Shimano 2021 : Deore 12V, batteries 630 Wh et bien plus !

Tech
7 mai 2020 — Léo Kervran

Shimano Deore 2021

Premier vrai groupe VTT de la marque nipponne, le Deore était un peu resté sur la touche ces dernières années, toujours “bloqué” en 2×10 vitesses depuis 2011 quand les SLX, XT et XTR évoluaient vers le 11 puis le 12 vitesses. Conséquence logique, Shimano a aujourd’hui presque complètement disparu en première monte sur les VTT entrée / moyen de gamme au profit de Sram, qui a rapidement su proposer des transmissions 12V accessibles avec les NX Eagle et SX Eagle. Pour 2021, le Deore est donc complètement refondu pour revenir dans la course. Transmission, freins, roues… Présentation de cette 6e génération du groupe Shimano Deore.

Deore M6100

La refonte est d’abord esthétique, pour bien marquer la rupture avec les anciens groupes. Sur le 12V, nom de code M6100, le Deore adopte des lignes modernes et acérées et affiche fièrement son nom sur tous les composants, là où on ne voyait que “Shimano” sur les freins de la génération M6000 par exemple.

Sur le plan technique, le Deore s’inspire directement des grands frères SLX, XT et XTR. Pour la transmission d’abord, avec un pédalier qui adopte le design Dynamic Chain Engagment+. Ce dessin, qui alterne une dent étroite et une dent large, garantit un bon maintient de la chaîne et évite les déraillements. C’est en effet une première pour le Deore, le groupe 12V ne sera disponible qu’en mono-plateau !

Même si techniquement on a bien deux pièces différentes pour le plateau et l’étoile, l’interface avec le plateau passe au standard DirectMount, ce qui permet au Deore d’être compatible avec tous les plateaux SLX, XT et XTR. Au-delà de la simplification technique, cela donne surtout accès à une large gamme de dentures car seuls des plateaux en 30 et 32 dents seront proposés en Deore.

Comme d’habitude chez Shimano, de nombreuses autres options sont disponibles, que ce soit pour la longueur des manivelles (170 ou 175 mm) ou le Q-factor, qui joue sur la ligne de chaîne :

  • Q-factor 172 mm et ligne de chaîne 52 mm pour axe arrière en 142 ou 148 mm
  • Q-factor 178 mm et ligne de chaîne 55 mm pour axe arrière en 148 mm
  • Q-factor 181 mm et ligne de chaîne 56,5 mm pour axe arrière en 157 mm

Prix : 74,99 €

De la même façon, la cassette reprend la technologie Hyperglide+ qui facilite le passage des vitesses en pleine charge et qui nous avait bluffé lors de notre découverte des SLX et XT 12 V l’année dernière. Pour sa construction, Shimano a avant tout cherché à offrir un bon rapport prix/durée de vie, sans se préoccuper trop du poids. Elle est donc composée de 12 pignons en acier rivetés les uns aux autres, avec un étagement 10-51. Comme pour les autres cassettes 12V de la marque, elle ne se monte que sur un corps de roue libre Microspline.

Prix : 119,99 €

Les changements sont moins visibles sur la chaîne mais Shimano explique que les maillons ont été espacés par rapport à l’ancienne chaîne pour assurer un bon fonctionnement avec le plateau et la cassette.

Prix : 28,99 € en 116 maillons

Le dérailleur est disponible uniquement en version SGS (chape longue) pour encaisser les 41 dents de différence entre le haut et le bas de la cassette. Il reprend bien sûr la technologie Shadow+, ce système de stabilisation de la chape qui permet de limiter les mouvements de chaîne déjà présent depuis de nombreuses années à ce niveau de gamme.

Prix : 67,99 €

Plus intéressant, la manette passe en fixation I-Spec EV. La série M6000 était encore au format I-Spec II, ce qui faisait cohabiter deux systèmes de combinaison frein-shifter dans l’offre Shimano, quelque chose qui pouvait se montrer problématique. Désormais, il sera possible de monter une manette Deore sur des freins SLX ou inversement (même chose avec du XT ou du XTR) sans souci de compatibilité. Une version à collier devrait également être disponible. Comme d’habitude chez Shimano, le levier qui permet de descendre les rapports peut être actionné dans les deux sens, avec le pouce ou l’index.

