ENVE | Une gamme repensée et un « strip » pour dire stop aux crevaisons ? 

Tech
14 octobre 2018 — Paul Humbert

Construites et assemblées en Utah, les roues en carbone Enve sont l’archétype de la roue « made in USA ». Montées sur des vélos très haut de gamme, ces roues en ont fait rêver plus d’un et d’une. Elles n’ont toutefois pas été sans leurs lots de déceptions sur la première génération de roues « M ». C’est sur les pistes du Bike Park Wales, un endroit que nous ne sommes pas près d’oublier, qu’Enve présente la seconde génération de ses roues : plus souples, plus larges, plus légères et plus résistantes. Pour répondre au dernier critère, Enve lance son « Strip » pour protéger ses jantes. Découvrez la gamme Enve qui, depuis Septembre 2018, sera commercialisée en France et en Belgique par le distributeur Mohawks Cycles.

Le premier changement que la marque opère tend à clarifier les noms de ses produits. Les choses seront plus simples désormais, la jante M5 est pour le XC, la jante M6 pour le All-Mountain, la M7 pour l’enduro et les pratiques plus engagées quand la M9 est développée pour la descente et la compétition. Les noms des jantes seront accompagnés de deux autres chiffres qui représentent la largeur de la jante. Nous retrouverons donc la M525, M630, M635, M640, M730, M735 et la M930. Toutes les jantes sont disponibles en 29 ou en 27,5 pouces et pour les faire devenir « roues », Enve offre un large éventail de possibilités en partenariat avec Chris King (pour la rigidité) et DT Swiss (pour la fiabilité) notamment.

La marque souhaite ainsi proposer des roues optimales pour chaque terrain, chaque vélo, chaque pneu et chaque type de rider. Des couleurs de stickers seront évidemment proposées pour coller aux goûts de chacun.

C’est sur les terrains de compétitions que ces roues sont développées, tantôt avec le team Cannondale Factory Racing, tantôt avec le Santa Cruz Syndicate (qui depuis a basculé sur les roues Reserve), mais les équipes d’Enve ne présentent pas leurs produits comme « exclusifs ». Bien évidemment, il y a le prix, qui ne recule pas, mais la légèreté des roues permettra, selon eux, d’améliorer les conditions de pratiques de VTTistes « loisir ».

Pour toute sa gamme, Enve annonce des jantes plus « faciles » à rouler. On imagine donc que la rigidité de ces dernières a été revue et c’est ce que les ingénieurs nous confirment. Depuis 2014 et la naissance de la première génération de roues Enve M, la standard Boost est apparu et de nombreux calculs ont pu être repensés.

L’autre nouveauté concerne la résistance aux crevaisons. En tubeless, ces dernières interviennent le plus souvent par pincement du pneu sur un flanc de la jante. Afin de limiter les risques de crevaisons, Enve a développé deux solutions. Pour les M525, M630 et M635, les « crochets » (qui n’en sont plus) sont arrondis et élargis. Ils passent ainsi de 3,5 à 4,5mm de large. La jante reste plus légère que les générations précédentes et l’énergie du choc est mieux absorbée.

Pour les M730, M735, et M930, Enve a conçu (et produit) un « rim strip » qui vient protéger la jante et diminuer les risques de crevaison. Plus léger et plus simple d’installation qu’un dispositif comme le Schwalbe Procore ou la bande Huck Norris, le « strip » de chez Enve s’installe comme un fond de jante et reste au contact en toutes circonstances. La marque annonce ainsi 100% de résistance aux crevaisons en plus (par rapport aux tests sur les précédentes générations de jantes). Pour tester ses roues, et celles de ses concurrents, Enve projette un poids sur ces dernières jusqu’à rupture. Le test ne s’est pas révélé concluant…pour la machine, car cette dernière n’a pas réussi à mettre les M7 et M9 à défaut.

Ce « strip » préserve l’étanchéité de la jante et n’impacte pas ses qualités dynamiques. Les séries M7 et M9 ne peuvent toutefois pas se passer de cet élément car il fait réellement partie de la géométrie de la roue.

Comme par le passé, Enve a fait le choix de mouler les points d’ancrage de ses rayons plutôt que de percer ses jantes (et donc de de devoir ajouter du carbone en renfort). Cela permet à la marque de conserver de la légèreté, de contrôler précisément la position de ses fibres de carbone, de maintenir ses rayons parfaitement dans l’angle sélectionné et d’offrir un profil plus propre.

Pour mettre ses jantes à l’épreuve, Enve réalise de nombreuses séances de testing avec ses pilotes et des tests de résistance sont effectués par des machines. Le rapprochement récent de la marque américaine avec les français de Mavic (depuis son acquisition par le groupe Amer Sports) pourrait encore améliorer ce point. Les deux marques se « challengent », s’observent et, nous le comprenons à demi-mots, entament une collaboration. Pour Enve, Mavic dispose d’un excellent outil de travail pour mesurer les performances de ses roues, même si ces dernières sont majoritairement en aluminium pour le moment. Côté commercial, la collaboration est moins fructueuse entre les deux marques puisque c’est le distributeur Mohawks Cycles qui fin Septembre 2018 annonce reprendre la distribution.

