Lenzerheide 2016, la petite Suisse de Rissveds et Schurter

Sport
11 juillet 2016 — Olivier Béart

Tout juste une semaine après les championnats du Monde qui se sont tenus à Nove Mesto, la petite station Suisse de Lenzerheide a accueilli la 4e manche de la Coupe du Monde de XC 2016. Sur un circuit court et intense, sec, poussiéreux et spectaculaire, il a vu le triomphe des deux stars du team Scott-Odlo, Jenny Rissveds et Nino Schurter. Première victoire pour l’une, vingtième pour l’autre, les bagarres pour les accessits, les joies et les déceptions : retour en images sur l’étape suisse de la Coupe du Monde XC avec notre grand portfolio.

Lenzerheide_Copyright_OBeart_VojoMag-1-2C’est à Lenzerheide, il y a quelques semaines, que nous avons assisté à la présentation des nouveaux Scott Spark, en compagnie justement de Nino Schurter, venu en voisin (il habite à un peu plus d’une heure en voiture). Nous le savions amoureux de ce tracé lové au coeur des Alpes, à près de 1500m d’altitude, qui mêle les parties naturelles pleines de racines, les passages sinueux en alpages dans des prairies gentiment prêtées par les vaches qui y broutent habituellement et des passages plus typés bikepark avec des virages relevés et quelques jumps. Sans oublier une longue côte asphlatée où il faut faire parler la poudre. Aujourd’hui, dimanche 10 juillet, c’est jour de course à Lenzerheide. Et le team Scott va vivre une journée marquante de son histoire. Récit.

Dames : Rissveds et l’effet domino

24, Terpstra, Anne, Ghost Factory Racing Team, MBC Bar Ende, NED

Même si on est à la montagne, il fait chaud à Lenzerheide. Très chaud même. Et le parcours est largement exposé. Alors, en attendant le départ, ces Dames se rafraichissent comme elles peuvent…

Une semaine après son gros crash des championnats du Monde, Pauline Ferrand Prevot est sur la ligne de départ, avec un visage sur lequel on ne devine déjà quasiment plus ses impressionnantes contusions.

160710_12097_by_Dobslaff11h, le départ est donné. Vous voyez cette jeune dame en bleu et jaune sur la droite de l’image ? Retenez bien ses couleurs car on va beaucoup reparler d’elle. Dans ce portfolio… mais aussi dans les années qui viennent !

2, Pendrel, Catherine, Luna Pro Team, , CAN 10, Rissveds, Jenny, Scott-Odlo, Falu CK, SWEFidèle à son habitude, Catharine Pendrel part fort. Mais elle est accompagnée d’emblée par la toute fraiche championne du Monde des moins de 23 ans, Jenny Rissveds, qui court cette année parmi les Elites afin de se préparer au mieux pour les Jeux de Rio.

12, Neff, Jolanda, Stoeckli Pro, , SUI 6, Nash, Katerina, Luna Pro Team, , CZEA quelques encablures, Jolanda Neff reste attentive en compagnie de Katerina Nash et Maja Wloszczowska.

12, Neff, Jolanda, Stoeckli Pro, , SUIMême si elle n’est pas en toute grande forme, bloquée par des soucis de dos, elle ne veut pas décevoir ses fans. “J’ai toute ma famille, mes amis ici aux bords du circuits. Sur une autre course, je pense que je n’aurais pas pris le départ. J’ai même hésité jusqu’à la dernière minute. Mais finalement, je l’ai fait pour eux et je ne le regrette pas”, expliquera-t-elle à l’arrivée.

