Sea Otter Classic DH : pour le fun, pour le show

18 avril 2016 — Olivier Béart

La course de descente de la Sea Otter Classic ne se court certainement pas pour son parcours, qui n’a pratiquement pas changé depuis la création de l’épreuve il y a 26 ans ! Par contre, tant qu’à être là, beaucoup de coureurs roulent cette épreuve juste pour le plaisir et pour faire le show devant le public, toujours très nombreux. Puis, une victoire ici fait toujours joli sur une carte de visite. Nous avons assisté à ce spectacle bouillant, en plein cagnard californien, histoire de vous ramener quelques belles images :

Sea_Otter_Classic_DH_Copyright_OBeart_Vojomag-1Le circuit de la Dh n’a rien de technique. Elle se court d’ailleurs le plus souvent sur un vélo d’enduro. Trois gros virages sur le haut, autant de grosses bosses et du pédalage sur la fin… qui se fait en plus sans public car la piste traverse en partie un camp militaire. Le tout se gagne en à peine plus de 2 minutes. Mais sur la partie haute, située à deux pas du camping, le sol tremble sous les cris des spectateurs à chaque passage !

Sea_Otter_Classic_DH_Copyright_OBeart_Vojomag-8Parmi les riders, beaucoup ne jouent pas vraiment la gagne et préfèrent faire monter l’applaudimètre en sortant leur plus beau style sur les jumps.

Sea_Otter_Classic_DH_Copyright_OBeart_Vojomag-4On a même vu pour la première fois un gars prendre le départ avec un vélo en pneus Plus. Bon, on ne sait pas si c’est le vélo ou le gaillard qui n’a pas allumé les réacteurs, mais il termine parmi les derniers malgré un joli style.

Sea_Otter_Classic_DH_Copyright_OBeart_Vojomag-14D’autres ne sont pas là pour amuser la galerie. Après sa déconvenue de la veille sur le Dual Slalom où il a chuté (voir notre portfolio), Jared Graves veut se rattraper et tenter de gagner la DH une nouvelle fois. Mais il va échouer et prendre la 2e place… pour à peine plus de 0,2 secondes.

Sea_Otter_Classic_DH_Copyright_OBeart_Vojomag-27Son tombeur, le voici : Mike Day. Son nom ne vous dit peut-être rien car il est moins connu dans le vtt, mais l’homme a été médaillé d’argent en BMX aux Jeux Olympiques de Pekin, rein que ça ! Sur ce tracé très tonique, il a pu faire parler son explosivité.

Sea_Otter_Classic_DH_Copyright_OBeart_Vojomag-19Marcelo Gutierrez termine sur la 3e marche du podium.

Sea_Otter_Classic_DH_Copyright_OBeart_Vojomag-29Il devance de peu son coéquipier Josh Carlson.

Sea_Otter_Classic_DH_Copyright_OBeart_Vojomag-25Bryn Atkinson n’a pas réussi à imiter sa compagne Jill Kintner, victorieuse chez les Dames (comme sur le Dual). Mais malgré une chute sur le Dual la veille, il semble avoir bien récupéré et prend la 6e place.

Sea_Otter_Classic_DH_Copyright_OBeart_Vojomag-30Logan Binggeli, meilleur temps des qualifications, ne fait pas mieux que 7e en finale.

Sea_Otter_Classic_DH_Copyright_OBeart_Vojomag-20Oups ! Ca passe tout juste pour Tim Krentz, qui, à 42 ans, est un des plus vieux riders de cette compétition. L’aventure de cette réception hasardeuse se terminera par une crevaison. Il est malgré tout 50e.

Sea_Otter_Classic_DH_Copyright_OBeart_Vojomag-22Martin Maes file avec un beau style, mais on imagine qu’il a un peu fêté sa victoire sur le dual la veille.

Sea_Otter_Classic_DH_Copyright_OBeart_Vojomag-23Il prend la 24e place, quelques places devant le français Guillaume Cauvin.

Sea_Otter_Classic_DH_Copyright_OBeart_Vojomag-18Parmi les jeunes, un autre “gamin” de 19 ans prend une très belle 10e place. Il s’agit de Charlie Harrison, qui termine juste derrière Curtis Keene et pas très loin devant son coéquipier Giant, Yoann Barelli, qui est 14e.

Sea_Otter_Classic_DH_Copyright_OBeart_Vojomag-11Parmi les Français qui sont passés devant notre objectif, il y a Cédric Gracia, toujour au top niveau applaudimètre. Il est 21e.

Sea_Otter_Classic_DH_Copyright_OBeart_Vojomag-12Fabien Cousinié, alias CousCous, termine 36e, pas très loin derrière Quentin Derbier (32e), qu’on a encore loupé en photo comme sur le Dual la veille. Sorry Quentin…

Sea_Otter_Classic_DH_Copyright_OBeart_Vojomag-7

Cette fois c’est fini, bye bye les courses de la Sea Otter Classic ! Mais restez attentifs, il nous reste encore pas mal de beau matos déniché dans les allées du salon à vous présenter dans les prochains jours ! Retrouvez plus d’images des courses de la Sea Otter Classic dans notre portfolio du Dual Slalom : www.vojomag.com/martin-maes-reve-americain-a-sea-otter-classic et nos premières trouvailles matos ici : www.vojomag.com/sea-otter-classic-plein-de-nouveautes-made-in-usa