Prix : 44,99 €

Une belle évolution pour la transmission donc, mais les freins ne sont pas en reste. Le levier passe lui aussi en I-Spec EV mais surtout, il adopte la construction des modèles plus haut de gamme : un levier court pour de meilleures sensations et un collier déporté vers l’intérieur du cintre pour créer un deuxième point d’appui et ainsi rigidifier l’ensemble, pour offrir un freinage plus constant et fiable. Le réglage de la garde se fait par une petite vis à l’intérieur du levier et comme sur le SLX, il n’est pas possible de régler le point d’attaque des plaquettes.

Côté étrier, une autre grosse nouveauté : le Deore sera maintenant disponible en version 4 pistons ! C’était une de nos questions après la belle montée en gamme du SLX l’année dernière, qui avait lui aussi accueilli son premier étrier 4 pistons, mais Shimano était resté très évasif sur ce sujet. Voilà donc la réponse et on se dit que cet étrier pourrait vite devenir très populaire sur les vélos de trail et enduro ou sur les e-bikes d’entrée de gamme.

Contrairement au SLX, très proche sinon identique au XT, le Deore dispose de son propre design. On ne peut donc pas s’avancer sur ses performances et les sensations ressenties, mais nous avons hâte de l’avoir entre les mains pour voir ce que cela donne sur le terrain. Une version 2 pistons reste bien sûr au catalogue, pour celles et ceux qui n’auraient pas besoin du bonus de dosage offert par les 4 pistons. Pas de nouveaux disques, ces étriers sont prévus pour fonctionner avec les modèles existants, notamment les RT54 et RT64.

Prix : 185,98 € la paire en 2 pistons / 219,98 € la paire en 4 pistons

Enfin, une commande de tige de selle télescopique est également au programme de ce nouveau Deore. Disponible en montage I-Spec EV ou à collier, elle est destinée à prendre place à gauche du cintre, à la place du shifter du dérailleur avant qui disparaît sur cette version 12V.

Prix : 25,99 €

Deore M5100 et M4100

Vous l’aurez sûrement remarqué, on parle depuis le début de l’article de “version 12V” du Deore. Cela signifierait qu’il y a d’autres versions ? Oui ! Shimano semble d’une certaine façon vouloir rattraper le temps perdu avec ce nouveau groupe et propose également une version 11 V (M5100). Pour autant, le 10 V (M4100) ne disparaît pas, pour assurer la continuité de l’offre dans tous les domaines.

Le 11 V est disponible en mono ou double plateau, avec cassette 11-51 (monoplateau exclusivement) ou 11-42. Côté plateau, ce sera du 30 ou 32 dents en mono et 36-26 en double. Pas de Directmount ici, l’interface avec le pédalier reste au standard 4 trous.

Prix : 67,99 € pour le pédalier mono / 74,99 € pour le pédalier double / 72,99 € pour la cassette 11-42 / 92,99 € pour la cassette 11-51

En 10 V, qui n’existait alors qu’en double-plateau, on aura aussi le choix entre mono et double plateau. Ce sont les mêmes dentures que le 11 V pour les pédaliers mais pour les cassettes, un étagement 11-46 vient remplacer le 11-51. Pas d’Hyperglide+ sur ces deux versions, Shimano a visiblement souhaité réduire les coûts de développement au maximum pour ces deux groupes.

Prix : 67,99 € pour le pédalier mono / 74,99 € pour le pédalier double / 54,99 € pour la cassette 11-42 / 57,99 € pour la cassette 11-46

4 formats de transmissions possible (1×11, 2×11, 1×10, 2×10) mais seulement 3 dérailleurs arrière grâce à une astuce peu commune. Le RD-5100-SGS est spécifique au 1×11 et dispose d’une construction proche du 12V pour “digérer” le grand pignon de 51 dents. Pour les transmissions 2×11, 2×10 et 1×10 on retrouve un seul et même dérailleur, le RD-5120-SGS. On a donc le même dérailleur pour une transmission 11V et une transmission 10V. Shimano n’explique pas comment procéder pour le réglage mais on se doute que le réglage des butées permettra d’adapter le dérailleur à l’un ou l’autre de ces systèmes. Enfin, une troisième version plus abordable est également au catalogue, sans stabilisateur Shadow+ et réservée au double-plateau (10V ou 11V).

