Mondraker Factor 26 : un tout-suspendu pour les apprentis riders

Tech
11 janvier 2023 — Olivier Béart

Et pourquoi il n’y aurait que les adultes qui ont droit à un vélo digne de ce nom ? Les pilotes en herbe ne pourraient-ils pas, eux aussi, avoir un tout-suspendu ? En tout cas, Mondraker y croit et propose aux jeunes riders une plateforme dénommée Factor et disponible en 26″ et 24″. Verdict :

La marque espagnole offre une gamme plutôt complète en termes de vélo enfant. Entre le Leader, modèle hardtail disponible en quatre tailles de roues (de 16 pouces à 26) et le Play, son homonyme doté de la fée électricité, on retrouve également une gamme de vélos tout-suspendus destinés aux pilotes hauts comme trois pommes au sein de chez Mondraker : le Factor, disponible en 24 et 26 pouces, et son cousin motorisé le F-Play.

Mondraker n’est pas le premier sur le marché à proposer des vélos adaptés aux pilotes en herbe, fruits d’une réelle réflexion et embarquant les technologies ou cinématiques généralement utilisées sur les vélos adultes. Par exemple, le YT Jeffsy Primus propose le « Virtual Four Link » que l’on retrouve sur le modèle adulte, tandis qu’au contraire Commencal a développé une géométrie spécifique pour son nouveau Clash JR. Du côté de Mondraker, le Factor se dote « Forward Geometry » ainsi que de la cinématique « Zero suspensions system » bien connue de la marque. Mais cela nous y reviendrons plus tard.

Châssis

Le cadre en aluminium du Mondraker Factor est doté d’une plateforme de 120 mm de débattement avant/arrière pour le modèle 26″, tandis que le 24″ propose un débattement avant réduit à 100 mm.

Sur la balance, le Factor 26″ affiche un score de 13,6 kg et la version en 24″ pointe à 13,2 kg. Si le VTT est souvent (à tort ou à raison) une affaire de poids, le sujet prend d’autant plus son importance lorsqu’on envisage l’utilisation par un pilote pesant entre 20 et 35/40 kg.

Le Factor 26 reprend les codes visuels de la marque, avec des lignes  « racées » et ces triangles allongés, signature de Mondraker. On remarquera également que le cadre bénéficie d’un passage interne des câbles au niveau du tube diagonal.

Suspensions

Côté suspensions, c’est X-Fusion qui est aux commandes. L’amortisseur est un 02Pro R doté d’un réglage du rebond, à savoir la petite molette rouge que l’on peut apercevoir sur la photo ci-dessus. La cinématique est la fameuse “Zero Suspension System” à point de pivot virtuel, comme sur les vélos adultes de la marque.

Du côté de la fourche, c’est une Velvet RL2  qui a été choisie par la marque espagnole avec des plongeurs de 32mm de diamètre, et équipée d’un réglage du rebond et d’un blocage (dont on ne se sert au final pas souvent vu le programme plus “all-mountain/plaisir du vélo).

Géométrie

La géométrie du Mondraker Factor 26 se caractérise par un reach de 415mm, un angle de direction de 67°, des bases de 420mm et un angle de tube de selle de 71°. Comme on vous le mentionnait plus haut, et comme les chiffres l’indiquent, le cadre bénéficie de la « Forward Geometry », chère à Mondraker qui a été un des pionniers des cadres au reach allongé couplés à des potences très courtes.

Comparaison : 

Son principal concurrent, le Commencal Clash JR, est doté d’un reach de 380mm, un angle de direction de 64,5°, des bases de 434mm et un angle de tube de selle de 77,5 °. Pilote de 135 à 150cm. Poids 15,7 kg.

Le YT Jeffsy Primus est doté d’un reach de 397mm, un angle de direction de 65,5/66°, des bases de 415mm et un angle de tube de selle de 76,5/77 °. Pilote de 145 à 160cm. Poids : 12,7kg.

Le Kona Process 24 est doté d’un reach de 370mm, un angle de direction de 67°, des bases de 415mm et un angle de tube de selle de 74,5°. Pilote de 147 à 160cm Poids : 16kg.

Equipements

Mondraker a voulu jouer la carte de la simplicité d’utilisation avec des choix d’équipements plutôt réfléchis. Le Factor est ainsi monté en monoplateau et freins à disques hydrauliques, plus faciles à l’usage qu’une transmission double plateaux et que des freins V-brakes.

Sur le Factor 26 tout comme sur la version 24, on retrouve une transmission Sram SX Eagle, avec une cassette 11-50 et un plateau de 30 dents.

Pas de différence non plus au niveau du freinage entre la version 26″ et celle en roue de 24″ puisque ce sont des Sram Level avec des disques de 160 mm qui ont pour mission de sécuriser les petits monstres.

