Avec le JAM², Focus veut
redéfinir l'e-bike

Tech
11 octobre 2016 — Christophe Bortels

Focus vient de dévoiler la déclinaison électrique de son modèle trail : le JAM². Avec ce modèle, la marque allemande compte bien jeter les bases d’une nouvelle ère, celle de l’après e-bike. Explications et première prise en main.

focus-jam-2-presentation-1C’est à Théoule-sur-Mer, à la veille de l’ouverture du Roc d’Azur, que Focus avait convié quelques médias pour présenter ses nouveaux vélos électriques.

focus-jam-2-presentation-2Au-delà des modèles à proprement parler, Focus a en réalité mis en avant ce qu’elle espère être une toute nouvelle définition de l’e-bike. Elle regroupe cette philosophie sous le terme d’expérience², ou expérience au carré. La présentation avait même des petits airs de keynote d’Apple avec d’emblée un slogan fracassant : « We stop doing e-bikes. » S’en est suivi une brochette de « mots au carré », tels que Mountainbiking², Trail Density², Adrenalin², Satisfaction² ou encore the Ultimate Trail² bike. Bref, l’objectif est de permettre des sorties plus “rentables” en termes de plaisir. Mais au-delà des slogans, Focus arrive en effet avec plusieurs idées novatrices. Petit passage en revue :

Deux tailles de roues

focus-jam-2-pneuLe JAM² est proposé en deux tailles de roues, ou plutôt deux formats de pneu : 27.5 Plus et 29″. Mais attention, il faudra bien choisir à l’achat…

focus-jam-2-triangle-arriere… car le triangle arrière, en une pièce, est spécifique à chaque format. Focus a en effet fait le choix de ne pas permettre de compatibilité directe entre les deux formats, pour que le fonctionnement soit optimal pour chaque type de roue. La marque va donc ici à contre-courant de ce qui se fait ailleurs, comme Santa Cruz avec son Hightower par exemple. L’un des slogans de Focus lors de cette présentation était d’ailleurs : “No compromises” !

Géométrie adaptée

focus-jam-2-full-2Un e-bike, c’est davantage de poids, un vélo plus rapide et certains composants qui prennent plus de place. Résultat, plutôt que de reprendre la géométrie du JAM non-électrique, Focus a opté pour une modification des angles et des longueurs afin de s’adapter à ces spécificités. Le débattement reste identique – 140mm -, de même que l’inclinaison du tube de selle (74,5°) mais l’angle avant gagne 0,3° et passe à 66,5°. Les bases sont quant à elles évidemment plus longues que celles du JAM traditionnel en 27.5″ (425mm), mais elle restent plutôt raisonnables avec une valeur de 457mm en Plus et 470mm en 29. Du côté de la hauteur du boîtier de pédalier, on se retrouve quelques millimètres plus bas sur le JAM² avec un BB drop de 20, contre 16 pour le JAM. On termine par le reach, quasi identique entre JAM électrique et non-électrique : le JAM² est en effet plus court de 5mm en taille M (435mm) et de 10mm en L (445mm).

La suspension F.O.L.D.

focus-jam-2-foldOn retrouve sur le JAM² la suspension F.O.L.D. (Focus Optimized Linkage Design) inaugurée par Focus il y a quelques mois sur son full de XC et sur le JAM traditionnel. Grâce aux multiples biellettes, la cinématique se veut très efficace avec une sensibilité aux petits chocs en début de course et de la progressivité dès qu’on a passé le point de SAG. Cette technologie F.O.L.D. est d’après Focus très facile à décliner et convient aussi bien pour le XC que pour l’enduro. Elle se retrouvera d’ailleurs très certainement sur la prochaine version du SAM, l’enduro de la marque.

L’énergie « sur mesure »

focus-jam-2-triangle-avantC’est au niveau de l’alimentation que Focus compte bien casser les codes établis ! Pour ce faire, elle a développé ce qu’elle appelle le TEC, pour Tailored Energy Concept. En clair, de l’énergie sur mesure…

focus-jam-2-batterie-1La ligne épurée du JAM² – une vraie réussite esthétique à nos yeux -, tient en grande partie à l’intégration de la batterie dans le tube diagonal. Le revers de la médaille, c’est que celle-ci offre une capacité de seulement 378Wh. C’est vraiment peu, alors que la concurrence propose généralement au moins 400Wh, et plus généralement 500Wh ! Oui, mais il y a une astuce…

focus-jam-2-batterie-2… la possibilité d’ajouter une seconde batterie – elle aussi de 378Wh – sur le cadre ! Du coup, la capacité totale passe à 756Wh. Voilà qui est tout de suite bien plus confortable…focus-jam-2-batterie-3Mais au fait, c’est quoi ce câble qui se balade entre la batterie et le cadre ? Focus a bien essayé de développer un système de connexion directe entre la batterie et le cadre au niveau de la fixation de la batterie sur le tube diagonal, mais l’eau et la saleté avaient vite fait de venir perturber le bon fonctionnement. La solution a donc été d’opter pour un branchement manuel entre le cadre et la batterie via un câble. Autre astuce : quand ce câble est connecté à la batterie, le système fonctionne uniquement en puisant son énergie dans cette batterie, et pas dans l’intégrée. Il n’y a donc pas de switch automatique entre l’une et l’autre batterie.

