Focus Raven Max: le confort à 885 grammes !

8 juin 2015 — Olivier Béart

Aperçu en version prototype maquillée lors de la Coupe du Monde de Nove Mesto, le nouveau Focus Raven Max a été présenté officiellement à Albstadt. Ce n’est pas tout à fait un softail comme on aurait pu le croire, mais pas non plus un semi-rigide classique. Et son poids bat des records, avec 885g annoncés ! Voici la présentation détaillée et nos premières impressions après une petite séance de roulage.

Focus_Raven_Max_2016_Copyright_OBeart_VojoMag-1Comme nous avions pu nous en rendre compte lors de notre test de 5 semi-rigides en carbone à moins de 2000€, le précédent Focus Raven 29er commençait tout doucement à accuser le poids des ans. A Nove Mesto, ses peintures de guerre et la jonction haubans/tube de selle masquée laissaient penser à la présence d’un mini système d’amortissement sur le nouveau cadre Focus Raven Max. En fait, il n’en n’est rien, mais la mise à jour du semi-rigide de la marque Allemande propose néanmoins une réflexion très poussée en matière de confort, tout en visant un poids record.

Objectif confort

Focus_Raven_Max_2016_Copyright_OBeart_VojoMag-9Les circuits de Coupe du Monde devenant de plus en plus exigeants et les pilotes commençant à se rendre compte de plus en plus que le confort est un facteur de performance, les ingénieurs maison ont d’abord envisagé de créer un softail, comme chez BMC. Mais l’idée a vite été abandonnée pour des raisons de poids. Avec le Raven Max, Focus a choisi de se focaliser sur le choix des fibres de carbone et la conception de la jonction entre le tube de selle, les haubans et le tube supérieur.

Focus_Raven_Max_2016_Copyright_OBeart_VojoMag-14Contrairement à Trek, il n’y a pas d’élastomère, mais les haubans contournent le tube de selle et rejoignent directement le tube supérieur, de sorte que les vibrations venant de la roue arrière sont moins répercutées vers le pilote et dissipées sur toute la longueur du cadre vers la douille de direction.

Focus_Raven_Max_2016_Copyright_OBeart_VojoMag-8Le tube supérieur n’enlace pas non plus le tube de selle comme c’est le cas habituellement. La jonction se fait uniquement par l’avant, avec un renfort triangulaire qui assure une plus grande surface de contact à ce niveau.

Focus_Raven_Max_2016_Copyright_OBeart_VojoMag-12Le triangle arrière est également étudié pour se déformer et amortir les impacts, avec des bases qui s’affinent à l’approche de l’axe de roue arrière et des haubans de très petit diamètre. Le tube de selle est également aplati au niveau de la jonction avec le boîtier de pédalier pour lui permettre de se déformer légèrement.

Focus_Raven_Max_2016_Copyright_OBeart_VojoMag-15Le travail sur le cadre est complété par la présence d’une tige de selle maison, baptisée Concept CPX Plus Post. Très flexible d’avant en arrière, elle se divise en deux avant le charriot de selle, toujours dans l’idée de dissiper au maximum les vibrations et d’éviter qu’elles arrivent jusqu’au séant du pilote. Son poids est de 192g en 340mm de long.

Objectif poids

Focus_Raven_Max_2016_Copyright_OBeart_VojoMag-11Les équipes R&D de chez Focus ont aussi beaucoup travaillé sur l’abaissement du poids du cadre. Celui-ci est annoncé 30% plus léger que l’ancien modèle, soit 885g en taille M sans axe ni visserie, ou 950g complet. Sur les versions haut de gamme, même la peinture a été réfléchie dans cet objectif : seul un léger vernis est appliqué pour la décoration.

Focus_Raven_Max_2016_Copyright_OBeart_VojoMag-4Au niveau des vélos complets la version Team est annoncée à 8,1kg (RS-1, DT XR1501, XX1,…) et nous avons vérifié le poids du modèle “Factory” qui illustre cet article à 8,4kg. Cette version particulière se reconnaît à sa peinture gris mat accompagnée de touches d’orange. Ce nom “Factory” est présent sur tous les modèles de la gamme Focus pour désigner une version équipée de façon un peu particulière par les chefs produits. Clairement, ils se font plaisir et ils doivent faire face à moins de contraintes. Ici, ils ont choisi de l’équiper d’une fourche rigide maison, d’un groupe XX1 et de roues DT 1700, le tout à un tarif de 3500€.

Design et souci du détail

Focus_Raven_Max_Nouveaute_2016_Copyright_OBeart_VojoMagLa fourche rigide maison est particulièrement esthétique et on remarque qu’elle intègre un passage interne pour la Durit de frein, ainsi que le système maison d’axe traversant, baptisé RAT.

