EWS 2021 | Tweed Valley :
le retour de Maes, Baraona sur le fil !

Sport
3 octobre 2021 — Christophe Bortels

La saison 2021 des Enduro World Series a connu son dénouement ce dimanche dans la Tweed Valley, en Ecosse. Voici les résultats complets de cette manche finale à suspense, disputée sur des spéciales piégeuses mais très appréciées !

Après une majorité de manches en haute montagne, place aux collines écossaises pour conclure la saison ! Des spéciales courtes, physiques, étroites, sombres, et surtout, boueuses et glissantes : voilà ce qu’il y avait au programme pour départager les pilotes et désigner les champions du monde 2021. Chez les hommes, la bataille pour le titre a été pliée dès la Pro Stage d’hier avec la disqualification de Richie Rude. Plus rien ne pouvait donc empêcher Jack Moir de filer vers son premier sacre mondial. Les regards se sont donc tournés vers les “outsiders” – qui comptaient bien profiter de cette lutte avortée entre les deux ténors de cette saison -, mais surtout vers la course des femmes, où la bataille pour le titre était encore ouverte !

Hommes

Il était en embuscade à la 2e place derrière Jack Moir au terme de la Pro Stage de samedi après-midi, et on sentait bien qu’il avait à coeur d’enfin renouer avec la victoire. Martin Maes n’a pas tardé ce dimanche à prendre les commandes de la course. C’était chose faite dès la SP2 – la première de la journée – grâce à son scratch combiné à la 10e place de Moir.

Le Belge a enfoncé le clou avec un nouveau meilleur chrono dans la SP3, puis il a réussi à contenir le retour de Jesse Melamed dans la 2e moitié de course pour aller décrocher une très belle victoire, la première pour lui cette saison !

Malgré une superbe course et plusieurs scratches, Jesse Melamed échoue à 6 secondes et demie de la victoire et termine donc 2e.

Ça faisait un petit moment qu’on n’avait plus vu Adrien Dailly briller en EWS. Le Français a remis les pendules à l’heure sur cette manche Ecossaise et prend la 3e place.

Le podium de cette manche finale : Martin Maes, Jesse Melamed et Adrien Dailly.

Aucune pression aujourd’hui pour Jack Moir, qui a pu dérouler sa course tranquillement, malgré une petite frayeur en SP2 avec une chute sur son épaule blessée plus tôt dans la saison.

Il repart avec la 4e place, mais surtout, avec la victoire au classement général final des Enduro World Series 2021 !

Matt Walker décroche la 6e place, derrière son compatriote Charles Murray, 5e.

Encore une grosse perf’ de Kasper Wooley, 7e, de quoi un (tout petit) peu consoler le team Yeti après la disqualification de son co-équipier Richie Rude.

Le top 10 est complété par Greg Callaghan, Sam Dale (ici en photo) et Bernard Kerr.

Robin wallner prend la 16e place dans ce qui était la toute dernière EWS de sa carrière. Dès la saison prochaine, il enfilera la casquette de team manager.

Evoluant dans son jardin, Lewis Buchanan n’a pas pu transformer l’essai après sa 3e place dans la Pro Stage et termine finalement 19e.

Il restait sur trois podiums consécutifs lors des trois dernières manches des EWS. Mais Kevin Miquel a vécu un week-end compliqué dans la boue écossaise. Il doit cette fois se contenter de la 27e place.

Femmes

Avec quatre pilotes différentes victorieuses cette saison, les jeux étaient plus ouverts que jamais pour cette finale ! Bex Baraona avait viré en tête après sa victoire dans la Pro Stage, et entamait cette journée de course avec pratiquement 3 secondes d’avance.

Pourtant, dès la SP2, c’est Harriett Harnden qui s’empare de la 1ère place provisoire… mais pas pour longtemps ! Car au terme de la 3e spéciale, surprise : Jessica Stone, la pilote locale qui avait déjà fait des étincelles avec une 3e place dans la Pro Stage, passe devant ! Et puis tout s’effondre pour elle suite à une chute et une blessure dans la SP4, qui la contraint à l’abandon…

Harriett Harnden reprend la tête de la course, l’occupe toujours avant l’ultime spéciale et semble bien partie pour ne plus la quitter et signer une 3e victoire cette saison…

Mais rien n’est jamais fini tant que la ligne d’arrivée n’est pas franchie… 4,36 secondes, c’est le retard que Bex Baraona accusait sur Harnden avant cette dernière spéciale… qu’elle remporte avec 4.68 secondes d’avance sur Harnden, seulement 5e !

Le calcul est vite fait : Bex Baraona remporte sa toute première victoire en EWS, chez elle, pour à peine 32 centièmes de seconde !

A la 3e place derrière les deux Britanniques, on retrouve Morgane Charre, qui complète donc le podium.

Noga Korem signe une belle 4e place.

Aucun scratch mais jamais en dehors du top 10 en spéciale : Isabeau Courdurier a clôturé sa saison en EWS par une honorable 5e position.

Il faudra assurément compter avec Estelle Charles dans les prochaines saisons. La jeune Française l’a encore prouvé ce week-end en décrochant la 6e place.

La 7e position de Mélanie Pugin est suffisante pour assurer le général. La voilà championne du monde 2021, devant deux autres Françaises : Morgane Charre et Isabeau Courdurier.

Katy Winton, Ella Conolly et Laura Charles complètent le top 10.

Jamais dans le coup, Andréane Lanthier-Nadeau termine à une décevante 13e place.

U21

De retour aux affaires après avoir renoncé à s’aligner sur les manches précédentes, Jamie Edmondson a d’emblée renoué avec la victoire et s’impose devant son public, remportant du même coup la 1ère place du classement final. Jack Menzies et Jake Ebdon complètent le podium. Le meilleur résultat français est signé par Francescu Camoin, 9e.

Malgré la victoire de Polly Henderson ce week-end, c’est bien Sophie Riva, 2e de la course, qui décroche le titre de championne du monde 2021. Ellen Flewitt termine 3e devant la Française Justine Henry.

Masters 35+

C’est un podium 100% britannique que l’on retrouve chez les Masters, avec la victoire de Dan Farrer devant Ian Austermuhle et Sean Robinson. Karim Amour ne termine que 4e, mais ce résultat est sans importance puisque le Français était déjà assuré de remporter le général avant même cette manche finale.

Le titre était également déjà attribué du côté des femmes Masters, mais ça n’a pas empêché Leonie Picton – championne 2021 – de s’imposer à nouveau cette saison, devant trois Britanniques.

Résultats complets :

Download (PDF, Inconnu)