Cannondale Enduro Tour #2 | Un beau duel Oget / Bruwiere à la Semoy !

Sport
12 juin 2019 — Christophe Bortels

Pour sa 11e édition, l’Enduro de la Semoy a fait coup triple en comptant également comme 2e manche du Cannondale Enduro Tour et en faisant office d’épreuve “Qualifier” pour les Enduro World Series. La course a été marquée par un superbe duel entre le Belge Olivier Bruwiere et le Français Ludovic Oget, séparés de seulement quelques secondes après deux jours de compétition et 12 spéciales…

Avec ce statut de manche CET et d’EWS Qualifier, le plateau était encore plus relevé que d’habitude cette année à l’Enduro de la Semoy avec de sérieuses délégations françaises, belges et allemandes… entre autres ! En tout, ce sont plus de 300 pilotes, dont une bonne vingtaine aux commandes d’e-bikes, qui étaient au départ.

Deux journées de course, 6 spéciales par jour (contre 5 lors des précédentes éditions), 64km pour un peu plus de 2200m de D+ : voilà le programme plutôt costaud qui attendait les concurrents cette année…

Comme d’habitude, c’est un parcours 5 étoiles qui était proposé par l’équipe du Semoy VTT Club avec des classiques comme la Romsteack, la Gouleyante, la Mad Max ou encore les Dévers de Nohan, sans oublier le retour de la Dauphiné et l’apparition de sa petite soeur, la Dauphiné Black, très (trop ?) fraîche et plutôt bien engagée ! Deux autres nouveautés étaient au programme : la Verte, flow et physique puis plus pentue après une portion neutralisée sur chemin large, et la Kids, davantage dans la pente, sinueuse, complète et fun. De belles réussites malgré l’orage qui s’est abattu alors qu’elles étaient toutes deux en cours, les rendant bien glissantes.

Chacune des journées commençait par la très belle “S” et ses fameux derniers virages fuyants…

… et se terminait par la Croix d’Enfer, en version complète le samedi, puis en version sprint le dimanche, c’est-à-dire avec le départ donné après les terribles coups de cul de milieu de spéciale.

La Semoy pouvait compter sur un ouvreur de prestige en la personne de Jerome Clementz, organisateur du Cannondale Enduro Tour avec Pauline Dieffenthaler, elle aussi présente le week-end dernier à Hautes-Rivières pour coordonner le chronométrage.

On attendait avec impatience le duel entre Bart De Vocht, vainqueur de la première manche du Cannondale Enduro Tour il y a quelques semaines, et Ludovic Oget, le roi de la Semoy. Il a hélas tourné court avec la chute puis l’abandon du Belge dès la première spéciale…

C’est donc Olivier Bruwiere, le compatriote de Bart, qui a pris la relève pour défendre les couleurs belges. Et il frappe fort lors le samedi en signant trois scratches sur les 6 spéciales et en occupant même la 1ère place au terme de la première journée de course, avec 10 secondes d’avance sur Ludovic Oget ! Eliott Baud est alors 3e tandis que Christian Textor et Julien Soussigne se tiennent en à peine plus d’une seconde pour la 4e place.

Ludovic Oget va remettre les pendules à l’heure le lendemain en raflant trois des 6 spéciales et en terminant 2e sur les trois autres… Olivier Bruwiere, lui, est moins percutant que la veille et oscille entre la 3e et la 6e place sur ces spéciales. Au final, Ludo s’impose avec seulement 5.76s d’avance au terme des 12 spéciales !

A la troisième place, on retrouve Eliott Baud, très régulier et qui repart avec pas moins de quatre scratches dans la poche.

Aucun scratch pour Julien Soussigne par contre, mais le pilote Superbikers a réalisé une bonne deuxième journée qui lui a permis de remonter de la 5e position qu’il occupait le samedi soir à la 4e place finale.

L’Allemand Christian Textor, tout à droite, complète le top 5 scratch.

On attendait une nouvelle perf’ de Jonas Debois chez les Juniors, et le jeune belge a répondu présent à la semoy. 11e au scratch, il s’impose avec une minute d’avance sur Enzo Pozzi et Manu Warnet, respectivement 2e et 3e de la catégorie.

Camille Lepley, 29e au scratch, a lui régné quasi sans partage sur les Master 40 en étant le plus rapide de sa catégorie sur 10 des 12 spéciales. Norbert Rapuzzi prend les deux autres spé et termine 2e devant Xavier Bodeux, 3e.

En Master 50, la victoire revient à Kris Hertsens (59e). Bruno Evrard et Gilles Desagher complètent le podium.

Jules Letourneur, 61e au scratch, remporte la victoire en Cadets. 1er à Ste-Marie-aux-Mines, Géraud Heine doit cette fois se contenter de la 2e place chez les plus jeunes, à seulement 6 secondes de la gagne. Ludovic Kieffer est 3e.

Comme lors de la première manche du CET, Océane Husson s’impose chez les dames, devant Millie Brecheisen et Caro Soussigne. Elles étaient 12 au départ, soit plus du double par rapport à 2018 !

En e-bike enfin, Maxime Rémy s’est montré le plus rapide malgré cette belle cabriole dans la S. Le podium est complété par Thomas Harstern et Romain Lanthermann.

Rendez-vous en juin 2020 pour la 12e édition de la Semoy ! Quant à la 3e manche du Cannondale Enduro Tour, c’est déjà dimanche prochain, le 16 juin, à Bussang / Saint Maurice.

Résultats :

Download (PDF, 119KB)

Site officiel : https://www.cannondale-endurotour.com/enduro-de-la-semoy