Présentation & prise en main | Specialized Stumpjumper 2019 : le best-seller voit double !

Tech
17 avril 2018 — Paul Humbert

Specialized Stumpjumper 2019 : deux modèles pour toutes les montagnes

Les deux modèles sont présentés en 29 pouces et seule une déclinaison d’entrée de gamme “Women” sera disponible en 27,5 pouces. Specialized a fait son choix et l’assume jusqu’au bout sur le marché francophone. Avec le Stumpjumper, l’objectif avoué de Specialized est de développer « the ultimate trail bike », rien que ça ! 

Nous avons roulé son glorieux ancêtre il y a peu (voir notre test) et nous avons vu qu’il avait encore de beaux restes. Le petit nouveau va donc avoir fort à faire !

Du précédent Stumpjumper, Specialized conserve les ambitions et le fait aller plus loin. De l’aveux de la marque, le vélo peut connaître des limites dans les conditions les plus poussées (on se souvient tout de même que Jared Graves roule à son guidon sur les EWS depuis au moins deux saisons). Pour pousser la machine, Specialized a cherché à le rendre plus rigide, surtout à l’avant du vélo et en renforçant le point d’ancrage de l’amortisseur jusqu’au pivot. 

 

 

Côté esthétique et construction, les deux modèles de Stumpjumper partagent un même triangle avant qu’on identifie grâce au design asymétrique (qui n’est pas sans rappeler celui de l’Orbea Rallon https://www.vojomag.com/premier-essai-lorbea-rallon-r5-carbone-au-coeur-des-pyrenees/ ou, soyons beau joueur, du Specialized Demo de DH qui adopte ce type de construction depuis bien longtemps). 

Sur ce triangle avant, Specialized a tenté de connecter le plus directement tout les points du cadre pour gagner jusqu’à 20% de rigidité en plus. C’est également un bon moyen de gagner du poids. La marque annonce justement un gain de 100 grammes sur le triangle arrière et presque 250 grammes au total sur les tailles S et M (on en compte 4 en tout). 

 

Côté géométrie, vous trouverez celles correspondantes au Stumpjumper ST et classique plus bas, en face des modèles concernés. Sachez toutefois que le (les ?) Specialized Stumpjumper 2019 est équipé d’un « Flip Chip » qui permet de faire évoluer la géométrie selon deux positions : haute ou basse. Le boitier de pédalier évolue de 6mm et l’angle de direction d’un demi degré. 

L’ensemble est vraiment moderne avec un reach qui s’allonge sur les 4 tailles et des angles plus agressifs. Sur le Stumpjumper ST, l’angle de direction affiche 67,5 degrés et des bases de 437mm quand, pour le Stumpjumper classique, la longueur de base est identique et l’angle de direction est de 66,5 degrés. 

Pour la cinématique, Specialized continue de faire confiance à son système FSR que la marque raffine d’année en année. Tout est affaire de compromis et, sur ce nouveau Stumpjumper, le cadre a été conçu avec l’équipe en charge de la suspension. La marque annonce le fonctionnement de cette dernière comme « souple sur les petits chocs, avec une mi-course ferme et un exceptionnel support en fin de course ». Les amortisseurs livrés avec les vélos on vu leur clapéterie ajustée et il sont pré-réglés côté rebond, compression et volume d’air pour s’adapter parfaitement aux spécificité du Stumpjumper 2019. 

 

 

Un pré-réglage spécifique est également prévu sur les amortisseurs des modèles féminins de la gamme. Specialized développe sa gamme femme en conservant un cadre identique mais en adaptant les points de contacts et les réglages de l’amortisseur. 

Du côté des petits détails, Specialized annonce utiliser des tailles standards d’amortisseur (metric), afin de faciliter les changements. La marque abandonne également les boitiers de pédalier pressfit au profit de boitiers filetés. Sur tous les modèles de la gamme, le cadre peut accueillir des pneus allant jusqu’à une section de 3 pouces.

Le passage des câbles et gaines en interne a également été amélioré et des canaux complets sont prévus pour permettre un entretien facile : « Poussez et ça sortira de l’autre côté. » Le câble de tige de selle passe désormais dans le tube inférieur et le frein et le dérailleur arrière passent dans le tube supérieur. Le tout se « croise » dans des soufflets et est maintenu aux extrémités par des vis picots pour éviter le bruit. 