focus-jam-2-batterie-5C’est là le coeur du TEC, cette possibilité d’adapter l’alimentation à ses besoins. Vous partez pour une petite sortie sur l’heure du midi ? Alors pas besoin d’emporter une batterie supplémentaire, l’intégrée suffira et on voyage plus léger. La journée s’annonce longue ? Alors la seconde batterie sera bien utile ! Comme on peut le voir sur l’image ci-dessus, quand elle n’est pas branchée à la batterie, l’extrêmité du câble d’alimentation vient prendre place dans un petit logement situé sous le tube supérieur. Focus fournit également ce qu’elle appelle le Smart Rack, une sorte de base pour porte-bidon où il est également possible de fixer une chambre à air ou autre accessoire. Ce Smart Rack se fixe sur le même support que la batterie supplémentaire.

focus-jam-2-batterie-6Bien qu’intégrée, la batterie logée dans le tube diagonal est malgré tout amovible en cas de panne ou de remplacement. Mais l’opération nécessitera toutefois le démontage du moteur et de ces deux vis qui maintiennent la batterie en place et l’empêchent de faire du bruit dans le cadre.

Une motorisation Shimano

focus-jam-2-moteurPlutôt que de faire appel à Bosch ou à Yamaha, les deux géants du moteur électrique, Focus s’est tourné vers Shimano et son système Steps. Le E8000, que vous avez sous les yeux et que nous vous avions présenté en avril, développe 250W pour un couple de  70Nm. Outre sa compacité, son grand avantage – et c’est ce qui a notamment séduit Focus -, c’est la possibilité de rester dans des valeurs raisonnables de Qfactor (l’écartement entre les pédales) qui ne dépasse pas 175mm.

focus-jam-2-ecranLe moteur Shimano est couplé à un élégant petit écran de contrôle façon Di2 qui affiche le mode d’assistance (Eco, Trail, Boost), la vitesse, le niveau de batterie et le rapport actuel (en cas d’utilisation d’un dérailleur Di2 justement)…

focus-jam-2-shifter… le tout controlé par une toute aussi élégante commande qui n’est autre qu’un shifter ! On appuie sur la commande du bas pour passer au niveau d’assistance inférieur, et sur celle du haut pour davantage d’aide. Niveau ergonomie, difficile de faire mieux… De plus, une pression prolongée sur le bouton du bas active un mode d’assistance à la marche pour les passages où il faut pousser le vélo. Seul bémol, avec ce type de système, on perd évidemment la compatibilité avec les commandes de tige de selle téléscopique qui prennent place au même endroit sous le cintre, comme la Southpaw de KS par exemple.

Airflow

focus-jam-2-airflowPour éviter tout risque de surchauffe de la batterie intégrée dans le cadre, Focus a développé ce qu’elle appelle l’Airflow. Il s’agit tout simplement d’entrées d’air au niveau des passages internes des gaînes conçues pour assurer un échange thermique dans le cadre. Grossières et mal ajustées, les pièces visibles sur l’image ci-dessus n’étaient que des versions provisoires, et on nous promet que les définitives seront bien plus jolies et mieux intégrées !

La gamme

focus-jam-2-29Le JAM² se décline en 6 modèles : trois en Plus et trois en 29″. Le moins cher est le 29 LTD, affiché à 4199€ et équipé d’une Rock Shox Sektor, d’un Monarch R, d’un déraillleur XT 10v et de freins Magura MT2, pour un poids annoncé de 21.3kg. Même poids pour le modèle juste au-dessus, le JAM² 29, proposé à 4699€ et qui se distingue essentiellement par son dérailleur XT 11v et son Monarch RT. Il vous faudra débourser 100€ de plus pour profiter des pneus Plus avec le JAM² Plus qui propose le même équipement que son équivalent en 29. Poids : 21.5kg. Tout en haut de la gamme JAM² se trouve le modèle que nous avons testé, le Plus Pro, 21,3kg, qui sera vôtre pour 6699€. Pour ce prix, vous  bénéficiez d’une fourche Rock Shox Yari RC et d’un Monarch RT à l’arrière, mais surtout d’une transmission électrique Shimano XT Di2. Le plus haut de gamme des 29, le JAM² 29 Pro visible ci-dessus et proposant un montage quasi similaire, est quant à lui affiché à 6199€. C’est aussi le plus léger des JAM² avec ses 20,9kg.

focus-jam-2-factoryLes plus attentifs auront noté que nous n’avons présenté que cinq des six modèles annoncés. L’explication est simple : comme souvent, Focus propose dans la gamme une déclinaison Factory un peu particulière, visible ci-dessus. Il s’agit d’un modèle en Plus, fort proche du Plus Pro, notamment au niveau du poids – identique -, mais il se distingue par sa “grosse” fourche. La Yari gagne en effet 1cm de débattement et passe donc à 150mm. Les changements de vitesse sont quant à eux assurés par du Sram NX 11v. Prix : 5699€.

focus-bold-2-plusFocus a également présenté une version électrifiée du BOLD, son semi-rigide fun. Nous n’avons pas pu le tester, mais sachez qu’il est lui aussi équipé du moteur Shimano et du système d’alimentation sur mesure. La famille BOLD² se déclinera en 5 modèles, trois en 29″ et deux en Plus, pour des prix allant de 2999€ à 5699€ et un poids annoncé variant de 19,3kg à 19,8kg. Cette gamme suit la même logique que celle des JAM² avec des montages similaires. On retrouvera donc du XT Di2 sur les modèles les plus haut de gamme.

