Test nouveauté | Scor 4060 LT & ST : l’alternative

Tech
8 septembre 2021 — Paul Humbert
Ce n’est pas tous les jours qu’on assiste à la naissance d’une nouvelle marque. Et quand on apprend que celle-ci aura la liberté de conception qu’ont les petits artisans avec la solidité structurelle d’une grande marque, on ne peut que se réjouir. Découvrez Scor, les gens qui l’ont fait naître, ses vélos et ses ambitions :  

Scor | Découverte de la gamme

Dans la gamme Scor, on retrouve quatre modèles répartis sur deux châssis : le 4060 et le Z4060 à assistance électrique équipé d’un moteur Bosch. Pour passer d’un châssis à l’autre, Scor saute sur l’opportunité offerte par les marques d’installer des amortisseurs équipés de nouvelles courses, et de faire ainsi évoluer le débattement. 

Avec un changement de fourche et éventuellement de quelques autres composants pour être en phase avec le programme, on bascule d’un vélo à l’autre. Nous avons pu grimper sur le 4060 LT (160m) et sur le 4060 ST (140mm) et on vous fera part de nos premières impressions, mais avant cela, faisons un petit tour de la gamme :

C’est un vélo d’enduro qui a fédéré l’équipe qu’on retrouve dans la marque Scor : le vélo que toute l’équipe avait envie de rouler. À ce projet d’ingénieur s’est greffé de quoi structurer une marque et une philosophie. On retrouve dans l’équipe un designer, un product manager, un commercial… Bref, de quoi lancer une marque et plusieurs vélos.

 

 

Sans trop de surprise, toutes les machines Scor sont orientées vers les pratiques all-mountain et enduro et partagent une même cinématique avec un centre de gravité plus bas, une géométrie allongée et des bases courtes. 

Sans trop de surprise là encore, on retrouve un cadre tout en carbone et une géométrie optimisée pour des roues de 29 pouces. 

Scor a pu bénéficier du savoir-faire et du labo de prototypage BMC pour produire un vélo carbone abouti et avec une maîtrise de la fibre. En plus du cadre, on retrouve un guidon en carbone conçu par la marque sur les modèles haut de gamme. Sur les montages plus accessibles, on retrouve une déclinaison alu. 

Pour ajuster la géométrie de la plateforme aux deux débattements, on retrouve un jeu de direction ajustable (-1°, O, +1°) et une biellette à deux positions que la marque ne recommande d’utiliser que pour le changement de débattement. Le jeu de direction est conçu pour être utilisé facilement avec une coupelle standard en haut et une coupelle ovale en bas. Les roulements sont positionnés à l’intérieur et n’ont pas besoin d’être manipulés.

 

 

Côté construction, les vélos sont équipés de roulements Enduro et on retrouve un bon nombre de protections : sous le tube inférieur, derrière le tube de selle et sur tout le cadre avec un kit de protection plastique personnalisable sur le configurateur de la marque française Slicy. À tout cela s’ajoutent les trois couleurs dans lesquelles sont disponibles les vélos. 

À l’intérieur du cadre, toutes les gaines sont guidées.

 

 

Sous le tube inférieur, on retrouve une petite trappe qui permet de glisser quelques outils. Une patte de dérailleur universelle y est également fixée. 

Sur le vélo, on retrouve de la place pour un porte-bidon et une autre interface pour fixer des outils. 

Scor 4060 Z LT & SCOR 4060 Z ST 

Après avoir conçu le 4060, Scor s’est lancé dans une déclinaison à assistance électrique. L’objectif est de transmettre les mêmes sensations sur un vélo assisté par un moteur de Shimano EP8. Le choix de ce moteur a été fait pour ses qualités au pédalage et son rendu des plus « naturel » et personnalisable via l’application « e-tube ».

À ce moteur est associée une batterie Darfon de 720Wh approuvée et entretenue par Shimano. 

Côté construction, la marque mise sur des bases courtes et sur un centre de gravité bas. La géométrie est identique aux vélos sans assistance, et c’est la raison pour laquelle le nom du vélo ne change pas.

 

On retrouve à nouveau des passages de câbles en interne, des vis de fixation de porte-bidon et éventuellement d’outils.

 

 

Les différentes interfaces sont réduites au minimum avec une simple commande à deux boutons au guidon et avec un discret bouton d’allumage sur le côté du vélo.

