Nouveauté | E13 Helix : une nouvelle cassette légère et polyvalente

Tech
8 octobre 2020 — Léo Kervran

Bien connue pour ses roues, ses postes de pilotage et ses pédaliers qu’on retrouve de temps à autre en première monte sur nos vélos, la marque américaine E*Thirteen dispose également d’une offre intéressante de cassettes qui s’agrandit aujourd’hui avec l’arrivée de la Helix, un modèle haut de gamme qui vient concurrencer les Shimano XTR ou Sram XO1 et XX1 avec quelques beaux atouts.

Dans le monde de la transmission, on connaissait E*Thirteen pour ses pédaliers mais aussi pour ses kits de conversion, comme celui qui permet de passer d’une transmission 1×11 Sram à du 1×12 sans avoir à racheter un shifter ou un dérailleur (lire Présentation et montage | E*Thirteen TRS+ 12 Speed conversion kit :le 11 vitesses aux oubliettes ?).

Cependant, la marque dispose aussi d’une vraie gamme de cassettes avec 4 modèles de 7 à 12 vitesses, plutôt haut de gamme, qui couvrent toutes les pratiques du gravel à la DH. Jusque-là, on ne voit rien qui pourrait différencier E*Thirteen des dizaines d’autres fabricants de cassette, mais c’est sans compter sur une petite particularité : tous ces produits ont un départ en 9 dents, contre 10 habituellement chez la concurrence.

C’est donc dans cette dynamique que s’inscrit la Helix avec l’objectif de pousser encore plus loin les points forts de la cassette TRS+. Cela commence par une interface avec le corps de roue libre (Sram XD/XD-R uniquement, pas de version Microspline au programme pour l’instant) particulièrement étudiée, similaire à celle de la TRS+ mais revue et améliorée.

Les deux premiers pignons, en aluminium, viennent se placer sur les cannelures comme n’importe quelle cassette classique puis les 10 pignons suivant, en acier, viennent simplement prendre appui sur le corps de roue libre. Une bague en plastique recouvert de PTFE vient se placer entre le corps et les pignons pour garantir une liaison fiable, sans jeu. Des spacers sont également fournis, pour corriger le jeu sur les corps de roue libre Hope ou la position de la cassette sur les Sram XD-R (version route et gravel du XD qu’on connaît en VTT).

Enfin, la connexion entre les deux groupes de pignons est assurée par 6 “lames” placées à l’arrière de l’ensemble de 10 pignons, qui se glissent derrière 6 “butées” situées sur la face avant de la pièce en aluminium, avec une petite vis pour sécuriser le tout et empêcher toute rotation. Il n’y a donc pas d’écrou à visser pour verrouiller la cassette.

Cette conception en deux parties permet par ailleurs de ne pas avoir à racheter une cassette entière si seuls les deux pignons en aluminium sont usés : chaque élément sera disponible à la vente séparément, ce qui permettra de ne remplacer que la partie abîmée.

Côté étagement E13 a appliqué la même recette que Sram, à savoir une cassette 11 vitesses complétée par un grand pignon “de secours”. On retrouve donc l’enchaînement suivant : 9-11-13-15-17-20-23-27-31-36-42-50. Cela ne semble toutefois pas être la préoccupation principale de la marque, qui préfère communiquer sur la plage de 556 % (contre 520 % chez Sram et 510 % chez Shimano) ou le poids de sa cassette.

En effet, E*Thirteen annonce la cassette Helix complète à 345 g, un très beau score qui la placerait 20 à 30 g en dessous d’une Shimano XTR et 10 à 15 g sous une Sram X01 Eagle ou XX1 Eagle 10-50. Nous avons pesé la nôtre à 359 g (178 g pour la partie en aluminium, 177 g pour celle en acier et 4 g pour le spacer) ce qui représente un surpoids de 4 %, une petite variation acceptable.

D’autant plus acceptable que cette Helix est très bien placée côté prix, puisqu’elle est affichée à “seulement” 289 €. Certes, cela reste une somme conséquente (fini le temps du 10 vitesses où dépasser les 100 € était réservé au XTR ou au XX1) mais c’est 102 € de moins qu’une XO1 Eagle, 110 € de moins qu’une XTR et 168 € de moins qu’une XX1 Eagle, toutes plus lourdes et sans le côté pratique de la Helix.

Enfin, on notera que les deux grands pignons en aluminium sont disponibles dans 5 couleurs différentes, d’un discret gris foncé (Grey) à un bleu éclatant (Intergalactic) en passant par le marron (Bronze), l’orange (Naranja) et le violet (Eggplant). Une version 11 vitesses en 9-46 est également disponible, au même prix et annoncée à 325 g.

La E13 Helix sur le terrain

Plus légère, plus pratique et bien moins chère que les cassettes des principaux fabricants, cette E*Thirteen Helix est donc très intéressante sur le papier, mais que vaut-elle sur le terrain ? Nous la testons actuellement et si elle n’a pas encore vu assez de kilomètres pour qu’on puisse se prononcer sur sa durée de vie et son comportement dans le temps, voici déjà nos premières impressions.

En ce qui concerne le montage, les instructions sont claires et facile à comprendre, il n’y a pas d’erreur possible de ce côté. De la graisse est fournie dans la boîte et il ne faut pas hésiter à l’utiliser aux endroits indiqués, notamment sur les “lames” et “butées” des deux parties de la cassette, afin de faciliter la mise en place des différents éléments. Le système peut paraître complexe de prime abord mais dans les faits, tout se monte en une minute et sans difficulté.

Nous l’avons installée à la place d’une cassette GX Eagle 10-52 (chaîne et dérailleur également en GX Eagle) sur le nouveau Propain Spindrift que nous testons actuellement et nous n’avons pas eu besoin de reprendre les réglages du dérailleur pour avoir des changements de rapports propres, même si un ajustement de la vis B est à conseiller, puisque le grand pignon est un peu plus petit.

Au pédalage, les premières sensations sont plutôt bonnes. Le pignon de 9 dents ne pose aucun problème au dérailleur et si ce n’est pas celui qu’on utilise le plus souvent, son effet est tout de même redoutable à haute vitesse : avec des roues en 29×2.4 et à plateau équivalent, on gagne plus de 4 km/h en tournant les jambes à 90 rpm (44,9 km/h au lieu de 40,5 km/h). Pratique en cas de liaison sur chemin rapide ou sur route.

Sur de vrais sentiers, les vitesses montent de manière très douce et souple et on ne perçoit pas de différence avec la cassette Sram. A la descente en revanche, les passages de rapports sont un peu plus sonores et lorsqu’on exerce un peu de force sur les pédales (en montée par exemple), un peu moins doux. Difficile pour l’instant de savoir si c’est une question de rodage, de réglage (vis B) ou de couple chaîne-cassette, seul le temps permettra d’en savoir plus.

Sur la cassette TRS+ que nous avons eu l’occasion de rouler plus depuis environ un an, ce côté plus sonore est resté mais nous avons été globalement très satisfait de ce premier modèle 12 vitesses de la gamme, qui se montre aussi durable et fiable dans le temps ; plus en tout cas que les tout premiers modèles 11 vitesses qui pouvaient se montrer fragiles. E*Thirteen rentre-t-il définitivement dans la cour des grands avec sa nouvelle Helix ? Nous vous tiendrons au courant.

Plus d’informations : eu.ethirteen.com