Ibis Ripley V4 : plus bas, plus long, plus léger

Tech
2 mai 2019 — Léo Kervran

Petite révolution ! Ibis vient de dévoiler son nouveau Ripley, qui en est désormais à sa 4° génération. Historiquement très conservatrice sur les géométries, la marque californienne change tout et inscrit cette nouvelle version dans la tendance “long, low and slack”, “long, bas et couché” dans la langue de Molière.

Après le nouveau Ripmo que nous avions découvert l’an dernier lors d’un voyage aux USA , c’est au tour du Ripley, le vélo de trail de la gamme Ibis, de faire peau neuve. Avec ses roues de 29″ et ses 120 mm de débattement (prévu pour une fourche de 120 à 140 mm), il se veut léger et réactif pour être à la fois joueur et efficace au pédalage.

Dans cette optique, la marque californienne a revu le carbone utilisé et le process de fabrication pour gagner un peu de poids, elle annonce avoir allégé le cadre de 220 g. Le Ripley ne pèse ainsi que 11,7 kg dans le montage le plus haut de gamme, avec de gros pneus en 2,6″.

La cinématique DW Link est également révisée. Le Ripley abandonne les points de pivot montés sur excentrique et utilise désormais des biellettes pour relier les deux triangles, comme sur le Ripmo. La biellette inférieure est monté sur des bagues tandis que la biellette supérieure est montée sur roulements.

Côté technique, le Ripley est au format Boost (15×110 mm à l’avant, 12×148 mm à l’arrière). L’étrier arrière se monte en postmount en accepte des disques de 160 à 203 mm (avec adaptateur) et toute la câblerie passe en interne. Le boîtier pédalier suit le standard BSA73, avec des coupelles à visser.  Malgré l’amortisseur (au format Metric, 190×45) en plein milieu du triangle avant, il est toujours possible de monter un porte-bidon.

Le cadre intègre un support (démontable) ISCG05 pour monter un guide-chaîne. En revanche, il n’est plus possible de monter de dérailleur avant.

Comme évoqué plus haut, les principales évolutions concernent la géométrie. Les bases sont raccourcies de 11 mm et l’angle de chasse couché de 1° tandis que le tube de selle se redresse de 3°. Tout cela participe à rallonger le vélo qui gagne ainsi 2 cm d’empattement mais surtout 45 mm de reach en moyenne ! Il atteint désormais 450 mm en taille M contre 411 mm sur l’ancien Ripley LS (LS qui signifiait Low and Slack…).

Il se rapproche ainsi de ses concurrents comme l’Evil Following ou le Transition Smuggler. La géométrie est d’ailleurs très proche de celle du Transition de manière générale.

Le Ripley est proposé en 4 tailles (de S à XL) et 2 couleurs, Blue Steel ou Matte Braaap. Le débattement de la tige de selle télescopique est adapté en fonction de la taille et varie de 125 mm à 185 mm.

Il est disponible dès maintenant en 6 montages et 2 kits cadre + amortisseur. Les prix sont compris entre 4 699 € (NX Eagle, Fox Performance et roues alu) et 10 749 € (XX1 Eagle, Fox Factory et roues carbone) pour les vélos complets. Côté cadres, il faudra compter 3 349 € ou  3 599 € suivant l’amortisseur choisi.

Les vélos sont garantis 7 ans et les bagues qui supportent la biellette inférieure sont garanties à vie.

 

Plus d’infos : ibiscycles.com/bikes/ripley