Dans les détails du cadre, on repère un protège base à la forme bien étrange. Bosselé, il permet, d’après la marque, d’atténuer, voir de supprimer le bruit de chaîne. L’oscillation de la chaîne est « cassée » sur ces bosses et le bruit est « avalé ». 

Le petit détail que de nombreuses marques envient à Specialized, c’est la fameuse Swat Door, qui ouvre un espace de rangement dans le cadre. Sur le Stumpjumper 2019, elle est améliorée, sans relief, 20% plus grande et allégée. Son interface de fixation est également réduite.

Une nouvelle patte de dérailleur équipe les Stumpjumper : en deux morceaux et plus rigide, elle accueille le filetage de l’axe de roue arrière et supporte mieux les nouvelles transmissions. 

 

 

Specialized est également fier d’annoncer une nouvelle tige de selle télescopique Command Post de 130 ou 160mm de débattement (en fonction des tailles). Nous n’avons toutefois pas eu la chance de la voir. 

La gamme : Stumpjumper ST 2019 

Le Camber est mort (pour le moment), vive le Stumpjumper ST ! Le Specialized Stumjumper ST développe 120mm de débattement à l’arrière et il est équipé d’une fourche de 130mm de débattement. Il affiche, comme son grand frère, des ambitions « trail » et « all-mountain », ce que notre prise en main nous aura confirmé, et affiche ainsi un positionnement plus engagé que le défunt Camber. 

Le Specialized Stumpjumper ST sera équipé avec des pneus de section 29×2.3 pouces.

On comptera 4 modèles de Stumpjumper ST aux tarifs compris entre 1999€ pour la version d’entrée de gamme en alu et équipée par X-Fusion et 8999€ pour le S-Works qu’on ne pourrait mieux équiper. Entre eux, on retrouve le Comp Carbon de notre prise en main (à 3999 euros) et l’Expert à 5499 euros. 

La gamme : Stumpjumper 2019

Les capacités du Specialized Stumpjumper grimpent encore mais le vélo n’affiche toujours pas le même positionnement que l’Enduro de la gamme. Vraiment radical, ce dernier n’est à réserver qu’à la compétition et aux terrains très engagés. Pour le reste, le Stumpjumper version 2019 devrait être l’arme idéale. On compte 4 modèles, suivant la même logique que pour la version à petit débattement. 

Un modèle en alu ouvre la gamme à 2999 euros, suivi par le Comp Carbon (3999 euros), l’Expert (5499 euros) et le prestigieux S-Works à 8999 euros, le prix du rêve. 

Ces modèles seront équipés de pneus de section 29×2.6 pouces. Le modèle 27,5 pouces du Stumpjumper ne sera proposé dans nos régions qu’en Comp Alu à 2999€ et dans ce cas, les deux suspensions développent 150mm de débattement. Sachez aussi qu’un kit cadre S-Works est proposé à 3699 euros. 

Le Stumpjumper développe 140mm de débattement et une fourche de 150mm est présente en complément devant.

A noter aussi pour être complets, qu’un Specialized Stumpjumper Evo bodybuildé et plus radical au niveau de la géométrie sera disponible sur certains marchés, mais pas dans nos contrées… ou alors en quantités très limitées ! Restez attentifs et harcelez votre revendeur favori si le modèle vous intéresse. Il est proposé uniquement en cadre alu, 29 ou 27,5 et seulement en deux tailles.

La gamme : Stumpjumper ST Women 2019

Dans la gamme femme, on retrouve trois modèles du Stumpjumper ST. Pas de signe de la version « classique » pour le moment.  À la différence des autres Stumpjumper ST, le Stumpjumper alu d’entrée de gamme sera proposé à 1999 euros avec des roues de 27,5 pouces. La taille XL est également remplacée par une taille XS. 

Pour les autres modèles de la gamme, on retrouve deux modèles Comp, l’un en alu (à 2999 euros), l’autre en carbone (à 3999 euros). Les vélos sont développés de manière identique mais les points de contact (selle, poste de pilotage…) sont différents, à l’instar des settings d’amortisseur. 3 tailles seront disponibles pour les modèles les plus haut de gamme : S, M ou L. 

Tous ces vélos devraient être disponibles dès à présent en magasin. Plus d’infos sur le site de la marque : https://www.specialized.com

Découvrez notre test du Stumpjumper Expert 2018 : www.vojomag.com/test-specialized-stumpjumper-expert-29-un-mythe-ca-sentretient/