 

Dans la gamme, on retrouve deux modèles, le 4060Z LT (160mm) et le 4060 Z ST (140mm) et chacun est décliné en deux montages XT ou SLX aux tarifs de 8299 euros et 6299 euros. 

Les montages complets sont à retrouver sur le site de la marque : www.scor-mtb.com

Scor 4060 LT & SCOR 4060 ST 

Il y a eu deux véritables prototypes avant la naissance du Scor 4060. Le premier a permis à Mariano et l’équipe Scor de valider une géométrie en découpant la douille de direction et en relaminant le carbone par la suite pour tester différents angles de direction. En parallèle, des pièces de biellettes étaient usinées pour tester différentes longueurs de bases. 

Du premier prototype découpé, collé et assemblé sur la base d’un cadre BMC, Mariano a réussi à arrêter une géométrie. Il fallait ensuite établir une cinématique et le prototype Scor s’est transformé en « frankenbike » en mélangeant différents cadres carbone et en assemblant toute une cinématique à l’aide de pièces usinées CNC dans le labo BMC.

 

 

Cette réflexion, entamée il y a trois ans, s’orientait autour d’un centre de gravité bas, d’un amortisseur positionné à plat au dessus du boitier de pédalier. Entre-temps, d’autres marques ont présenté des vélos équipés de cinématiques similaires, validant ainsi les hypothèses formulée par ce petit groupe. 

Sorti de production, le 4060 est un vélo deux-en-un tout en carbone et conçu pour des roues de 29 pouces dans un premier temps.

 

Côté géométrie, on retrouve des bases courtes de 433mm de long, un angle de direction de 63,8 degrés au plus ouvert et de 65 degrés quand le jeu de direction est en position -1° sur le modèle LT.

Dans les deux configurations, le flip-chip  permet de changer le débattement, mais n’est pas à utiliser pour faire évoluer la géométrie.

 

 

Dans les deux cas, Scor recommande de choisir son vélo en fonction de ses préférences de pilotage et de sensations. La marque a fait en sorte de pouvoir équiper les vélos de tiges de selles à grand débattement afin que chacun soit bien assis et qu’il ne reste plus qu’à se concentrer sur la longueur souhaitée du vélo. Les témoins S,M, L et XL sont encore présents, mais Scor préfère proposer des « 435 », « 459 », « 485 » et « 515 », soit les valeurs de reach.

 

 

Côté cinématique, Scor a conçu son 4060 avec un point de pivot virtuel et souhaite que son vélo permette une bonne lecture de terrain en étant souple en début de course avant d’être plus progressif. Le tout se veut également compatible avec des amortisseurs à air ou à ressort. 

En concevant le Scor 4060, il a fallu faire un choix : suivre la tendance ou trouver sa propre identité ? Là où beaucoup de vélos d’enduro suivent la tendance des points de pivot haut, Scor a fait le choix de conserver certains effets de chaîne pour donner du dynamisme au vélo (sans que le travail de la suspension ne soit trop affecté tout de même). On retrouve un anti-squat constant au SAG et des valeurs d’anti-rise relativement hautes. Quand pour beaucoup de vélos, l’axe de roue arrière recule quand la suspension travaille, pour ce SCOR, l’axe revient légèrement vers le vélo. 

Au niveau de la construction générale du vélo, on retrouve tout ce qui est partagé dans la gamme et que nous vous avons présenté plus haut : la petite trappe de rangement, la patte de dérailleur universelle, les différentes interfaces de fixation, les passages de gaines internes, les protections standards et le kit personnalisable Scor réalisé en collaboration avec la marque Slicy.

 

 

Les modèles LT comme le modèles ST seront déclinés dans deux montages, chacun au prix de 6299 et 4299 euros. Une attention particulière a été donnée au choix des éléments jugés cruciaux par l’équipe Scor (les suspensions, les pneus), quitte à proposer des transmissions moins haut de gamme (Sram GX et NX) mais jugées suffisamment efficaces par la marque. Les montages complets sont à retrouver ici : https://www.scor-mtb.com/

Pour en découvrir plus sur ce vélo, nous avons pris la direction de Chaumont, dans le Jura suisse, pour une prise en main du Scor 4060 LT et du Scor 4060 ST.