Prix : 52,99 € pour le 1×11 / 48,99 € / 42,99 € pour la version sans Shadow+

Pour les dérailleurs avant, la différenciation 10V/11V est bien de mise. Ils seront tous disponibles en 3 versions pour s’adapter à tous les cadres : direcmount haut, directmount bas ou collier.

Prix : 34,99 € ou 36,99 € suivant le montage

Les shifters passent au format I-Spec EV comme le 12V mais des versions avec collier et écran d’affichage (dérailleur arrière uniquement) restent au programme. La position de ce dernier a d’ailleurs dû être revu pour fonctionner avec l’I-Spec EV et il prendra désormais place sous le cintre. Le shifter de dérailleur avant reprend la technologie RapidFire Plus Mono des SLX, XT et XTR, avec une seule palette pour monter ou descendre de plateau : on pousse une fois dessus pour monter sur le grand plateau et lorsqu’on souhaite redescendre, il suffit de repousser sur le levier ou de tirer dessus avec l’index.

Prix : 25,99 € pour la manette gauche / 33,99 € pour la manette droite 10V / 38,99 € pour la manette droite 11V

Côté freinage, il n’y a pas de freins série M5100 et Shimano présente son groupe 11V avec les freins M6100 du 12V. De nouveaux freins voient tout de même le jour en série M4100, ce qui les associe de fait au 10V. Ils adoptent une construction à deux points d’appui mais gardent un levier long et une forme générale proche des freins “hors groupe” MT201 et 401. Comme pour la série M6100, les étriers sont disponibles en version 2 ou 4 pistons.

Prix : 109,98 € en 2 pistons / 175,98 € en 4 pistons

Les roues

Enfin, une nouvelle paire de roues fait son apparition. Elle n’est pas siglée explicitement “Deore” mais Shimano les place tout de même dans cette gamme et leur code WH-MT601 confirme ce positionnement. Tubeless, elles utilisent un corps de roue libre Microspline et sont donc réservées aux cassettes 12V Shimano. Elles sont annoncées à 2230 g en 29″ et axes Boost mais elles seront également disponible en 27,5″ ou axes non-Boost.

Prix : 204,98 € la paire

Hors roues complètes, la gamme Deore pourra également compter sur deux nouveaux moyeux Microspline, les MT401 et MT410. Leur objectif est de couvrir l’entrée de gamme et ils sont proposés de ce fait dans de nombreuses versions pour convenir à tous les montages : 28, 32 ou 36 rayons et axe 135×10, 141×10, 142×12 ou 148×12.

Prix : 21,99 € pour le moyeu avant / 36,99 € pour le moyeu arrière

Côté disponibilités, les différentes transmissions sont annoncées pour le mois de juin et il faudra attendre jusqu’en juillet pour les roues.

12V, freins 4 pistons, des technologies et des lignes directement issues des groupes haut de gamme… Avec cette génération M6100, le Deore fait un énorme bond en avant. Sur le plan technique, le groupe a sans aucun doute le potentiel pour permettre à Shimano de se relancer sur la première monte en entrée de gamme, mais la question, c’est plutôt de savoir si Sram n’a pas pris trop d’avance ces dernières années. En l’absence de concurrence, la marque américaine a littéralement inondé le marché avec ses groupes NX Eagle et SX Eagle et il faudra probablement quelques années pour voir la balance se rééquilibrer.

Nous sommes plus circonspects sur la série M5100, ou Deore 11V. Maintenir un groupe 10V se comprend pour assurer l’existence d’un « réservoir » de pièces détachées suffisamment fiables pour du VTT, mais créer un groupe 11V dans l’ombre du 12V est plus surprenant. Le 1×11 ne fait pas le poids face au 1×12 et le 2×11 a presque complètement disparu en VTT, même en entrée de gamme. L’économie est néanmoins significative (90 € soit 29 % de moins sur l’ensemble shifter-dérailleur-cassette-pédalier) et pourra faire la différence pour les plus petits budgets.

Plus d’informations : bike.shimano.com