Søren Nissen, roi du premier Amblève Légende Marathon

Sport
8 mai 2017 — Christophe Bortels

Réputé pour son enduro, l’Amblève s’est cette année lancé dans l’aventure du marathon en organisant ce dimanche la deuxième des sept manches du BAMS, le Belgian Ardennes Marathon Series. Une course disputée sur un parcours éprouvant, technique et nerveux. Voici notre récit !

7h57 : l’échauffement est terminé, les 244 coureurs sont en place au départ de ce marathon. Plus que quelques minutes et les choses sérieuses vont commencer !

8h07 : avec un peu de retard, c’est parti pour les 77km et 2200m de D+ de ce premier Amblève Légende Marathon ! Au centre de l’image avec son maillot jaune, le leader du classement Elite du Belgian Ardennes Marathon Series, Philip Van Hemelen, a le sourire aux lèvres.

Lionel Vujasin vire symboliquement en tête en bout de ligne droite, mais il a une sacrée meute derrière lui…

9h21, kilomètre 26 : c’est Julien Delaet qui émerge en tête à la fin de la boucle tracée dans la vallée du Ninglinspo. En pleine descente hyper technique, il est talonné par Bram Cools et Johan Mombaerts.

Sven Janssens n’est pas bien loin du trio de tête…

… suivi de Kevin Nyssen, alors 5e.

Il faisait moins beau que lors de notre présentation du parcours il y a deux semaines, mais on en prend quand même plein les yeux dans cette superbe mise à blanc qui domine la vallée du Ninglinspo !

Il fallait toutefois rester concentré pour ce qui suit…

Une descente délicate qui aura posé problème à bon nombre de concurrents !

Nous aurions d’ailleurs pu vous proposer un portfolio constitué uniquement de photos de marathoniens en perdition…

Par contre, pour ceux qui prennent leur pied dans les zones techniques et qui les trouvent trop rares sur les marathons, c’est un régal. C’est le cas d’Olivier Béart, co-fondateur de Vojo, qui a pris le départ de ce marathon après avoir couvert l’Enduro de l’Amblève comme photographe la veille. Et croyez-nous, c’est aussi très sportif !

10h18, Kilomètre 46 : retour aux avant-postes, et il y a du changement ! Johann Mombaerts (77) a pris la tête de la course, accompagné de Bram Cools et Kevin Nyssen.

Sven Janssens tirait ce groupe de tête un instant auparavant, mais il crève juste devant nous dans cette descente piégeuse bourrée de pierres couvertes par les feuilles mortes ! Il terminera loin dans le classement, à la 53e place.

Julien Delaet, en tête à notre premier pointage, est à présent 4e, entre le groupe des trois échappés et…

… un petit groupe qui revient très fort ! Il est composé de Søren Nissen, Joris Massaer et Jan-Frederik Finoulst, et compte alors 3 minutes de retard sur la tête de course. Nous ne les avions pas vus sur la ligne de départ car ils étaient un peu plus loin, mais ces gars là auraient dû se retrouver en tête beaucoup plus tôt. L’explication est simple : ils se sont trompés dans une descente à cause d’un fléchage trop léger à cet endroit ! Ils ont perdu plus de 6 minutes dans l’aventure mais ils ont réussi à refaire leur retard…

10h49, kilomètre 57 : la course a basculé ! Après être revenu sur Julien Delaet puis le groupe de tête, Søren Nissen a pris seul le contrôle de la course… Notre journaliste Olivier Béart qui était dans la course, raconte : “Je ne me suis pas trompé comme le groupe de tête en début de parcours. C’est vrai qu’il manquait de la chaux au sol et j’ai vu la bonne direction à la dernière minute. J’étais aux environs de la 40/50e place quand ils m’ont dépassé comme des avions vers le 20e kilomètre. Wietse Bosmans, qui avait mené avec son coéquipier Mathieu Van Der Poel à Grand Halleux avant d’abandonner, était le plus impressionnant. Il avait largué Nissen, et Massaer suivait un peu plus loin. Mais il a ensuite crevé dans une descente remplie de cailloux tranchants.”

Joris Massaer n’a pas pu suivre le train d’enfer imposé par Nissen mais il se bat pour garder sa 2e place…

… et tient à distance Kevin Nyssen, 3e alors que nous sommes aux 3/4 de la course. Johan Mombaerts et Bram Cools complètent le top 5 provisoire, tandis que Jan-Frederik Finoulst et Julien Delaet sont en poursuite.

11h11, kilomètre 65 : plus qu’une dizaine de bornes (la ligne d’arrivée a été avancée pour éviter le croisement d’une grand route) et Søren Nissen occupe toujours la tête de la course.

Joris Massaer est lui bien accroché à sa 2e place.

Derrière par contre, il y a du changement ! Johan Mombaerts a grappillé une place et est désormais virtuellement sur le podium…

… tandis que Kevin Nyssen est alors 4e, mais plus pour longtemps : il crève à quelques kilomètres de l’arrivée et terminera finalement 20e !

En embuscade, Julien Delaet en profite pour gagner une place, et même une deuxième après avoir aussi dépassé Bram Cools (5e). Julien termine finalement au pied du podium.

Le top 3 ne changera pas dans les derniers kilomètres, c’est donc Søren Nissen qui s’impose en 3h26 sur cette première édition de l’Amblève Légende Marathon, devant Joris Massaer (+1min56) et Johan Mombaerts (+4min16). Un podium 100% Master !

Egalement au programme ce dimanche matin, l’épreuve de 45km a été remportée par l’Allemand Luca Buschmans, devant Nicolas Casteels et Nicolas Dannemark. Quatrième de cette course, Julien Soussigne remporte le combiné Enduro/Marathon après sa deuxième place la veille à l’enduro.

Résultats :

Résultats complets sur Chronorace