Après avoir perdu la “carte”, Mohawks retrouve donc Enve et, en plus de la distribuer dans son réseau, assurera le montage des roues en interne, en France, ainsi que le SAV.

M5 

« Plus technique, avec des vélos encore plus capables », voici comment Enve caractérise le cross-country moderne. Trois années après le lancement de la première génération de jantes « M », Enve repense sa M50 qui devient M525. Sa largeur interne passe donc à 25mm et, pour répondre aux besoins de son équipe pro menée par Maxime Marotte, elle devient plus souple et tolérante. Dans sa génération précédente, si elle n’avait pas su nous enchanter, l’M50 était toutefois la meilleure vente de la marque.

Enve annonce une paire de roues à moins de 1350g. Au format 27,5, la jante pèse 345g, et 369g en 29 pouces. La résistance aux impacts devrait être améliorée de 40% et la résistance aux crevaisons devrait augmenter de 50%. Une fois sur le vélo, la jante se veut plus « smooth » pour améliorer le pilotage et réduire la fatigue.

M6

La jante M6 aura la lourde tache de contenter tous les VTTistes ne pratiquant pas le cross-country pur, ni l’enduro. Dans cette nébuleuse qu’on appelle “all-mountain”, Enve propose trois largeurs de jantes : 30, 35 et 40 (M630, M635, M640) pour s’ouvrir aux pratiquants choisissant des pneus au format “standard” ou Plus .

Sur la série 6, un poids de moins de 1500g est annoncé pour une paire de M635. Enve annonce sa jante M630 27,5 à 385g et sa M640 29 à 490g. Là encore, la résistance aux impacts augmente (de 30%), tout comme celle aux crevaisons (+60%). Comme pour tous les modèles de cette génération, Enve annonce une roue plus facile à rouler.

M7

La jante M70 pouvait sembler « too much » aux pratiquants d’enduro par le passé mais aujourd’hui, si votre focus est sur la partie descendante du sentier, Enve vous dédie la M730 et la M735. La marque présente également la M735E optimisée pour les VTTAE.

Sur la balance, la M730 est annoncée à 520g en 27,5 et la M935 à 600g en 29 pouces. Sans réelle spécification technique supplémentaire, la M735E est conseillée aux pratiquants de VTT électrique.

M9

Une seule largeur de M9 est proposée, on peut donc librement parler de la M930 qui est le fleuron de la marque pour la descente. Tubeless, la jante pèse 665g en 27,5 pouces et 705g en 29 pouces. Là encore, la marque annonce une meilleure résistance aux impacts et aux crevaisons.

Côté tarifs, Enve reste un produit très exclusif. Les jantes seules seront toutes commercialisées (dans la gamme M dédiée au VTT) à 1099 euros. Quant aux roues complètes, les tarifs correspondants sont présentés avec les poids dans les tableaux ci-dessous. Il faudra compter entre 2799€ et 3199€, en fonction des moyeux sélectionnés, pour se procurer les produits.

Autre point intéressant : la garantie. Enve, via son distributeur Mohawk’s cycles en France et en Belgique garantie ses produits 5 ans. Cette dernière concerne les roues complètes mais également les jantes vendues seules aux monteurs de roues.

Enve M730 : prise en main

Il est rare que des américains donnent rendez-vous aux journalistes au Royaume-Uni. C’est pourtant de l’autre côté de la manche, au coeur du Pays de Galle, que nous avons retrouvé les équipes d’Enve. Le Bike Park Wales a été sélectionné pour nous permettre d’avoir un avant-goût de la dernière génération des jantes « M » de chez Enve. Le choix s’est avéré très judicieux pour la marque car le bike-park est un exemple en terme d’accessibilité, d’entretien et de flow. Pour faire simple, nous avons passé deux demi-journées avec un énorme sourire aux lèvres. Les tracés sont conçus pour favoriser la vitesse et le flow. Les virages relevés s’enchaînent sans qu’un seul coup de frein ne soit nécessaire et pas un « brake bump » n’est venu se mettre en travers de nos roues.

Équipés du dernier Intense Tracer et d’une paire d’Enve M730 flambant neuves, nous avons glissé sur les différentes pistes et rien n’a pu être reproché à ces dernières. En effet, les pistes sont « lisses » et tous les obstacles sont attaqués « dans l’axe », les virages sont systématiquement relevés et la grande rigidité et le superbe dynamisme que nous avons indéniablement noté étaient un excellent atout au Bike Park Wales. Nous manquons donc de recul pour juger du réel confort et de la tolérance de ces roues mais on notera tout de même qu’après avoir tapé la jante à 6 reprises pendant nos différents runs, nous n’avons pas eu à nous plaindre d’une perte de pression ou d’une crevaison. Affaire à suivre donc…

Retrouvez notre reportage au Bike Park Wales (daté de 2015) : ici  et notre comparatif de 5 roues carbone XC : .

Le site de la marque : enve.com et de son distributeur pour la France et la Belgique : www.mohawkscycles.fr

Depuis la parution de cet article, nous avons eu l’occasion de tester les Enve M630. Voici notre verdict : 

Photos d’action : Callum Philpott/ENVE