Test Ride #10 | Protections G-Form, selle Astute & plateau Shift Up

Tech
6 octobre 2018 — Olivier Béart
Vojo vous propose désormais régulièrement des trios de tests courts et concis, plus rapides et faciles à lire que nos articles habituels. Mais entendons-nous bien : si le but est ici d’aller à l’essentiel, il ne s’agit pas de tests au rabais ! Ces essais sont menés avec la même rigueur et le même sérieux que pour chaque autre pièce ou vélo qui passe entre nos mains et les produits ont été longuement mis à l’épreuve par l’équipe Vojo. 

Genouillères G-Form Elite : (presque) comme une seconde peau

G-Form est un spécialiste américain des protections, qui se développe de plus en plus dans nos contrées. Leur particularité : une gamme très vaste (qui n’oublie pas les enfants) et surtout un matériau d’absorption des impacts qui leur est propre, le “RPT+”. Nous avons testé les genouillères G-Form Elite, qui se sont avérées être une intéressante découverte.

G-Form est basé aux USA, du côté de Rhode Island, et dispose d’une gamme de protections pour des sports aussi variés que le football, le handball, le skate… et bien sûr le VTT ! La gamme est très large et compte bien sûr des genouillères et coudières en différents niveaux de prix et de technologie, mais aussi des vestes, des protections de chevilles (plutôt rares) et même plusieurs versions pour enfants. Ici, ce sont les genouillères G-Form Elite que nous avons testées, c’est-à-dire le haut de gamme de la marque, proposé à un prix de 99,99€ qui les place face à de sérieux concurrents comme iON, POC ou encore Race Face.

Par contre, au niveau du produit lui-même, on semble plus proche des 661 Recon ou des fameuses Bliss Minimalist qui avaient fait figure de pionnières parmi les genouillères light. Mais c’est surtout au premier regard car, quand on les prend en main, on sent qu’il y a beaucoup plus d’épaisseur de protection sur les G-Form Elite, et qu’elles se montrent nettement plus couvrantes que les deux modèles pré-cités. Un petit tour sur la balance montre aussi qu’avec 340g la paire, on est pile entre de “grosses” genouillères comme les Race Face Ambush (540g) et les 661 (140g).

La finition des G-Form Elite est excellente et en rapport avec leur tarif. Les coutures sont solides, les matériaux bien assemblés et elles ont bien résisté à plus de 6 mois d’usage très régulier avec de nombreux passages en machine, que la matière protectrice maison, le “RPT+”, semble bien supporter aussi. A propos, ce RPT+, de quoi s’agit-il ? Pour faire simple, le principe se rapproche du bien connu D3O : un matériau souple à l’état “neutre”, mais qui se durcit instantanément en cas d’impact pour protéger, sans oublier de dissiper les forces. La marque diffuse d’ailleurs sur son site une amusante vidéo avec des M&M’s sauvés d’une mort atroce par écrasement sous une boule de bowling, grâce à lui. Plus sérieusement, les G-Form Elite vont au-delà de ce que la norme CE impose, et c’est ce qu’on retiendra à ce stade.

Sur le terrain, notre premier contact avec les genouillères G-Form Elite a été très… froid ! Et c’est le cas de le dire car nous avons constaté que, quand la température descend franchement sous zéro, le RPT+ a tendance à perdre de sa souplesse (on parle de -5/-10°). Vu la taille du panneau de protection, cela rend les genouillères inconfortables à porter, voire quasiment inutilisables. Nous les avons donc ressorties au printemps, puis portées très souvent durant l’été et là, nous avons pu apprécier toutes les qualités du produit. Car, dès que les températures remontent, malgré l’épaisseur de la protection, les G-Form Elite font preuve d’une grande souplesse et épousent parfaitement les formes du genou. A coté de cela, elles parviennent aussi à être très couvrantes. Les côtés du genou sont protégés, et elles descendent aussi bas sur le tibia (une version plus longue existe aussi pour ceux qui veulent plus de protection à ce niveau).

Nous avons eu l’occasion de faire plusieurs chutes en leur compagnie (quelle conscience professionnelle !), et elles ont parfaitement joué leur rôle. Elles ne bougent pas d’un millimètre et le revêtement ne se montre pas trop sensible à l’abrasion ou aux coupures. Sans dire qu’elles sont indestructibles, elles ressortent comme plus solides que les 661 Recon que nous avons fini par couper en chutant dans des rochers, alors que les G-Form sont sorties intactes d’une situation similaire.

Revers de la médaille de leur excellent maintien, l’élastique supérieur a semblé trop serrant à l’ensemble de nos testeurs. En bas, c’est parfait, mais en haut, on peut sentir un effet “garrot” pas très agréable. Et il n’y avait aucune erreur de taille. En fin de test, cela s’est apaisé car les matériaux se détendent, mais G-Form devrait pousser les recherches plus loin afin de trouver un système qui offre un aussi bon maintien tout en répartissant mieux la pression à cet endroit. Par contre, nous n’avons jamais ressenti aucune autre gêne, ni à l’avant du genou (abrasion), ni à l’arrière (effet de pincement), y compris sur des sorties de 3/4h en moyenne et jusqu’à une journée complète. Elles sont un peu chaudes sur l’avant, mais bien aérées derrière, ce qui aide à bien compenser.

Verdict :

Mis à part leur sensibilité aux basses températures et un élastique supérieur très serrant, les G-Form Elite sont des genouillères très séduisantes, à mi-chemin entre les produits minimalistes et de vraies grosses genouillères. Elles parviennent à reprendre le confort des premières sur les longues sorties, et une vraie couverture étendue et efficace du genou comme sur les secondes. Nous les recommandons et elles figurent désormais parmi les protections que nous portons le plus… entre le début du printemps et la fin de l’automne.

NB : nous avons également eu l’occasion de rouler avec les coudières G-Form Elite, mais nous les avons portées nettement moins souvent, raison pour lesquelles elles ne se retrouvent pas directement dans ce test. Néanmoins, elles nous ont laissé des impressions similaires : confortables, bien couvrantes, toujours l’élastique haut fort serrant (sur le biceps ici) et une sensibilité au froid moins dérangeante que sur les genouillères.

Plus d’infos  : https://gform.eu/shop-sport/bike