Le Factor est équipé de roues MDK d’une largeur interne de 25 mm et qui présentent l’avantage d’être tubeless ready. Celles-ci sont chaussées de pneus Kenda Booster en 2,4 de largeur.

Le poste de pilotage est composé d’une potence Onoff Sulfur FG en 30 mm de longueur et d’un cintre MDK XC de 680 mm de largeur. La selle quant à elle vient tout droit de chez SDG, avec le modèle Fly JR.

Pour le modèle en 26″, il vous faudra débourser 2 199€ tandis que la version en 24″ est affichée à 1 999€. Si le prix peut paraitre surprenant pour un vélo enfant, il faut toutefois remarquer que les marques présentent plutôt ces modèles sous l’angle d’un « vrai vélo » en taille réduite plutôt que d’un jouet destiné aux enfants.

Par rapport à la concurrence, les prix affichés par Mondraker sont relativement comparables. L’offre de vélos enfants à double suspensions n’est pas énorme sur le marché mais, à titre de comparaison, son principal concurrent, le YT Jeffsy Primus, est à 1999€ et 100€ de moins pour version 24 pouces. On trouve aussi en face le Kona Process 24 à 2 499€ (pas de version 26), ou encore le Commencal Clash JR, mais qui est lui bien au-dessus en tarif (3600€ pour le 26’’ et 3400€ pour le 24) et qui se destine à un usage plus “gravity”.

Pour le reste, une seule taille de cadre est disponible par taille de roues. Même rengaine en ce qui concerne le coloris, le 26″ est uniquement disponible sous cette finition « brute » blanc et alu brossé que vous avez pu apercevoir sur les photos de cet article, tandis que le 24″ s’habille de beige et noir pour 2023 (photo de droite).

Mondraker Factor 26 : le test terrain

Tester des vélos enfants n’est jamais facile puisque… nous ne pouvons pas les rouler. Nous ne pouvons donc pas compter sur notre expérience de très nombreux autres modèles de vélos testés pour compléter l’avis de nos testeurs, et nous devons nous en remettre entièrement à l’avis de nos chères têtes blondes. Mais, au final, comme lors de la réalisation de notre dossier plus général sur les vélos pour enfants, nous avons été très agréablement surpris par la qualité des analyses livrées par nos jeunes bikers ! Si vous croyez que “ce ne sont que des enfants, ils ne sentent pas la différence”, vous avez tout faux !

Avec leurs propres mots, le premier point que tous nos jeunes testeurs ont relevé, c’est la qualité de la géométrie de ce Mondraker Factor 26. Raphaël, que vous voyez sur les photos qui illustrent cet article et qui roule habituellement sur un VTT 26 pouces XC d’il y a une dizaine d’années, a directement senti la différence : “Ça n’a rien à voir ! Il y a plein d’endroits où je bloque avec mon vélo et où je passe du premier coup avec le Mondraker. Je me sens en confiance, je tente beaucoup plus de nouvelles choses, c’est vraiment génial.” Eh oui, Raphaël a mis le doigt sur un point crucial : même si sa taille de roues rappelle celle de nos “vieux” VTT, la géométrie, elle, est bien au goût du jour avec un reach allongé, une potence courte, un angle de fourche bien couché. Bref, le Mondraker Factor 26 a tout d’un vélo dernier cri avec juste un format réduit.

Les suspensions ont aussi recueilli pas mal de louanges. Sur ce point, on cède la parole à Hugo, qui roule habituellement sur un Orbea Laufey 24 (semi-rigide) qui va bientôt devenir trop petit pour lui : “J’ai une suspension avant sur mon vélo habituel et papa avait dû la démonter pour la graisser et la préparer un peu pour qu’elle fonctionne bien. Ici, la X-Fusion fonctionne bien directement.” Clairement, ce n’est pas toujours garanti d’avoir une fourche assez sensible pour le poids plume des kids, et ici c’est le cas. Cela reste basique en réglages (on est loin des Fox montées sur les Commençal, mais en a-t-on réellement besoin ?) mais il y a ce qu’il faut et le travail de la fourche aide à construire la confiance.

Et la suspension arrière ? Il faut bien constater que ce n’est pas la première chose dont nous ont parlé nos testeurs. Alors, oui, ils ont bien vu qu’il y avait un amortisseur arrière et ils étaient fiers de rouler sur un tout-suspendu qui ressemble aux plus beaux VTT des adultes, mais lors du débrief, aucun ne nous en a parlé spontanément. Néanmoins, quand on les a lancés sur le sujet, on s’est quand même rendu compte qu’elle leur avait apporté pas mal de petites choses : “Plus facile dans les cailloux”, “plus à l’aise quand ça va vite”, “je suis moins fatigué à la fin de la sortie”, “je glisse moins”, “mes pieds ne partent pas des pédales”,… Bref, sans être totalement indispensable, la suspension arrière est tout de même un petit plus non négligeable.

