Orbea Alma 2017 : une nouvelle génération à 920g

Tech
18 juillet 2016 — Olivier Béart

Apparu il y a tout juste 10 ans, l’Orbea Alma fait peau neuve pour répondre aux exigences du XC moderne, en prélude aux Jeux Olympiques de Rio. Nouvelles fibres, nouvelle construction et surtout nouvelle géométrie, il se décline aussi en version tout rigide et personnalisable. Explications :

Orbea_Alma_2017_Copyright_OBeart_Vojomag-10Après l’Oiz tout suspendu, c’est au tour de l’Orbea Alma, le semi-rigide de la marque espagnole, de faire peau neuve. Si l’architecture globale reste, avec notamment le 4×4 design reconnaissable au tube supérieur qui marque une cassure avant le tube de selle, le vélo change en profondeur.

Orbea_Alma_2017_Copyright_OBeart_Vojomag-38Le cadre, tout d’abord, adopte une nouvelle construction, moins anguleuse, mais qui conserve l’identité visuelle propre à l’Orbea Alma.

Un gros travail a été fait sur la construction du cadre, qui utilise des fibres Toray T700, T800 et M40J comme sur les haut de gamme route. La construction vise aussi à éliminer tout surplus de matière avec des feuilles de carbone découpées au laser et un moulage sur base EPS permettant un compactage parfait des fibres, comme sur la plupart des cadres carbone haut de gamme contemporains. Il n’y a plus non plus le moindre insert en aluminium sur le vélo, dont le cadre affiche un poids de 920g en taille M.

L’Orbea Alma 2017 passe aussi aux derniers standards, comme le Boost 148, ce qui permet de raccourcir les bases tout en permettant le montage de pneus jusque 2.4 de section. Deux tailles de roues seront toujours proposées : 27,5″ en S et M et 29 en M, L et XL. Les bases ont des longueurs respectives de 420 et 430mm.

Le passage interne des gaines en interne a été pensé pour assurer un service facile avec une large trappe sous le boîtier de pédalier, qui est isolée de ce dernier pour éviter les infiltrations d’eau. Le vélo est compatible avec plusieurs configurations, y compris Di2 et tige télescopique (même si le vélo a une tige de selle 27,2mm, nous en reparlerons).

Le cadre étant déjà bien léger, Orbea s’est permis d’ajouter une petite patte pour fixer un anti-déraillement minimaliste. Le nouvel Alma reste également compatible double plateau avec une patte qui vient se fixer par l’arrière du tube de selle.

Orbea_Alma_2017_Copyright_OBeart_Vojomag-34Le confort a aussi fait partie des axes de développement, avec le tube supérieur 4×4 qui perdure mais dont le rôle en matière de filtration des vibrations a été renforcé. Bien dans la tendance, les haubans s’affinent également, et la tige de selle est en 27,2mm pour également jouer son rôle à ce niveau, quitte à limiter le choix au niveau des tiges télescopiques.

Orbea_Alma_2017_Copyright_OBeart_Vojomag-18Au niveau des vélos montés, Orbea s’est orienté vers des roues à jantes larges sur tous les modèles, comme ici avec les nouvelles Mavic CrossMax Carbone.

Orbea_Alma_2017_Copyright_OBeart_Vojomag-12Un peu en opposition avec ce travail sur le confort, Orbea a décidé de concevoir une fourche rigide en carbone. La plupart des ventes se feront bien entendu avec fourche suspendue, présente sur tout le reste de la gamme, mais cette fourche offre quelques avantages.

Il y a bien sûr le poids (580g), mais aussi sa multi-compatibilité en roues Boost/non Boost avec un adaptateur malin pour l’étrier de frein qu’on peut déplacer latéralement, ainsi que pour les roues de 27,5+ et 29″. Elle pourra aussi être peinte dans le cadre du programme de personnalisation MyO, qui est étendu du vtt à la route et qui permettra de choisir la finition de son cadre, ainsi que de sa fourche assortie quand il s’agit du modèle rigide comme ici.

Orbea_Alma_2017_Copyright_OBeart_Vojomag-11Enfin, la géométrie s’inscrit dans la tendance avec un reach allongé, le montage de potences courtes d’origine (comme ici la nouvelle FSA K-Force en carbone) et un angle de direction plus couché (69,5° en 29″ et 69,3° en 27,5″). Voici une vision en mouvement du nouvel Orbea Alma 2017 :

Le vélo sera disponible dès octobre à des tarifs allant de 3299 à 6499€. A noter aussi que l’ancien cadre (à 1150g) reste au catalogue pour des versions d’accès qui démarrent dès 1799€.

Plus d’infos sur le micro site de l’Orbea Alma sur www.orbea.com

Depuis la publication de cette première présentation, nous avons eu l’occasion de tester le nouvel Orbea Alma et de le confronter à un de ses rivaux espagnols, le Mondraker Podium. Retrouvez l’article complet ici : www.vojomag.com/match-xc-mondraker-podium-r-orbea-alma-deux-espagnols-au-sang-chaud