1, Langvad, Annika, Specialized Racing XC, , DENEt Annika Langvad, où est elle ? Elle est bien là, la nouvelle championne du Monde Elite, qui n’a pas encore l’occasion d’inaugurer son maillot arc-en-ciel, vu qu’elle porte celui de leader du classement général de la Coupe du Monde. Très en forme, elle prend un leadership autoritaire dès le 2e tour. Et tout le monde la voit filer vers une nouvelle victoire ! Mais c’était sans compter sur un fait de course qui, derrière, va bouleverser la donne…

12, Neff, Jolanda, Stoeckli Pro, , SUI 6, Nash, Katerina, Luna Pro Team, , CZEJolanda Neff se sent pousser des ailes et, à mi-course, alors qu’elle se bat pour la 3e place avec Katerina Nash, elle décide de placer une accélération pour se débarrasser de l’encombrante pilote du team Luna.

12, Neff, Jolanda, Stoeckli Pro, , SUI 10, Rissveds, Jenny, Scott-Odlo, Falu CK, SWED’un coup d’accélérateur, elle lâche la Tchèque… mais elle recolle illico presto aux basques de Jenny Rissveds, jusque là solidement cramponnée à la 2e place !

6, Nash, Katerina, Luna Pro Team, , CZEA mi-course, j’étais vraiment bien, ajoute Neff. Je ne sentais plus mon dos et j’étais comme portée par le public. Je suis revenue presque sans m’en rendre compte sur Jenny…” Mais la jeune Suédoise ne l’entend pas de cette oreille !

10, Rissveds, Jenny, Scott-Odlo, Falu CK, SWE6, Nash, Katerina, Luna Pro Team, , CZEElle place alors à son tour une solide accélération qui lui permet non seulement de remettre Neff à bonne distance… mais aussi de rattraper Annika Langvad en tête, dans ce qui s’apparente à un grand jeu de dominos !

1, Langvad, Annika, Specialized Racing XC, , DENLangvad assiste, impuissante, à la scène. Tout en gardant un tempo élevé, elle ne parvient pas à hausser le ton un cran plus haut pour rivaliser avec la petite prodige du team Scott.

12, Neff, Jolanda, Stoeckli Pro, , SUIJolanda Neff s’accroche à la 3e place en gardant Nash à bonne distance.

2, Pendrel, Catherine, Luna Pro Team, , CAN 16, Wloszczowska, Maja, Kross, , POL 5, Keller, Alessandra, Stoeckli Pro, , SUIA bonne distance des trois premières et non loin de Nash, sa coéquipière du team Luna Catharine Pendrel tente de fausser compagnie à Maja Wloszczowska et Alessandra Keller pour décrocher la 5e place, sans y parvenir. C’est même l’inverse qui se produit, puisque l’expérimentée Canadienne craquera sur la fin pour ne prendre que la 8e position, derrière Linda Indergand. Elle finit juste devant Emily Batty, 9e, qui a été victime d’une crevaison et qui a remonté jusqu’au top 10 au fil des tours.

31, Ferrand Prevot, Pauline, RaboLIV, , FRA

Chez les Françaises, après un championnat du Monde encourageant, Pauline Ferrand-Prevot a de nouveau vécu une journée particulièrement difficile à Lenzerheide. Au 4e tour, alors qu’elle naviguait autour de la 40e place, elle chute sans gravité mais préfère arrêter les frais. Les championnats de France le week-end prochain seront son dernier test pour savoir si elle pourra aller aux Jeux dans de bonnes conditions…

Perrine Clauzel et Sabrina Enaux, 29e et 32e, sont donc les deux premières Françaises au classement, devant Estelle Boudot, 36e.

20, Michiels, Githa, Verslys, , BEL

Victime également d’une chute aux championnats du Monde, la championne de Belgique Githa Michiels a subit les secousses du tracé suisse. Elle finit 33e.

Pendant que Sabine Spitz, 17e, chercher un peu d’ombre, les premières se préparent pour le podium. Annika Langvad a un geste sans équivoque : elle est cuite !

2, Pendrel, Catherine, Luna Pro Team, , CAN 1, Langvad, Annika, Specialized Racing XC, , DEN 10, Rissveds, Jenny, Scott-Odlo, Falu CK, SWE 12, Neff, Jolanda, Stoeckli Pro, , SUI 16, Wloszczowska, Maja, Kross, , POL

Pour Rissveds, impossible de ne pas laisser échapper quelques larmes après cette victoire assez inattendue, même si on la savait capable de grandes choses depuis son premier podium à Albstadt. Mais nul doute qu’elle va vite prendre goût à la plus haute marche car notre petit doigt nous dit que ce n’est pas la dernière fois qu’on la voit à cette position.

