Fox, Mavic carbone : le matos de la Coupe de France XC

28 mars 2016 — Olivier Béart

La Coupe de France n’est pas, a priori, le premier endroit où sortent les nouveautés et autres prototypes… sauf quand il s’agit de l’ouverture et qui plus est quand on est dans une année olympique. A Marseille, notre photographe a pu prendre quelques clichés et recueillir quelques infos intéressantes sur de nouveaux produits encore en test chez les pros mais qui annoncent vraisemblablement une sortie publique un peu plus tard dans l’année. Coup de projecteur sur le vélo de Julien Absalon et sur les machines du team BH-Suntour-KMC.

RLP_4207Le BMC Fourstroke de Julien Absalon ne change pas fondamentalement pour 2016, tant au niveau du cadre que du matériel utilisé, fort similaire à celui qu’il nous avait présenté en 2015 (voir notre article complet) : groupe Shimano XTR Di2 en mono plateau qui utilise le nouveau profil de dentures présenté récemment par la marque, roues à moyeux Shimano et jantes NoTubes sans marquage, pneus Continental RaceKing, composants 3T et suspensions Fox. Et justement, c’est là que se trouve la première nouveauté, la plus visible : la fourche !

RLP_4208Si on ne se laisse pas aveugler par sa nouvelle couleur flash, on s’aperçoit que les fourreaux de la Fox F32 ont été complètement remaniés : ils sont désormais affinés et évidés au niveau de la partie basse de la fourche ! Objectif gain de poids ? Très probablement, et des indiscrétions parlent de plusieurs centaines de grammes de moins que la F32 actuelle, mais Julien Absalon, respectueux de ses sponsors, a refusé de nous en dire plus, mais il a quand même lâché que nous devrions avoir rapidement plus d’infos. Sans doute d’ici à la Sea Otter Classic.

Coupe_France_Marseille_2016_Hommes_Copyright_RLaurent_Julien_Absalon_Fourche_Fox_2017En attendant, on constate quand même que le pivot de fourche reste en aluminium et que la fourche passe au standard Boost 15x110mm.

RLP_4210Autre nouveauté importante sur le vélo du “patron” : il s’essaie à la tige de selle télescopique ! Il l’avait évoqué lors de la longue interview qu’il nous avait accordée en début d’année : suite au test event de Rio, qui mêle les portions très rapides et d’autres particulièrement raides, l’usage d’une tige de selle télescopique lui était une idée qui lui trottait dans la tête.

RLP_4212Tout en avouant du bout des lèvres travailler sur la question avec ses sponsors, Julien Absalon teste actuellement cette solution avec une simple tige de selle KS : “C’est une tige tout à fait standard que j’ai achetée dans le commerce. Je veux essayer et m’habituer avant de décider si j’adopte ce système pour les JO. Ici à Marseille c’était un bon test vu le côté très cassant de certaines portions. Et pour le coup, j’ai apprécié. Mais je dois encore poursuivre les tests avant de valider”, nous a-t-il déclaré.


Mavic CrossMax Carbone

Coupe_France_Marseille_2016_Hommes_Copyright_RLaurent_Victor_Koretzky_VictoireLe bruit courait depuis un moment (et une fuite du service com’ US de la marque en prévision du très célèbre marathon Leadville 100 dont la marque est devenue partenaire) : la prochaine génération de Mavic CrossMax passera au carbone. Mais c’est la première fois que nous avons l’occasion de voir les roues en vrai et d’en apprendre un peu plus en scrutant les vélos de Julie Bresset, Maxime Marotte, Jordan Sarrou et du vainqueur de l’épreuve Victor Koretzky.

RLP_4380Même sur ces images prises en course, on se rend compte de plusieurs choses importantes : Mavic passe au carbone pour les jantes, bien sûr (alors que la marque considérait jusque là qu’on pouvait faire presque aussi bien pour moins cher en aluminium), mais celles-ci sont clairement beaucoup plus larges que par le passé (nos confrères de Velochannel, qui disposent visiblement d’un bon informateur, parlent de 23mm de largeur interne et 29mm en externe… tiens tiens, comme des Enve M60, une marque qui vient récemment d’être rachetée par le même groupe que Mavic !) et elles diraient adieu au système UST au profit d’un tape type NoTubes. Il s’agirait d’une fameuse révolution quand on se rappelle de l’énergie mise par Mavic pour défendre envers et contre tout son système UST quitte à rater le train du tubeless ready et des jantes légères converties à l’aide d’un simple fond de jante étanche !

Images utilisées avec l'aimable autorisation d'OldView Photo
Images utilisées avec l’aimable autorisation d’Old View Photo

On remarque aussi que la marque française abandonne les rayons en aluminium pour revenir à des rayons plats en acier (24 devant et derrière) et des écrous classiques. Les moyeux sont également nouveaux.

RLP_4578Des changements importants que nous sommes les premiers à applaudir et qui répondent parfaitement aux critiques assez acerbes que nous avions émises dans notre test par rapport aux actuelles Mavic CrossMax SL et plus particulièrement à leurs jantes étroites et à leurs rayons en aluminium. Contrairement aux fameuses CrossMax Pekin à rayons en carbone quasiment impossibles à généraliser dans le cadre d’une production en série, ces nouvelles CrossMax Carbone nous semblent prendre une forme qui présage une commercialisation prochaine.

Coupe_France_Marseille_2016_Hommes_Copyright_RLaurent_jpgNous restons à l’affût et nous ne manquerons pas de vous tenir informés de nos prochaines trouvailles, comme nous vous l’avions déjà promis dans notre premier article consacré aux nouveautés et prototypes aperçus en ce début de saison sur les vélos des pros (nouvelle RockShox SID, nouveau full Focus de Vogel, le proto hardtail de Merida,…) : www.vojomag.com/news/merida-michelin-focus-rockshox-les-protos-sont-de-sortie

Et pour lire notre article consacré à la première Coupe de France XC 2016 à Marseille, c’est par ici : www.vojomag.com/pfp-koretzky-et-lavant-garde-pfp-koretzky-et-lavant-garde