Reste que le Mondraker Factor 26 n’est pas parfait et que certains points ont soulevé des critiques. La première, unanime, concerne l’absence de tige de selle télescopique et la très faible amplitude de réglages de la hauteur de selle à cause de l’amortisseur qui passe au travers du tube. Bon, ok, on peut recouper la tige de selle d’origine, mais comme les mauvaises herbes grandissent vite à cet âge-là, cela limite les possibilités d’évolution du vélo. Ceux qui, comme Hugo ou Lucie, ont une tige de selle télescopique sur leur vélo, ont vraiment été déconcertés de ne pas la retrouver sur le Mondraker puisque c’est un équipement que les enfants adorent et s’approprient très vite car ils comprennent son intérêt dans les portions techniques en descente. Mondraker doit vraiment revoir sa copie à ce niveau. A moindre échelle, les pneus ont aussi recueilli quelques critiques car leur dessin est fort typé pour terrains secs et dans la boue ils glissent beaucoup et ne mettent pas en confiance. A revoir, là aussi.

Un point intéressant qui a plus été relevé par les parents que par les enfants, c’est la grande polyvalence du Mondraker Factor 26. C’est un vélo avec lequel on pourra aussi bien s’amuser en bikepark et progresser à vitesse grand V sur les terrains techniques et/ou en école de VTT, que faire des randonnées et commencer à faire un peu de bornes en suivant les parents. Sur ce point, le Mondraker Factor 26 se différencie d’un Commencal très orienté “gravity” et des semi-rigides qui, aussi bons soient-ils, n’offrent tout de même pas autant de capacités dans le technique/cassant que ce petit Factor équipé de suspensions plutôt performantes à l’avant comme à l’arrière. Seul le YT Jeffsy Primus joue plus ou moins sur le même terrain du “all-mountain” pour enfants qui est, selon nous, vraiment intéressant pour un grand nombre de jeunes. Malgré un poids de plus de 12,5kg, le vélo n’a jamais été qualifié de lourd ou pénalisant sur des sorties plus roulantes. Ce point reste, selon nous, important à garder à l’esprit et il est toujours bon de pouvoir proposer des vélos enfants légers, mais nous avons constaté ici qu’au final cela n’a pas été relevé comme un point pénalisant par nos testeurs.

Reste une dernière question, qui concerne plutôt les parents : celle du prix. Evidemment, plus de 2000€, c’est une grosse somme, surtout pour un vélo qui aura une durée d’utilisation forcément limitée vu l’évolution rapide de la taille des enfants. Même si le marché des tout-suspendus pour enfants est réduit, on peut tout de même supposer que, comme pour les rigides et semi-rigides de qualité, la cote des vélos de qualité reste élevée. Bien plus que pour les vélos adultes qui décotent très vite, cela permet de limiter l’impact budgétaire de l’achat d’un vélo enfant haut de gamme. Après, tout est fonction des moyens de chacun.

Et si l’intérêt d’avoir un vrai vélo enfant 26 pouces avec une géométrie contemporaine ne fait aucun doute vu les retours de nos jeunes testeurs, celui de la suspension arrière, bien que réel, est plus dépendant de la pratique de votre enfant et de la région où vous habitez. A titre de comparaison, un Mondraker Leader 26 (nettement moins bien équipé mais doté d’une bonne géométrie enfant contemporaine) est affiché autour de 700€. Clairement, sur ce point, ce sera à chacun de faire ses choix en fonction de ses moyens et de l’intérêt réel d’une suspension arrière pour la pratique de son enfant. Après, on peut aussi se dire que plutôt que de s’acheter une nouvelle fourche ou une nouvelle paire de roues carbone pour son propre vélo, on peut consacrer un budget un peu plus important au vélo de son enfant pour lui offrir la chance de rouler sur une machine de grande qualité. Cela ne fera pas nécessairement de lui un champion ou un meilleur vététiste, mais tout comme vous quand vous roulez sur un bon vélo, cela aura de grande chances de lui donner encore plus de plaisir à chaque sortie…

Verdict

Le Mondraker Factor 26 bénéficie de toute l’expertise de la marque espagnole en matière de géométrie et de suspensions pour proposer à nos jeunes bikers la meilleure expérience possible sur leur vélo. Certes, l’investissement de départ est élevé et ce Factor 26 manque cruellement d’une tige de selle télescopique pour être vraiment au top, mais voir nos jeunes testeurs s’éclater, progresser plus vite grâce à un bon vélo et aussi avoir conscience de la chance qu’ils avaient de rouler sur un tel vélo, nous a convaincus que si on en a les moyens, leur permettre de rouler sur du matériel haut de gamme a autant (voire même plus) de sens que pour nous, adultes. 

Plus d’infos : https://mondraker.com/au/fr/2023-factor-26?c=113