Présentation et prise en main | Cube Stereo 150 29 : race et plus si affinités

Tech
25 avril 2018 — Paul Humbert

Présentation | Cube Stereo 150 29 : officiellement lancé

L’histoire du Stereo est marquée par de nombreuses périodes de décalage entre ce que la marque offrait à ses athlètes et les attentes de ces derniers sur un circuit mondial naissant. En 2018, les choses doivent changer. Rapide, efficace, moderne mais accessible : le cahier des charges est bien rempli pour ce Cube Stéréo 150 29.

 

 

Plus récemment, et alors que le châssis du Stereo 27,5 pouces répondait aux attentes du marché, les pilotes du Cube Action Team, Nicolas Lau et Greg Callaghan en tête, ont jeté leur dévolu sur le Stéréo 140 29 pouces. Un vélo aux grandes roues, pas développé pour la course au départ, qui a connu plusieurs évolutions pour coller aux exigences des riders, sans jamais vraiment faire l’objet d’un développement propre. Le tout constituait une machine suffisamment bonne pour permettre au rider Irlandais de performer au plus haut niveau, mais une autre solution était possible. 

Pour les ingénieurs de Cube, cette nouvelle réalité, c’est le Stereo 150 29. Un vélo développé pour les exigences actuelles du marché et de la compétition. Tout en carbone, il affiche un angle de direction de 66 degrés, des bases de 435mm bien plus courtes que sur le Stereo 140 et pas mal de nouveautés. L’équilibre du vélo est repensé avec un tube de selle plus droit pour un meilleur pédalage, des roulements doublés pour plus de rigidité, une suspension optimisée et des standards modernisés.

Le vélo s’allonge, s’ouvre un petit peu et voit son centre de gravité s’abaisser. Au total, le vélo est plus grand que le Stereo 140 29 mais son triangle arrière est plus compact, pour offrir plus de dynamisme. Le Cube Stereo 150 29 est conçu pour être utilisé avec une fourche de 160mm de débattement. 

 

 

Côté construction, le vélo est décliné en plusieurs versions et deux niveaux de fibres de carbone sont proposés : le C-62 avec des fibres et une mise en œuvre plus classique, et le C-68, plus exigeant et léger, offrant un contrôle d’épaisseur continu du carbone sur l’ensemble du cadre tout en étant plus solide et moins consommateur de résine. 

Côté suspension, le Stereo 150 29 reprend les grandes lignes du Stereo 140 et reste assez traditionnel sur le papier. La courbe de suspension est cependant bien plus ample pour le Stereo 150 29 qui devrait, d’après la marque, offrir bien plus de progressivité. La suspension se veut sensible en début de course avant d’être plus linaire au milieu pour avancer dans le débattement et se raffermir avant la butée.

La marque annonce un fonctionnement optimisé avec un mono-plateau (même si la monte d’un dérailleur avant reste possible) avec une faible influence des freinages sur la suspension. 

Côté petits et gros détails, on note un passage évident à l’interface boost, l’arrivée de plots ISCG et, on le disait juste au-dessus : la possibilité d’utiliser un dérailleur avant. Cette dernière option découle des sollicitations des pilotes de l’équipe qui roulent, rappelons-le, en Shimano.

Alors que de nombreuses marques concurrentes limitent les passages de câbles et de gaines en interne, Cube fait le chemin inverse et faisant passer l’intégralité de ses câbles à l’intérieur du Stereo. Ces derniers sont bloqués à l’entrée et à la sortie du cadre. 

 

 

Les roulements grossissent et sont cachés. Un détail de design qui justifie quelques morceaux de carbone à vocation plus esthétique que technique… du moins si on n’y regarde pas de près. 

Car quand on se penche sur les détails, on voit que Cube a tenté de tirer droit les lignes de son Stereo 150 29, d’utiliser moins de vis et de faciliter le travail à son réseau de magasins. 

La biellette est bien plus compacte et l’amortisseur à air est fixé à l’aide d’une interface Trunion. Cube explique également que c’est bien avec un amortisseur à air que le vélo a été pensé pour offrir plus de sensibilité et de meilleures performances au pédalage, même si l’utilisation du ressort est possible. 

Dans la gamme, on compte trois Cube Stereo 29. Ces derniers continuent de cohabiter avec le Stereo 160 27,5 qui n’a pas connu de grosses évolutions. Les deux premiers modèles, le Stereo 150 C:62 Race 29 (3199 euros) et le Stereo 150 C:62 SL 29 (3499 euros) sont proposés dans le premier niveau de finition au carbone C:62 alors que notre modèle de test, le Stereo 150 C:68 TM 29 (4499 euros), est lui encore plus haut de gamme. 

 

 

Comme souvent chez Cube, on peut s’attendre à l’apparition d’un modèle encore plus haut de gamme baptisé « Cube Action Team Replica », en hommage au vélo des pilotes de la marque allemande. Un “upgrade” vers un dérailleur électronique Shimano di2 est également possible. 

C’est sur le modèle « TM », comme « Trail Motion » et son programme un petit peu plus agressif, que nous avons eu l’occasion de découvrir le Cube Stereo 150 29 sur les sentiers de Finale Ligure.