Présentation & 1er test | Fox F36 Fit Grip2 : en mode patte de velours

Tech
24 avril 2018 — Olivier Béart

Fox F36 Fit Grip2 : le test terrain

Dès que nous avons reçu la nouvelle fourche Fox F36 Fit Grip2, environ un mois avant sa sortie officielle, nous nous sommes empressés de monter la fourche sur un des vélos d’enduro qui fait référence en ce moment : l’Orbea Rallon.

Le Rallon est ici dans son exécution la plus basique, M10, qui a d’origine une F36 Performance Grip. Et ça tombe bien car notre testeur Jacques, propriétaire de ce vélo, est un jeune qui avance fort mais qui est encore léger comme une plume avec un poids qui tourne dans les 60kg tout mouillé. Si, au départ, les réglages peuvent impressionner et s’il faut quand même aimer chipoter un peu avec quelques boutons, en pratique, on trouve très facilement son chemin grâce aux recommandations de Fox dans le mode d’emploi, et il n’a pas fallu longtemps à notre premier pilote-essayeur pour sentir la différence.
Là, j’ai de suite senti une fourche beaucoup plus sensible et adaptée à mon poids. Avec la fourche d’origine, quel que soit le réglage tant en pression d’air, avec plus ou moins de volume spacers, ou au niveau hydraulique, j’ai toujours une fourche un peu trop dure.” On peut mettre cela d’une part sur le travail effectué sur les frictions dans la cartouche, mais aussi sur la présence d’un double réglage du rebond. Et ces sensations ne sont pas réservées aux riders poids plume. Quand votre serviteur, plus costaud (75kg), a repris le vélo, c’est aussi directement perceptible que la fourche fait preuve d’une douceur qui rappelle les modèles à ressort hélicoïdal sur les petits impacts.

Sur les gros chocs isolés et les grosses compressions, la différence est moins sensible, mais sur les successions de chocs, c’est assez incroyable de voir comment cette nouvelle Fox F36 Grip2 avale les reliefs et gomme toutes les vibrations parasites. On ne perd pas le contact ni la lecture du terrain, mais l’effet “gommage” est bluffant tout en gardant une proue dynamique, sans aucun effet “bateau” et qui invite à un pilotage tonique, profitant des reliefs du sol pour s’envoler dès qu’on peut.

Une fourche au comportement plus flatteur n’est pas toujours efficace, et nous n’aimons pas trop comparer les chronos car trop de paramètres externes interviennent pour en tirer des enseignements à valeur scientifique, mais on a quand même signé quelques temps sans équivoque avec cette Fox F36 Grip2, qui soulignent qu’au-delà des sensations, l’efficacité est aussi au rendez-vous.

Au niveau des réglages, nous avons aussi constaté quelques changements. Tout d’abord, on joue moins avec les “volume spacers” à placer dans la chambre d’air pour rendre le ressort plus progressif et durcir la fin de course. Alors que nous en mettons régulièrement 3 à 4 dans une 36, nous nous sommes contentés d’un. On peut aussi rouler avec une pression un peu plus élevée qu’à l’habitude et par rapport aux recommandations de Fox, sans rien perdre en sensibilité de la fourche sur les petits impacts. Cela donne par contre une fourche plus agréable sur les gros impacts et en fin de course que quand on joue avec des spacers plastique très rigides qui durcissent très (parfois trop) fort la fourche sur les derniers centimètres.

Globalement aussi, du côté hydraulique, nous avons aimé rouler avec une compression et un rebond basses vitesses plutôt fermés, et les hautes vitesses plus ouvertes, surtout au niveau du rebond, pour profiter au maximum de cet effet “fourche toujours haute dans le débattement et prête à encaisser le choc suivant”. Au niveau du feeling, on a aussi senti une fourche qui est très reposante à piloter et qui permet au biker de rester plus frais d’un run à l’autre. Le montage de la F36 Fit Grip2 a aussi eu un impact sur notre perception du travail de l’amortisseur ! Sur le Rallon, le DPX2 était en accord avec la F36 Performance d’origine, mais avec la Grip2 il donnait l’impression de se montrer “sec” sur les petits impacts et de ne plus dissiper les vibrations. Nous avons joué avec les réglages, mais sans vraiment trouver de solution, et on se dit donc que la solution pour un accord parfait serait peut-être de passer… sur un DHX2 Coil ! Voilà qui en dit aussi long sur le comportement de la fourche.

Verdict

Avec cette F36 Fit Grip2, Fox signe un véritable coup de maître. En roulant la F32 RC2, déjà très au point, nous ne pensions pas qu’il était possible de faire une aussi grosse différence. Nous n’avons pas eu l’occasion de la comparer directement à la nouvelle RockShox Lyrik RC2, mais Fox a frappé un très grand coup et, mis à part au niveau de la complexité que cela représente, on se demande pourquoi aucun constructeur n’a pensé plus tôt à proposer un réglage HV/BV sur le rebond, tellement cela s’avère profitable sur le terrain. Bien sûr, il faut aimer tourner quelques molettes et bien comprendre le sens des différents réglages, mais sur le terrain, nul besoin d’être un pro rider ou une fusée pour profiter des performances de cette fourche exceptionnelle. A tel point qu’on espère que sa technologie, déjà présente sur la 40 de descente, arrivera aussi bientôt sur la F34 all-mountain, voire même, pourquoi pas, sur la F32 de XC !

Plus d’infos : www.ridefox.com

Cet article a été réalisé avec le support technique de Fast Suspension