Hommes : derrière Schurter, le grand combat

1, Schurter, Nino, Scott-Odlo, , SUIEn début d’après-midi, pour l’épreuve masculine, la température n’a pas baissé. Que du contraire. Ici aussi, on essaie de garder les idées fraiches comme on peut.

160710_14108_by_DobslaffAu départ, premier fait de course : Nino Schurter ne parvient pas à clipser son pied sur sa pédale gauche. Il ne peut sprinter au même rythme que les autres et se retrouve enfermé dans le peloton.

7, Kulhavy, Jaroslav, Specialized Racing, , CZEJaroslav Kulhavy en profite pour faire le tri. Vainqueur ici l’an dernier, il applique la même stratégie qu’à Nove-Mesto la semaine précédente : partir fort et rester avec les seuls hommes en forme du moment. Matthias Fluckiger tente de s’accrocher, suivi par Luca Braidot et Maxime Marotte.

1, Schurter, Nino, Scott-Odlo, , SUINino Schurter reste calme et il remonte très vite aux avant-postes. Jaroslav Kulhavy, qui semblait le seul en mesure de lui faire de l’ombre aujourd’hui, disparaît vite de son champ de vision à cause d’une crevaison.

3, Marotte, Maxime, BH-Sr Suntour-KMC, , FRALe seul qui reste au contact, c’est Maxime Marotte qui, s’il n’est pas dans la roue de Schurter, est le seul coureur qui parvient à rester plus ou moins au contact en 2e position. Néanmoins, même s’il fait une belle course, il souffre. “Pour moi, c’était la course la plus difficile de la saison…”

10, Koretzky, Victor, BH-Sr Suntour-KMC, , FRA

Non loin de là, Victor Koretzky s’accroche à la 3e place jusqu’à la mi-course. Hélas pour lui, le pilote BH ne va pas tenir le rythme et il ne rééditera pas son exploit de La Bresse. Un peu émoussé, il se fait d’abord doubler à la régulière mais, alors qu’il était bien accroché à la 6e place, il crève, se fait rattraper par un groupe et craque dans le dernier tour pour finir 13e. Néanmoins, quelle course ! Et on se dit qu’il ne faudra pas attendre longtemps pour que ça passe !

17, Tempier, Stephane, Bianchi Countervail, , FRA 25, Flückiger, Lukas, BMC MTB, , SUI 16, Vogel, Florian, Focus XC Team, RC Gränichen, SUI 10, Koretzky, Victor, BH-Sr Suntour-KMC, , FRA

Le groupe de poursuivants qui va revenir sur Koretzky après sa crevaison, le voici, avec Stéphane Tempier, Lukas Flückiger et Florian Vogel. Trois gaillards qui vont s’expliquer pour la 6e place, à l’avantage de Vogel, devant Tempier et Flückiger.

15, Valero Serrano, David, MMR Factory, , ESPA la 5e place, la surprise va venir de l’Espagnol Valero, déjà bien en forme la semaine dernière à Nove Mesto et qui confirme cette semaine en Suisse.

8, Stirnemann, Matthias, Moebel Maerki MTB Pro Team, , SUI 52, Litscher, Thomas, Multivan Merida Biking Team, , SUI 11, Sarrou, Jordan, BH-SR Suntour-KMC, , FRA

 

Du côté des autres coureurs Français dont nous n’avons pas encore parlé, Jordan Sarrou a réalise un très bon départ (ici en compagnie de Thomas Litscher et Matthias Stirnemann), mais une crevaison puis la fatigue et la chaleur vont l’empêcher de maintenir le rythme du top 10. Il termine 23e.

