Présentation & prise en main | Specialized Stumpjumper 2019 : le best-seller voit double !

Tech
17 avril 2018 — Paul Humbert

Prise en main : Stumpjumper ST Comp Carbon 2019

Le Stumpjumper en est à sa 10ème modification depuis qu’il a vu le jour équipé d’une suspension arrière. C’est une équipe de 50 personnes qui a travaillé sur ce vélo mais aujourd’hui, nous sommes trois, au coeur de la Drôme, pour l’étrenner. C’est la version ST, pour « short travel » que nous avons en main et qui va nous accompagner pour quelques tours de roues. 

 

 

Nous sommes sur les terres de Fabrice Crouzet, guide et ambassadeur pour Specialized en France. On se glisse sur une photo avant de reprendre les commandes de notre boîtier. C’est donc lui que vous verrez sur nos images. 

Sur un terrain rocailleux mais roulant, on découvre la version Comp Carbon du Stumpjumper ST. La finition est belle et à 3999 euros, rien n’est à jeter avant de partir rouler. On s’installe sur le Stump et on trouve vite nos marques.

 

 

La machine a effectivement été rallongée mais tout reste très raisonnable. Un poste de pilotage de 780mm de large et de 50mm de long est installé. 

Specialized abandonne sa valve « d’Auto SAG » qui permettait de chasser l’air superflu de la suspension lors du premier réglage. Un petit guide en plastique est désormais fourni pour évaluer cela. Complexe et coûteux à produire, l’Auto SAG gênait aussi Specialized aux entournures pour customiser l’amortisseur au niveau des clapets et empêchait aussi certaines modifications.

La version ST du Stumpjumper a été conçue pour garder l’esprit du Stumpjumper mais dans une machine plus vive et dynamique. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’après quelques mètres, on retrouve exactement ces caractéristiques ! Tellement qu’on évoluera vite dans nos réglages, bien trop fermes pour débuter notre prise en main. 

Au fil des quelques kilomètres que nous parcourons, on retrouve effectivement un vélo de all-mountain, qui arrive à s’assoir pour encaisser les chocs, qui met en confiance dans les portions techniques, mais qui répond à toutes les sollicitations au pédalage. Au train ou au sprint, le Stumpjumper ST répond présent mais n’a rien d’un vélo de cross-country ou de marathon. Le test terrain prouve toutefois rapidement que si, sur le papier, il se rapproche du Camber disparu, il est loin d’en avoir le caractère. 

La motricité est très bonne sur le Stumpjumper ST et on va très vite être suffisamment en confiance pour jouer sur la machine, aller chercher les bonnes lignes et l’oublier ! Cette qualité est probablement la meilleure dans le cadre d’une prise en main en pleine nature. On profite du reste et on roule. 

Au freinage, en descente et en franchissement, le tout est très sain, équilibré et facile. La marque du Stumpjumper. 

On quitte le vélo avec un grand sourire mais on repère toutefois les zones qui viendront « stocker » de la terre et des gravillons. 

L’ensemble est bon, beau et demande à être roulé plus longuement. Le Stumpjumper ST assume et entretient sa filiation avec son grand frère. On imagine les deux machines très similaires, chacune offrant toutefois des petits ou gros plus, mais pour des randos fun et pour les pratiquants en terrain valloné, le Stumpjumper ST s’impose déjà comme un nouveau prétendant au côté des références du marché. Affaire à suivre ! 

Tous ces vélos devraient être disponibles dès à présent en magasin. Plus d’infos sur le site de la marque : https://www.specialized.com

Découvrez notre test du Stumpjumper Expert 2018 : www.vojomag.com/test-specialized-stumpjumper-expert-29-un-mythe-ca-sentretient/
PS : fans de Specialized, n’hésitez pas à aller faire un tour aussi sur la sympathique page Facebook I’m Specialized, tenue par des passionnés du grand S.