ROSE 2017 - Développement et mises à jour

4 juillet 2016 — Paul Humbert

Vous souvenez-vous de notre dernière présentation des vélos Rose ? Nous découvrions le prototype en aluminium d’un futur vélo d’enduro « race » en carbone et un E-bike à gros pneus (pour redécouvrir la présentation, c’est par ici). Sans trop de nouvelles de la marque allemande de vente par correspondance, nous nous sommes glissés sous la tente du VPCiste lors des récents « Media days » en Autriche. Les nouveautés nous attendaient là où ne les cherchions pas et il est temps pour vous de les découvrir : 

ROSE-2016-Vojo-25Petite déception pour nous et gros coup dur pour la marque, le futur vélo d’enduro tarde à voir le jour. Alors qu’il était annoncé pour le printemps, le dernier prototype en carbone voit seulement le jour en ce moment. Il faudra donc attendre encore un moment pour découvrir la bête qui nous avait laissé une première impression très en accord avec le programme annoncé : https://www.vojomag.com/rose-2016-protos-et-mise-a-niveau/.

Rose-2017-vojo-2016-paul-humbert-15De son côté, l’e-bike de la marque a vu le jour. Baptisé Elec Tec, il embarque un moteur Continental, est équipé d’une fourche de 130mm de débattement et accepte des pneus de 27,5+ ou de 29 pouces.

Sans titreLes réelles nouveautés sont invisibles et pourtant elles transforment deux piliers de la gamme en deux vélos bien plus modernes. Le Root Miller et le Granite (respectivement all-mountain 29 pouces et 27,5 pouces) voient leurs géométries mises à jour et leurs standards passer aux dernières évolutions.

Rose-2017-vojo-2016-paul-humbert-14Le Root Miller voit son débattement augmenter de 1cm et passer à 140 mm à l’avant comme à l’arrière. Le top-tube s’allonge de 15mm et la potence proposée raccourcit de 10mm. L’angle de direction s’ouvre de 1,5 degrés et offre de nouvelles possibilités à cette machine déjà très polyvalente.

Rose-2017-vojo-2016-paul-humbert-12Très naturellement, nous retrouvons le standard Boost à l’avant (110mm) comme à l’arrière (148mm), ce qui permet au vélo d’accueillir des roues de 29 pouces mais également de 27,5 PLUS. Sur le site internet de la marque, lors de la commande vous aurez la possibilité de choisir une configuration, ou l’autre, ou les deux ! Un peu trop souple à notre goût dans sa précédente version, le vélo promet d’être plus en phase avec les nouvelles pratiques auxquelles il s’ouvre.

Rose-2017-vojo-2016-paul-humbert-2Le vélo a été repensé avec des amortisseurs Metric qui, d’après l’ingénieur de la marque, permettent un meilleur travail de la suspension et une meilleure rigidité.

Rose-2017-vojo-2016-paul-humbert-2Le Granite Chief bénéficie lui aussi des dernières évolutions. Ce All-Mountain de 150mm de débattement est également allongé de 15mm, une potence plus courte est installée et le tube de selle est réduit pour faire baisser le risque d’impacts et libérer les mouvements du pilote en installant une tige de selle télescopique avec davantage de débattement.

Rose-2017-vojo-2016-paul-humbert-3L’angle de direction s’ouvre lui aussi et passe à 66,6 degrés. Sous le tube inférieur, une protection de cadre est installée (et est commercialisée seule pour les versions précédentes).

Rose-2017-vojo-2016-paul-humbert-5La marque est également revenue sur sa manière de faire cheminer les câbles et gaines sur ses vélos. Exit les clips farfelus à l’entrée dans le cadre, un insert plus simple vient fixer les câbles qui passent en interne dans le tube inférieur jusqu’à une sortie entre le boitier de pédalier et le point de pivot (ce qui évite toute torsion lors de la compression).

Rose-2017-vojo-2016-paul-humbert-7Une sortie est prévue pour les dérailleurs avant au standard Shimano Side-Swing.

Rose-2017-vojo-2016-paul-humbertActuellement, les différentes versions du Granite Chief sont commercialisées entre 2015 et 4234 euros sur le site de la marque. Le Root Miller s’échange lui entre 2015 euros et 4133 euros.