Mathias Flückiger provisoirement suspendu pour dopage

Sport
19 août 2022 — Léo Kervran

Tombée tard hier soir, l’information a fait l’effet d’une bombe : Mathias Flückiger a été contrôlé positif au Zeranol, un anabolisant interdit par les organisations anti-dopage. Il est provisoirement suspendu et sauf retournement de situation, il ne devrait donc pas prendre le départ des championnats du monde la semaine prochaine aux Gets. Voici ce que l’on sait à ce stade :

Le contrôle en question date du 5 juin, lors des championnats de Suisse de XC que Flückiger avait remportés. D’après les informations de nos confrères de la SRF, la télévision et radio publique suisse germanophone, l’échantillon B n’aurait pas (encore) été analysé. Un athlète n’est toutefois pas obligé d’y faire appel et peut reconnaître sa faute dès le contrôle de l’échantillon A.

Dans un communiqué publié peu après, l’équipe Thömus Maxon rappelle que « en cas de dopage, la tolérance zéro s’applique dans le Team Thömus Maxon Swiss Mountain Bike Racing. L’équipe Thömus Maxon souhaite un sport propre et équitable. Elle condamne le dopage avec la plus grande fermeté. En collaboration avec Swiss Olympic, Swiss Cycling, Swiss Sport Integrity et les autres partenaires concernés, nous prendrons les mesures nécessaires pour clarifier la situation et l’évaluer ensuite. Une décision sur la poursuite de la coopération avec Mathias Flückiger sera prise lorsque l’échantillon B sera disponible. »

Quoi qu’il en soit, la procédure est donc considérée “en cours” et Flückiger n’est pour l’instant suspendu que provisoirement. A ce titre, il n’apparaît pas sur les listes des athlètes sanctionnés, que ce soit par l’UCI ou l’agence suisse anti-dopage. De même, les résultats qui ont suivi ce contrôle ne lui ont pas été retirés pour l’instant.

S’ils devaient l’être, Nino Schurter récupèrerait sur tapis vert une 34e victoire en coupe du monde synonyme de record absolu en XC. En effet, le champion du monde avait terminé 2e derrière Flückiger à Leogang, une semaine après les championnats de Suisse.

Le Zeranol est un anabolisant (de la classe des œstrogènes synthétiques non stéroïdiennes), autrement dit un produit utilisé pour stimuler la croissance musculaire. Si son usage sur les humains est interdit, il reste autorisé pour le bétail dans certains pays comme les USA. Cette particularité a permis a une athlète de s’en sortir sans sanction par le passé, l’américaine Ajee Wilson, spécialiste du 800 m. Contrôlée en 2017, elle avait invoqué la consommation de viande “contaminée”.

Une histoire qui n’est pas sans rappeler celle des steaks contaminés qu’Alberto Contador avait avancée en 2010 pour justifier son contrôle positif au clenbutérol. Toutefois, et sans présager de rien (on espère tous qu’il n’y ait aucune démarche volontaire de la part de Flückiger), la défense paraît plus difficile à établir pour le pilote suisse du fait de l’interdiction pure et simple du Zeranol sur le sol européen…