Test Ride #11 | Pédalier Specialites TA Arrow, tenue Ekoi MTB & tige télescopique KS LEV Integra

Tech
13 décembre 2018 — Olivier Béart
Vojo vous propose désormais régulièrement des trios de tests courts et concis, plus rapides et faciles à lire que nos articles habituels. Mais entendons-nous bien : si le but est ici d’aller à l’essentiel, il ne s’agit pas de tests au rabais ! Ces essais sont menés avec la même rigueur et le même sérieux que pour chaque autre pièce ou vélo qui passe entre nos mains et les produits ont été longuement mis à l’épreuve par l’équipe Vojo. 

Pédalier Specialites TA Arrow : une belle pièce made in France

Specialites TA est une entreprise française à l’histoire longue, connue surtout pour ses plateaux. Elle a, par le passé, déjà fabriqué des pédaliers, dont les premières versions étaient très utilisées dans les pelotons de l’époque, et même sur les premiers vélos tout-terrain. Avec l’Arrow, on peut donc parler de retour aux sources et, malgré quelques petites erreurs de jeunesse, on peut aussi parler de belle réussite !

Specialites TA est un véritable spécialiste du travail de l’aluminium, et c’est par ses plateaux que la marque est la plus connue aujourd’hui. Historiquement, il ne s’agit pourtant pas du premier pédalier des Nordistes, mais il faut reconnaître que c’est un domaine dans lequel ils n’avaient plus réellement été actifs depuis un moment… puisqu’ils n’avaient pas encore de pédalier à axe intégré dans leur gamme. Avec le Specialites TA Arrow, ils veulent “revenir dans le game”, et ils se sont un peu remués les méninges pour y parvenir.

N’attendez pas de révolution, il n’y en a pas. Par contre, on sent qu’il y a eu une réelle analyse de la concurrence, pas mal de roulage des solutions existantes et la volonté d’en faire une belle synthèse tout en utilisant le savoir-faire de cette marque au riche passé (que nous avions eu l’occasion de découvrir lors de notre visite dans leurs locaux : www.vojomag.com/visite-made-in-france-specialites-ta-servi-sur-un-plateau), qui conçoit et produit toujours l’ensemble de sa gamme entièrement en France.

Fort logiquement vu l’ADN de l’entreprise, les manivelles sont en aluminium. Hautes et fines, elles sont généreusement évidées dans leur partie interne. C’est peu visible de l’extérieur, ça a un peu tendance à accumuler la saleté en vtt, mais quand on y regarde de près, il faut admettre que c’est bien réalisé. A noter aussi, et cela séduira les gabarits “hors normes” : il est disponibles de 5 en 5mm de longueur entre 155 et 180mm !

En alu 7000, les manivelles du pédalier Specialites TA Arrow ont aussi pour particularité d’être très “droites”, avec un pas de vis pivoté pour remettre les pédales dans l’axe. Outre une amélioration de la rigidité, cette conception permet aussi d’augmenter le dégagement au niveau de la malléole et de diminuer les frottements avec les chaussures.

Après plusieurs mois de test sans aucune protection, on constate en effet que les manivelles sont restées comme neuves et jamais nous ou nos testeurs n’avons noté de contact avec la cheville. Si la finition est belle et le reste dans le temps, on peut tout de même regretter que le design des logos ne soit pas un peu plus recherché, ce qui valoriserait plus encore la pièce et le travail d’usinage.

L’axe est solidaire de la manivelle droite (il existe en plusieurs longueurs pour s’adapter à la morphologie du cycliste (Q-Factor) et il est en réalité démontable en cas de besoin, mais plutôt en usine), et il est en diamètre 30mm. La connexion avec la manivelle gauche se fait via une interface cannelée, avec un écrou de mise en compression et un second qui assure le serrage, un peu à la manière de ce qu’on rencontre chez Shimano.

Specialites TA produit une très large gamme de boîtiers (cuvettes filetées à roulements externes, PF30, BB30, PF BB92) qui permettent au pédalier Arrow d’être compatible avec 95% des cadres du marché. Un point important quand on voit ce poste comme un investissement et qu’on souhaite pouvoir emporter cette pièce d’un vélo à l’autre sans rien devoir changer d’autre que le boîtier. Nous l’avons testé en version roulements externes, et nous pouvons confirmer que les roulements sont de qualité.

Pour ce qui est des plateaux, là aussi , l’offre est pléthorique, puisqu’on peut choisir dans tout le catalogue Specialites TA, en forme ronde classique ou Ovalution, mais pas seulement. En effet, le pédalier Arrow adopte une interface de montage de type Sram, ce qui le rend compatible avec les plateaux de la marque américaine, ainsi qu’avec les innombrables autres marques de plateaux adaptables qui produisent des modèles de ce type. Bref, au final, on se retrouve avec ce qui est sans doute l’un des pédaliers les plus modulables du marché.

Sur notre fidèle balance, le Specialites TA Arrow ne bat pas de record, mais il se profile tout de même comme un modèle aluminium léger et la différence avec beaucoup de versions en carbone reste maîtrisée. Avec 590g, il se situe entre un pédalier Sram XO Dub en carbone et un GX Dub en alu, et au niveau d’un XTR de la génération précédente, ou encore d’un Race Face Turbine Cinch, eux aussi en alu.

Le tarif est aussi dans la moyenne, voire un peu au-dessus si on le compare aux promotions qu’on peut trouver régulièrement sur certains de ses concurrents et pas sur les prix “officiels recommandés”. Les manivelles sont affichées à 249€ la paire, auxquels il faut ajouter 64,9 ou 74,9€ pour le plateau (rond ou ovale) et 59€ pour le boîtier de pédalier (qui peut aussi être utilisé avec d’autres pédaliers à axe de 30mm).

Au niveau du montage, nous avons rencontré quelques soucis avec notre exemplaire de test, liés très certainement au fait qu’il s’agissait d’un des premiers exemplaires. Ainsi, nous avons connu un dé-serrage de la manivelle gauche après avoir perdu l’écrou de compression, mais le souci n’est plus revenu ensuite avec le nouvel écrou reçu très rapidement. Nous avons eu aussi beaucoup de mal à visser la pédaler sur l’axe d’un côté, et Specialites TA nous a confirmé avoir fait très rapidement une modification à ce niveau.

Par contre, après ces petits ennuis au début, le reste du test s’est parfaitement déroulé. Au terme de toute une saison d’essai, le pédalier Specialites TA Arrow est toujours en excellent état, tant visuel que fonctionnel. Le boîtier de pédalier est toujours bien fluide, les manivelles très peu marquées et le plateau ne montre aucun signe d’usure anormale. Il a aussi toujours bien maintenu la chaîne et nous n’avons connu aucun déraillement. Après 6 mois environ, quelques craquements sont apparus, mais un démontage, un nettoyage complet et un remontage dans les règles avec graisse et pâte de montage aux endroits sensibles ont permis de faire disparaître ces bruits parasites.

Verdict :

Specialites TA n’a pas manqué sont retour dans l’univers des pédaliers. L’Arrow est un produit bien pensé, fonctionnel et proposé à un tarif juste quand on garde à l’esprit qu’on a entre les mains du 100% made in France. Il se démarque aussi par sa durabilité, tant pour l’aspect résistance à l’usure que pour le fait que sa compatibilité avec presque tous les cadres du marché augmente fortement la probabilité de pouvoir le conserver même en cas de changement de monture. 

Plus d’infos : https://specialites-ta.com