Nouveauté | Labyrinth E-Agile : nouveau départ

Tech
8 novembre 2021 — Léo Kervran

Un nouveau retour pour Labyrinth ? Née en 2004, la marque a connu plusieurs vies et souhaite aujourd’hui se réinstaller pour de bon comme une alternative crédible aux plus grands constructeurs. Et pour ce faire, quoi de mieux que de ressusciter son modèle iconique ? Voici l’E-Agile, version en carbone et à assistance électrique du célèbre Agile :

A côté de l’E-Icarus, VTTAE semi-rigide simple et accessible, ce nouveau E-Agile incarne “l’essence de la philosophie Labyrinth” selon la marque.

S’il ne partage plus grand chose avec l’Agile (carbone au lieu de l’aluminium, 27,5″ ou 29″ au lieu du 26″), l’E-Agile repose toutefois sur une plateforme au débattement similaire : 154 mm pour l’ancien Agile et 150 mm ici, avec une fourche en 160 mm.

Côté assistance, la marque a choisi Shimano et son système EP8, sûrement le plus naturel et facile à prendre en main parmi les quatre principaux fournisseurs du marché. Il est ici combiné à une batterie amovible de 720 Wh.

La géométrie se veut sans excès et très polyvalente, cohérente avec le choix du débattement et de l’assistance. On dispose ainsi d’un angle de direction à 65°, d’un angle de tube de selle à 77°, d’un reach à 456 mm en taille T3 (équivalent M) et de bases à 443 mm en 29″.

Seulement deux tailles de cadres sont disponibles (T3 et T4) mais Labyrinth a misé sur la personnalisation du vélo pour rendre l’E-Agile accessible à la plupart des pratiquants. Grâce à différentes coupelles de direction, on peut ainsi faire varier la longueur du triangle avant de 16 mm (neutre, – 8 mm et + 8 mm). Dans le même temps, il est possible de monter une roue arrière en 27,5″ en changeant un insert au niveau de l’axe de roue.

Selon Labyrinth, l’E-Agile est indiqué pour des personnes de 1m64 à 1m94 grâce à ces options.

En parallèle, la marque a particulièrement travaillé autour de l’intégration. Des composants d’abord, avec un ensemble cintre-potence en une pièce (et en carbone) développé en interne qui comprend des orifices pour le passage interne des câbles et Durits. Des accessoires ensuite, avec un système d’éclairage baptisé Supernova. A l’arrière, les feux sont intégrés directement dans les haubans tandis qu’à l’avant, la lampe prend appui sur une entretoise de jeu de direction.

Enfin, le travail autour des lignes du vélo elles-mêmes rappelle cet objectif, notamment au niveau du triangle arrière et de la suspension Adapt-Link 2 qui masque joliment son format très classique de 4-bar linkage Horst Link (voir notre lexique), avec point de pivot sur les bases.

L’E-Agile se décline en 3 modèles, Sport (7 690 €), Evo (8 990 €) et Ultimate (11 490 €). Tous les vélos sont équipés en transmission et freins Shimano (Deore, XT ou XTR suivant le modèle) et suspensions Formula, avec la fourche Selva et l’amortisseur Mod. Trois coloris sont proposés, un bleu foncé Factory, un magenta Rhodamine et un noir baptisé sobrement Noir Mat. Les premiers vélos seront disponibles en magasin en mars prochain.

Plus d’informations : labyrinthbikes.com