Test nouveauté | Scor 4060 LT & ST : l’alternative

Tech
8 septembre 2021 — Paul Humbert
Ce n’est pas tous les jours qu’on assiste à la naissance d’une nouvelle marque. Et quand on apprend que celle-ci aura la liberté de conception qu’ont les petits artisans avec la solidité structurelle d’une grande marque, on ne peut que se réjouir. Découvrez Scor, les gens qui l’ont fait naître, ses vélos et ses ambitions :  

Prise en main | Scor 4060 LT & SCOR 4060 ST  

On se retrouve rapidement dans la même position qu’un futur client : quelle taille de vélo choisir ? Pour 1m83 et 79cm de sortie de selle, on pourrait opter pour la taille 459 (M) comme pour la taille 485 (L). C’est assez rapidement sur la seconde qu’on se positionne et qu’on retrouve nos marques.

 

 

On commence par une découverte du Scor 4060 LT. On roule sur la version la plus haut de gamme avec une fourche Fox 38 Factory Grip 2 de 170mm de débattement associée à un amortisseur Float X2 Factory de la même marque. 

Sur le vélo est installé un groupe Sram GX et des freins Code RSC. Les roues sélectionnées sont des DT Swiss XM 1700 et on retrouve une monte de pneus Maxxis Assegai / Dissector en carcasses EXO+ et Double Down. 

Une fois sur le vélo, on trouve assez facilement ses marques. Le vélo bouge bien, et on est relativement serein dès les premières descentes. On sent toutefois rapidement que l’on n’est pas en face d’un de ces gros vélos faits pour aller vite en toutes circonstances. On est un peu moins centré sur le vélo et le Scor est plus réactif à chaque mouvement.

 

 

Sur les impacts, le vélo se pose dans son débattement, mais va réagir à chaque impulsion, là où des machines comme des Nukeproof Mega, des Specialized Enduro ou des Pivot Firebird vont tout faire pour tenir leur ligne et aller vite, quitte à perdre un peu de fun au passage. 

On est un peu plus sur l’arrière de la machine au guidon du Scor 4060 et il reste important de charger l’avant pour le mettre en mouvement. C’est presque paradoxal et c’est ce qui fait la saveur de ce vélo : il est facile à piloter, tant qu’on y met un peu d’engagement. 

Scor nous semble avoir réussi à trouver un compromis entre stabilité et comportement joueur : on change vite d’une ligne à l’autre sans trop d’effort et le vélo permet de sautiller facilement, mais on ne se retrouve pas dans cette désagréable position où on attend que le vélo nous piège.

 

 

On sent toutefois qu’à très haute vitesse, le vélo ne sera pas aussi sécurisant qu’une grosse machine de course, mais cela semble être dans le contrat de départ en signant chez Scor. On bénéficie toutefois d’un vélo qui accélère vite dès qu’on pousse sur ses jambes, en sortie de virage ou entre deux sauts. 

Dans le raide, le vélo est vraiment facile à placer et on garde un très bon grip, même dans les situations plutôt précaires. 

Dans la situation inverse, au pédalage, on est assez bluffés par la motricité du vélo. Nous n’avons que peu pédalé à son guidon, mais les performances semblent tout à fait correctes. 

On bascule ensuite sur le Scor 4060 ST avec ses 140mm de débattement à l’arrière et 150mm à l’avant. Côté suspensions, on retrouve une Rockshox Pike Ultimate et un amortisseur Super Deluxe. Le vélo est équipé avec un groupe GX et des freins Sram Code RSC lui aussi. 

Pour les pneus Maxxis, on conserve la monte du LT, mais on bascule sur des carcasses Exo et Exo+. On retrouve à nouveau la tige de selle Bikeyoke Divine et la selle Fizik Terra Alpaca. 

On retrouve une partie des sentiers parcourus au guidon du LT et on s’attendait à découvrir une simple déclinaison un peu bridée du vélo. Il n’en n’est rien. Le 4060 ST est une toute autre machine ! 

On retrouve un vélo qui se pose dans son débattement, mais un tout petit peu plus haut, et son caractère joueur semble encore exacerbé, sans pour autant devenir moins sécurisant.

 

 

La suspension nous semble plus progressive, on conserve un bon grip et le vélo nous renvoie beaucoup de sensations. 

On roule très certainement moins vite, mais on s’amuse presque encore plus au guidon du ST, le vélo est agile et bouge facilement entre nos jambes sur des sentiers joueurs et nerveux. 

Dans le cadre de notre prise en main, nous n’avons que peu sauté au guidon du vélo, mais c’est très certainement une machine qui pourra vous accompagner dans l’exercice si vous vous sentez pousser des ailes. 

Dans son pilotage, le Scor 4060 ST est légèrement moins exigeant que son grand frère, et il est moins nécessaire d’engager ses épaules pour faire virer la machine. 

Avec les Scor 4060 LT et ST, la toute jeune marque Suisse propose une véritable alternative, là où ses concurrentes cristallisent leurs développements autour de l’enduro compétition et de la vitesse. Scor fait le choix du plaisir et du pilotage, sans pour autant présenter des performances au rabais ou des machines moins complexes. Les curseurs sont simplement ajustés différemment et on doit dire que nous avons été aussi surpris que séduits. Les machines ont un comportement très sain, mais elles nécessitent toutefois un minimum d’expérience pour en profiter pleinement. Avec le Scor 4060 LT, on ne se ferme aucune porte, à l’exception peut-être de la compétition de très haut niveau, mais on s’assure d’avoir un vélo qui sera capable de nous faire vibrer à chaque sortie. Pour le 4060 ST, on muscle encore ce caractère joueur et on découvre un vélo qu’on a envie d’attraper quotidiennement pour aller rouler derrière chez soi. 

Plus d’infos sur le site de la marque : www.scor-mtb.com