EWS #4 | Val Di Fassa : Bienvenue dans les Dolomites !

Sport
27 juin 2019 — Christophe Bortels

Pour sa 4e manche du calendrier 2019, le circuit mondial d’enduro fait étape ce week-end à Val Di Fassa, en Italie, au coeur des Dolomites. Voici les photos de la première des deux journées d’entraînement, avant la course disputée samedi… attention les yeux !

Les Dolomites, une destination de rêve… Ajoutez-y les meilleurs enduristes de la planète, et tout est réuni pour vivre un week-end exceptionnel !

C’est la ville de Canazei qui accueille le QG de l’évènement. Elle va vivre pendant quelques jours au rythme de l’Enduro World Series et les bannières de ce genre sont partout aux balcons.

Dolomites oblige, on s’attendait à des traces en altitude et très dégagées, mais seuls quelques débuts de spéciales offrent une vue imprenable sur le panorama grandiose tout autour… En réalité, certains starts devaient se faire plus haut, comme ici sur la SP1, mais la neige tardive a perturbé les plans des traceurs qui ont hélas dû renoncer à certains portions.

Le reste se déroule donc essentiellement dans les bois, ce qui a son charme également !

Autre avantage, on est souvent à l’ombre… car comme dans quasi toute l’Europe, il fait très très chaud et la température dépasse les 30° à Val Di Fassa pour l’instant, même en altitude…

Dans ces conditions difficiles, les remontées mécaniques sont les bienvenues et permettront samedi, jour de course, d’avaler plus de 2000m de dénivelé positif sur les 3000m au programme, pour un total de 5 spéciales et 41km. Il restera donc 900m à faire à la pédale.

Les traces sont pour la plupart fraîchement tracées et, de l’avis général, très fun à rouler.

Quelques portions typées bikepark ponctuent des spéciales globalement très naturelles !

On retrouve aussi quelques passages rapides et fuyants sur ce qui fait office de pistes de ski en hiver, comme ici sur la SP4…

… ou sur la SP3 dont la fin est particulièrement piégeuse !

Alors que l’Affaire Maes a éclaté hier, Richie Rude est quant à lui bel et bien de retour après sa suspension de 8 mois pour dopage. Tout le monde ne s’en réjouit pas et on a entendu quelques “ah voilà bidon !” à son passage…

On a également croisé Cécile Ravanel, visiblement ravie d’être là. La championne du monde en titre, toujours convalescente, ne participe pas à la course, mais elle accompagne les autres pilotes du team Commencal sur certaines spéciales.

Katy Winton, elle, reviendra aux affaires le week-end prochain pour la 5e manche des EWS disputée aux Orres, en France. La Britannique est quasi complètement remise de sa commotion suite à un crash en début de saison. Pour l’instant, elle se contente donc de rouler “gentiment” sur les traces avec une plaque “Team”.

Après un run de reconnaissance sur les SP1 et SP4 ce matin puis SP2 et SP3 cet après-midi, une seule spéciale est au programme demain après-midi : la SP5, appelée Tutti Frutti, une trace très connue dans le coin et qui avec ses 6.5 km et quasi 1000m de dénivelé négatif fera logiquement office de Queen Stage ! Vous voyez la crête tout à gauche de l’image ci-dessus ? C’est le début de la spéciale… qui se terminera en mode urbain, au coeur de Canazei !

Rendez-vous demain sur Vojo pour les photos des recos sur la Queen Stage et samedi soir pour les résultats de la course !