Focus_Raven_Max_Nouveaute_2016_2_Copyright_OBeart_VojoMagDéveloppé à la base pour la route, cet axe “Rapid Axle Technology” se veut aussi rapide à mettre en place qu’un quick release 9mm. Le principe est simple et très bien conçu : on ouvre le levier de blocage, on appuie, on tourne l’axe de 90° et on peut le retirer. Autre avantage, il n’y a pas de surpoids par rapport à un axe traversant classique. On le retrouve sur la fourche maison, mais aussi au niveau de l’axe arrière du cadre, qui est en 142x12mm.

Focus_Raven_Max_2016_Copyright_OBeart_VojoMag-18On note aussi la présence d’un passage interne complet des gaines et Durits. L’entrée se fait par un grand orifice creusé sur la gauche de la douille de direction et étudié pour qu’il n’y ait pas de frottements possibles avec la peinture. Divers inserts sont proposés selon le type de montage (monoplateau, double, avec ou sans tige de selle télescopique, Di2,…). La forme particulière du tube supérieur près de la douille permet d’intégrer l’important orifice pour les câbles, mais c’est également un élément de design

Focus_Raven_Max_2016_Copyright_OBeart_VojoMag-1-2Au niveau du boîtier de pédalier, un orifice permet de faire passer les câbles plus facilement, mais il est recommandé de retirer le boîtier de pédalier pour travailler plus aisément. On retrouve un guide pour le câble de dérailleur dans la base droite, ainsi qu’un liner interne dans le cadre. Un mécanicien du team a effectué le remplacement d’un câble sous nos yeux et l’opération est très rapide et aisée… une fois le boîtier (PressFit30) retiré.

Une géométrie revue et toujours deux tailles de roues

Focus-Raven-Max-2016-Geometrie

La géométrie a aussi été revue et s’inscrit dans la (bonne) tendance actuelle, avec des bases raccourcies (435mm, soit 1cm de moins que l’ancienne version), un cadre plus profond (reach de 435mm contre 419mm auparavant), une douille de direction plus basse (-5mm), et un angle de direction un peu plus couché, alors que le tube de selle est redressé.

Comme son prédécesseur, le Raven Max sera toujours proposé en deux tailles de roues, du S au L. Seul le XS ne sera proposé qu’en 27,5” et le XL en 29”. Les montages en 27,5” iront de 1899 à 2999€, alors qu’il y aura plus de modèles haut de gamme en 29”, avec des tarifs allant jusque 5999€ pour un vélo identique à celui de Florian Vogel et ses amis.

Premiers tours de roues

Focus_Raven_Max_2016_Copyright_OBeart_VojoMag-19C’est justement ce modèle “Team” à près de 6000€ que nous avons pu essayer brièvement autour du parcours de la Coupe du Monde et sur quelques portions du tracé officiel que les commissaires ont bien voulu nous laisser emprunter. Pas question ici de tirer de grandes conclusions car nous n’avons pas pour habitude de considérer qu’une demi-heure au guidon d’un vélo peut faire un vrai test. Néanmoins, le nouveau Focus Raven Max a laissé entrevoir de belles choses.

Focus_Raven_Max_2016_Florian_Vogel_Copyright_OBeart_VojoMag-1-2Quand nous avons discuté avec Florian Vogel (en photo ci-dessus et qui vous présentera bientôt en détails son vélo personnel ici même), celui-ci nous a dit avoir été “surpris qu’un hardtail puisse filtrer aussi bien les chocs”. Et c’est vrai : c’est aussi cela qui nous a le plus marqué lors de notre brève prise en mains. Seule contrainte : il faut aller vite pour en profiter. Mais quand on avionne, les racines disparaissent et on ne ressent aucune vibration. Par contre, quand l’allure baisse, on retrouve de nouveau un comportement de pur hardtail.

Focus_Raven_Max_2016_Copyright_OBeart_VojoMag-2Le vélo semble aussi très léger et les accélérations sont d’une grande vivacité. Avec ce nouveau Focus Raven Max, nous avons retrouvé un comportement proche de celui d’un Open 0-1.0, qui est une référence à nos yeux au niveau du compromis rendement/confort. L’amélioration de la géométrie est aussi palpable par rapport à l’ancienne version, qui nous avait clairement semblé marquer le pas lors de notre précédent test. Nous devrions disposer rapidement d’un exemplaire pour réaliser un vrai test sur nos terrains habituels, d’ici à la sortie officielle du modèle au moment de l’Eurobike.

Pour lire nos autres articles consacrés au Raven :
www.vojomag.com/news/spyshot-le-focus-prototype-de-florian-vogel
www.vojomag.com/match-5-hardtails-carbone-29-pouces-moins-de-2000-euros-focus-raven (ancien modèle)