Dossier | Vélo enfant : comment bien choisir ? Les bons conseils de tonton Vojo

Dossier Tech
20 avril 2019 — Olivier Béart

Mila, 3 ans, et sa draisienne Moustache Mercredi 12

Pour Mila, il s’agit de son premier deux-roues. Pas spécialement casse-cou, depuis quelques mois, elle commençait tout de même à avoir envie de suivre son frère (Hugo, que vous verrez un peu plus loin) et aussi son papa, qui n’est autre que l’auteur de cet article. Il était donc temps de se mettre à prospecter pour sa première draisienne !

Le choix de la draisienne, c’est une évidence aux yeux de papa, qui sait que les stabilisateurs sont à bannir. Pour preuve, il a fallu 5 minutes à peine à son grand frère Hugo pour passer de la draisienne au vélo à pédales. Alors que les quelques autres enfants de l’entourage à avoir eu des “petites roues”, ont mis des semaines à s’en passer…

Pour le modèle, toute la famille a regardé ensemble sur les sites de différentes marques. Papa a exclu assez vite les modèles en bois, pas pour le matériau lui-même, que du contraire, mais plutôt parce que toutes celles qu’il a trouvées avaient l’air plus de jouets que de vrais petits vélos. L’option Décathlon était très tentante car leur draisienne est vraiment peu chère et pas ridicule du tout mais un détail à fait tiquer les parents : les pneus pleins à la consistance trop plastique qui ne donnent pas vraiment confiance si on veut aller dans les bois.

Les draisiennes se ressemblent un peu toutes. Sauf une…

A part cela, les draisiennes se ressemblent un peu toutes. Sauf une, la Moustache Mercredi 12. D’accord, elle est plus chère que beaucoup d’autres, mais elle se démarque. Fourche monobras, cadre-poutre avec un autre monobras pour la roue arrière : le côté design et bel objet ne laisse personne indifférent. Connaissant la marque, on sait en plus que ce sera de la qualité au niveau de la réalisation. Mila a pour sa part le coup de cœur quand elle voit qu’il en existe une jaune, comme sa sonnette en forme de coccinelle gagnée un peu plus tôt à la foire ! Hop, le choix est fait !

Une fois la draisienne Moustache Mercredi 12 reçue, Mila s’est empressée de grimper dessus. La prise en main est immédiate et les premières fois, elle a juste pris plaisir à faire quelques tours de la terrasse à faible allure, en gardant bien les pieds au sol.

Après quelques semaines, l’assurance a commencé à venir et Mila commence à lever de plus en plus les pieds. Deux ou trois grandes enjambées, on plie les genoux et c’est parti en équilibre sur deux roues. Magique aux yeux des parents et tellement naturel pour l’enfant ! La nouvelle version de la draisienne Moustache est dotée d’un petit marche-pied sous le tube de selle. C’est un petit plus, mais qui ne semble pas vraiment indispensable.

Après plusieurs mois et malgré quelques chutes, la draisienne Moustache Mercredi 12 est encore en très bon état. Seul le petit caoutchouc censé tenir la direction droite a cassé (sous la douille de direction) mais il était loin d’être indispensable. Mila commence à aimer s’aventurer dans les bois pour passer quelques racines et faire ses premières petites descentes. Même s’ils sont presque lisses, les pneus suffisent amplement.

A trois ans et demi, son grand frère roulait déjà à deux roues, mais Mila semble avoir envie de passer un peu de temps sur sa draisienne. Elle n’est pas encore au maximum de la sortie de selle, loin de là, et cela tiendra encore quelques mois, le temps qu’elle se sente prête à passer sur un vélo à pédales. Ca tombe bien, le 16 pouces de son grand frère est presque trop petit et il sera bientôt dispo !