour ce test). La largeur de 55 mm mesurée correspond bien à celle qui était annoncée par le fabricant italien. La forme globale des pneus est plutôt neutre, ni exagérément carrée ni particulièrement ronde.

Pirelli préconise de ne pas descendre en dessous de 2 bars mais c’est bien trop pour un pneu tubeless. Après quelques essais, nous nous sommes arrêtés à 1,3 bar pour 65 kg. En dessous, le pneu se déforme trop dans les appuis et devient imprécis. On pourra gonfler un peu plus (autour de 1,5 bar) si le terrain est particulièrement roulant ou à l’opposé, très agressif.

Côté rendement le pneu arrière est tout à fait correct à 1,3 bar et vraiment bon à 1,5 bar. On profite bien de la bande de roulement presque continue, sans que cela ne réduise trop l’adhérence globale lorsqu’on attaque des sections plus techniques en montée. La carcasse souple se déforme bien pour absorber les différents obstacles et la gomme offre une adhérence satisfaisante.

A l’avant, le MTB M offre un bon grip et tient bien en courbe malgré la faible hauteur de crampons.

En revanche, cette bande de roulement est bien moins appréciée en descente sur sol dur et humide ou terrain fuyant. Les crampons très rapprochés n’ont pas suffisamment d’accroche pour que le pneu puisse ralentir réellement (surtout debout sur les pédales, avec moins de poids sur la roue) et la roue arrière part assez rapidement en glisse sur les côtés.

A l’avant, le pneu fait son travail et se fait oublier. Il offre un bon grip en toutes circonstances et tient bien dans les courbes malgré la faible hauteur de crampons. Ce n’est pas un pneu boue, Pirelli dispose du MTB Soft pour ce domaine, mais il conserve néanmoins un comportement correct sur sol mouillé. On relève aussi une très bonne stabilité dans les appuis à 1,3 bar, bien plus qu’un Michelin Wild Grip’R par exemple. Cela permet de rouler le pneu à faible pression pour tirer parti de toute sa surface sans aucune arrière-pensée.

Annoncés à 695 g (Scorpion M) et 740 g (Scorpion R), nous avons pesé ces pneus Pirelli à 740 g et 775 g. Pas spécialement léger pour des pneus orientés XC donc, mais c’est au bénéfice de la solidité : nous n’avons pas relevé une seule crevaison sur nos trois mois de test. Avec un PPC à 49,90 €, ils se situent dans la moyenne des pneus XC

Verdict

On l’avoue, lorsque Pirelli a lancé sa gamme Scorpion MTB nous étions plutôt circonspects. A-t-on vraiment besoin d’une marque de pneus supplémentaire ? Vont-ils réellement apporter quelque chose d’intéressant vis-à-vis des marques établies ? Voici les questions qui nous trottaient dans la tête avant de monter ces pneus sur notre vélo, mais finalement nous avons été agréablement surpris. Les arguments avancés par la marque italienne se sont vérifiés sur le terrain et on apprécie tout particulièrement l’organisation très simple de la gamme, qui facilite beaucoup le choix des pneus. Sur le terrain, les Scorpion MTB ne sont pas forcément meilleurs que d’autres pneus mais ils atteignent largement le niveau de leurs concurrents. De notre côté, le Scorpion M va rester sur le vélo tandis que le R fera un très bon pneu pour la belle saison.

Pirelli Scorpion MTB M et MTB R

  • Résistance aux crevaisons
  • Carcasse souple mais qui tolère bien les faibles pressions
  • Polyvalence du MTB M
  • Montage facile
  • Peut-être un peu lourd pour du XC en compétition
  • Adhérence du MTB R sur terrain dur et glissant
Note générale
Évaluation du testeur
Prix d'excellence
Coup de coeur
Rapport qualité / prix
Usage recommandé
  • XC
  • TR
  • EN
  • DH
Prix : 49,90 €
Poids : 740 g / 775 g (MTB M / MTB RS)

Plus d’informations : velo.pirelli.com