Test Ride #10 | Protections G-Form, selle Astute & plateau Shift Up

Tech
6 octobre 2018 — Olivier Béart
Vojo vous propose désormais régulièrement des trios de tests courts et concis, plus rapides et faciles à lire que nos articles habituels. Mais entendons-nous bien : si le but est ici d’aller à l’essentiel, il ne s’agit pas de tests au rabais ! Ces essais sont menés avec la même rigueur et le même sérieux que pour chaque autre pièce ou vélo qui passe entre nos mains et les produits ont été longuement mis à l’épreuve par l’équipe Vojo. 

Plateau Shift Up direct-mount : une alternative light et crédible

Shift Up s’est fait connaître avant tout pour ses kits de préparation et d’allègement pour fourches XC mais, bien que toujours spécialisée dans les suspensions, la petite marque française propose aussi d’autres accessoires light, comme une selle en carbone et ce plateau direct-mount compatible avec les pédaliers Sram.

Rappelez-vous : à une époque pas si lointaine, les pédaliers étaient dotés d’une étoile et les plateaux s’y fixaient au moyen de 4 ou 5 vis cheminée. Désormais, c’est du passé. Pour maximiser la compatibilité et offrir une plus large plage de dentures, la plupart des pédaliers modernes sont aujourd’hui sans étoile intégrée. On peut toujours y placer une étoile classique (pour rouler en double par exemple), mais celle-ci est démontable, ce qui ouvre aussi la voie au montage de plateaux “direct-mount” qui, comme leur nom l’indique, se fixent directement sur les manivelles pour un usage en mono-plateau.

Si les grandes marques comme Sram ou Race Face proposent cette option à leur catalogue et en ont même fait la base de leur offre, beaucoup d’autres marques proposent désormais des plateaux alternatifs. C’est le cas de Shift Up, petite société française qui s’est fait connaître à la base pour ses kits d’optimisation de suspensions XC. Ici, Romain Boireaux, l’ingénieur à la tête de Shift Up, a décidé de proposer dans sa gamme un plateau compatible avec l’empreinte Sram et Race Face, avec pour objectif d’optimiser le rapport poids-rigidité, ainsi que le silence de fonctionnement.

Côté poids, c’est gagné. Enfin, de peu. Avec 59g, on est.. 4g plus léger que l’original. Au niveau de la rigidité, nous n’avons pas fait de mesures scientifiques, mais même si elle n’est peut-être pas aussi importante que sur le modèle d’origine (qui est très travaillé et qui est vraiment une belle pièce), nous n’avons pas pu la mettre en défaut durant nos 6 mois de test. Nous en avons fait un usage XC/Marathon, moins exigeant niveau chocs que l’enduro, mais il nous est arrivé de taper sans que le plateau se voile ou ait semblé en avoir souffert.

Côté silence et rétention de la chaîne, le dessin très recherché des dents fait bien le job. Le principe de base est celui du narrow-wide (une dent épaisse, une dent fine – ce qui permet de retenir la chaîne même en l’absence d’anti-déraillement), mais Shift-Up l’a raffiné à sa sauce, avec un résultat convaincant. Pas de saut de chaîne, un silence de fonctionnement au moins aussi bon que l’original : du bon boulot. Il n’est pas officiellement “Eagle Approved”, puisque seuls les plateaux d’origine Sram le sont, mais nous l’avons roulé quasi uniquement en 12 vitesses sans le moindre accroc, même si à la base il a été conçu pour du 11 vitesses.

Niveau longévité aussi, on constate que l’alu utilisé est de qualité, comme l’usinage, ce qui lui permet d’avoir une usure très raisonnable. Après environ 2000km, il est encore bon pour le service et pour en faire au moins deux fois plus. Quant au tarif de 59€, c’est au bas mot 10€ moins cher que le meilleur prix que nous avons pu trouver en ligne pour l’original. Il est aussi disponible en cinq couleurs : noir, argent, rouge, orange et or.

Verdict

Moins cher, plus léger, esthétiquement réussi, au moins aussi durable et silencieux que l’original, le plateau Shift Up est une alternative française particulièrement qualitative et crédible aux produits de plus grande diffusion. Son seul défaut : n’être disponible qu’en 32 ou 34 dents avec ligne de chaîne Boost (3mm). Certes, ce sont les options les plus courantes et on comprend qu’une petite marque ne puisse se permettre de multiplier trop les références, mais on espère que la gamme s’étendra dans le futur.

Plus d’infos : http://www.shift-up.eu/fr/transmission