55, Drechou, Hugo, Calvisson VTT, , FRA

Hugo Drechou n’est pas encore revenu dans la même forme que l’an dernier, mais les résultats s’améliorent avec une 21e place finale. Signalons aussi la belle 31e place du vétéran Miguel Martinez et la 53e position de Pierre-Geoffroy Plantet.

Chez les Belges, la meilleure place est obtenue par Sébastien Carabin qui termine 44e pour son retour aux affaires après une pause pour soigner un petit souci de santé. Il devance de deux places Ruben Scheire (image de gauche), alors que Kevin Van Hoovels est 55e et Bart De Vocht, bien loin de son meilleur niveau, est 60e. Jeff Luyten (image de droite), encore fatigué et souffrant de douleurs aux jambes, n’a pas terminé, alors que Jens Schuermans, souffrant d’un genou douloureux, n’a pas pris le départ.

2, Absalon, Julien, BMC MTB, , FRA

Et Julien Absalon, où est-il ? Eh, oui, nous n’avions pas encore parlé de lui ! C’est que, une fois n’est pas coutume, la légende française a pris un départ très discret. 5e puis 4e en compagnie de Kulhavy, il semblait en retrait, comme bloqué derrière les flamboyants Koretzky et Marotte.

1, Schurter, Nino, Scott-Odlo, , SUI

Mais, si Nino Schurter était déjà bien trop loin, porté par des jambes de feu devant son public…

2, Absalon, Julien, BMC MTB, , FRA

… Julien Absalon a montré que, malgré un départ qu’il aurait sans doute espéré meilleur, son choix de ne pas en faire trop pour recoller directement aux avant-postes était le bon ! Pendant 5 tours, il en a gardé sous la pédale, avant de placer son attaque et de signer des chronos similaires à ceux de Nino Schurter.

3, Marotte, Maxime, BH-Sr Suntour-KMC, , FRACe qui lui a permis de rattraper un Maxime Marotte “complètement roti” pour reprendre ses termes, et de n’en faire qu’une bouchée quand il est revenu sur lui dans le dernier tour !

1, Schurter, Nino, Scott-Odlo, , SUI

Dans le dernier tour, Nino Schurter profite et laisse fondre son avance pour ne prendre aucun risque.

1, Schurter, Nino, Scott-Odlo, , SUI

Les drapeaux suisses volent, il peut célébrer sa victoire à domicile, alors que plusieurs crevaisons l’avaient écarté des débats l’an dernier !

2, Absalon, Julien, BMC MTB, , FRA 1, Schurter, Nino, Scott-Odlo, , SUI

Pendant qu’il tombe dans les bras du staff de son équipe, Julien Absalon débarque et, après une poignée de main avec Schurter, il guette l’arrivée de Marotte avec une mine semblant dire “Ouf, c’était une dure celle-là !”

17, Tempier, Stephane, Bianchi Countervail, , FRA

Stéphane Tempier signe un nouveau top 10. Trop tard pour la sélection olympique, mais la poisse et les soucis de début de saison semblent loin. Et c’est bien assez pour lui donner le sourire… avec tout de même une bonne bouteille glacée dans le dos pour faire baisser la température !

La chaleur de Lenzerheide, bon entraînement avant de penser à la fournaise de Rio ?

12, Kulhavy, Jaroslav, Specialized Racing, , CZE 2, Absalon, Julien, BMC MTB, , FRA 1, Schurter, Nino, Scott-Odlo, , SUI 3, Marotte, Maxime, BH-Sr Suntour-KMC, , FRA 15, Valero Serrano, David, MMR Factory, , ESP

Le prochain rendez-vous est fixé à Mont-Ste-Anne début août où, et c’est Julien Absalon qui nous l’apprend, Nino Schurter ne sera pas présent afin de se préparer au mieux pour Rio. Le Français, lui, sera bien au départ. Ce qui pourrait sérieusement changer la hiérarchie au classement de la Coupe du Monde.

Retrouvez les résultats complets dans notre news et tous nos articles sur Lenzerheide en suivant le tag #Lenzerheide2016.