Ces vélos seront disponibles en magasin à partir de janvier 2017.

Premiers tours de roues

focus-jam-2-action-3Après la présentation théorique, nous avons pu prendre les commandes d’un JAM² pendant quelques heures sur les hauteurs de Théoule-sur-Mer. Un spot magnifique avec une nature typique de la côte d’azur et une vue imprenable sur la mer. Sans oublier la roche et surtout les pierres fuyantes qui ne demandent qu’à vous pousser à la faute !

Malheureusement, au-delà du temps qui nous était compté, les singles, quoique fort agréables à rouler, étaient un peu étroits pour juger des capacités du vélo à haute vitesse. D’ailleurs, heureusement que le cintre était un « petit » 720mm en lieu et place du 760mm qui équipera le modèle commercialisé puisque nous avons tapé de nombreux arbres durant cette session ! Nous vous proposerons bien entendu un test longue durée dans quelques mois après avoir pu juger pleinement des capacités de cette machine. Mais ce qu’on peut déjà vous dire, c’est que ce premier contact ne nous a pas déçus…

focus-jam-2-full-1Le vélo à notre disposition était le JAM² Plus Pro – le modèle le plus haut de gamme présenté plus tôt dans cet article -, équipé comme son nom l’indique de pneus Plus, mais aussi d’une transmission Shimano XT Di2, d’une fourche Rock Shox Yari, d’un amortisseur Rock Shox Deluxe RT, d’une tige de selle Rock Shox Reverb, de roues DT Swiss XM1700, de freins XT, etc.

Pour être honnêtes, les premières sensations n’ont pas été très bonnes avec notre JAM², la faute à un moteur au comportement bizarre : aucune assistance quand on commence à pousser sur les pédales, puis la puissance qui vient enfin, avant de repartir, revenir, etc. Plusieurs heures comme ça, ça ne va pas le faire ! On coupe tout, on rappuie sur le bouton d’allumage… et ça va tout de suite mieux ! Nous ne serons pas les seuls à vivre cette mésaventure qui serait due, d’après certaines explications, au fait que le système Shimano perd ses repères s’il y a une pression (autrement dit un pied) sur les pédales au moment de l’allumage du vélo.

focus-jam-2-action-2A l’usage, une fois le moteur pleinement fonctionnel, le feeling est très agréable, mélange de douceur et de puissance. Le mode Boost vous emmène en deux temps trois mouvements en haut des côtes roulantes. Dans les ascensions techniques par contre, c’est la position intermédiaire – Trail – qui se montre la plus efficace pour grimper sans risquer de patiner ou d’arriver trop vite sur les obstacles. L’assistance électrique, combinée aux pneus Plus et à l’excellente suspension FOLD qui colle le vélo au sol, fait des merveilles et on se surprend à se lancer et à franchir des passages qu’on pensait insurmontables. Bluffant et grisant ! Mais tout ça demande de la concentration et une bonne position sur le vélo tant ce genre de manœuvre est inconnue en VTT « traditionnel »…

focus-jam-2-action-1Quand le dénivelé se fait négatif, le JAM² se montre tout aussi agréable. On l’a dit, la suspension est très bonne, et la Yari n’est pas en reste à l’avant, on se sent du coup particulièrement à l’aise sur terrain tumultueux. S’il fallait le catégoriser, le JAM² est davantage un petit enduro qu’un gros trail tant le FOLD donne la sensation de développer plus de 140mm de débattement. Le centre de gravité bas permet de balancer facilement le vélo d’un côté à l’autre, et par moments on en vient même à oublier qu’on est sur un vélo électrique… C’est notamment le cas sur les sauts où ce vélo reste sain et où les réceptions se font tout en douceur. Aucune véritable sensation de lourdeur donc… en tout cas avec la batterie intégrée ! Car il ne nous a pas été possible de tester le JAM² avec sa deuxième batterie, qui ajouterait 2 bons kilos haut sur le cadre, ce qui devrait à coup sûr modifier le comportement du vélo. A vérifier lors de notre test longue durée…

Quoi qu’il en soit, Focus a conçu un vélo très agréable à piloter et qui propose des solutions techniques audacieuses. Reste à voir si le marché est prêt à adhérer au concept d’alimentation sur mesure, novateur certes, mais qui pourrait apparaître comme une limitation pour certains…