Coupe du monde | XCO : Schurter & Courtney dans les nuages, Forster & Ferrand-Prévot sous les flashs

Sport
9 septembre 2019 — Pierre-Jean Nicot

Clap de fin pour la coupe du monde 2019 de XC à Snowshoe, aux USA. Nino Schurter, déjà titré au départ de la course, voit son coéquipier Lars Forster remporter cette dernière manche ! Chez les femmes, Pauline Ferrand-Prévot signe une nouvelle victoire ! Kate Courtney remporte le général, face à une Jolanda Neff qui passe à côté de son weekend.

Disons le tout de suite : le tracé XCO de Snowshoe n’aura pas été le plus intéressant de la saison ! Plutôt roulant, il a favorisé, en particulier chez les hommes, des courses assez groupées. Le spectacle n’a pas manqué pour autant, grâce aux enjeux forcément associés à une finale de coupe du monde. En particulier à l’approche d’une année olympique !

Dames : Pauline Ferrand-Prévot, la boss ! Kate Courtney titrée.

Au départ de la course de Snowshoe, dimanche, le général de la coupe du monde 2019 n’est pas joué chez les femmes. Jolanda Neff, passée à côté du Short Track en ouverture du weekend, doit mieux finir la course que Kate Courtney pour l’emporter.

Neff n’a pas effectué une mauvaise saison 2019, mais elle n’affiche aucune victoire de manche cette année. Et ce n’est pas Snowshoe qui changera cette statistique…

Kate Courtney, elle, a réalisé un début de saison décoiffant, avant de voir ses résultats décliner… Pendant que d’autres, comme Pauline Ferrand-Prévot (PFP) ou Jenny Rissveds, n’ont plus cessé de monter en puissance. Difficile donc de dessiner le scénario de la course à venir !

Jolanda Neff, sur son fameux Trek, prend un départ canon aux Etats-Unis. En première ligne au départ, on retrouve des pilotes comme PFP, Rissveds, Courtney, Anne Terpstra, Rebecca McConnell, Chloe Woodruff ou encore Annie Last, en progression.

Le rythme reste élevé, en tête, et les compétitrices restent groupées. Courtney surveille Neff de près. Il est évidemment hors de question de laisser la Suissesse s’échapper. Et cela n’arrivera pas : dès le 2ème tour, après pas tout à fait 15 minutes d’efforts, Jolanda Neff est comme stoppée net par… ses jambes. Toute sa puissance disparaît. Scotchée. Voir les autres concurrentes lancées à pleine vitesse la dépasser accentue cette impression.

A la demi-heure de course, Annie Last est devant, avec Rissveds, PFP, Courtney ou encore Terpstra, McConnell et Woodruff. Bref, un peu comme au départ, mais sans Neff, qui pointe déjà à près de 1 minute 30 derrière ! La pilote Trek reprend un peu de vigueur dans le 4ème tour. Habituée des remontées improbables, on l’imagine peut-être nous surprendre. Mais la course est trop rapide, le tracé pas assez technique pour mettre en valeur ses aptitudes en descente.

C’est donc plutôt bien parti pour Courtney ! Mais la pilote Scott faiblit à son tour. A l’amorce du 5ème tour, elle parvient tout de même à limiter les dégâts. Pas vraiment de quoi craindre une confrontation directe avec Neff, mais l’écart avec la tête de course est sensible.

Et devant, on commence à comprendre que PFP et Terpstra sont particulièrement en forme. Rissveds également ! Last s’accroche. Ces 4 là vont jouer la victoire. Alors que PFP pose une attaque dans l’avant-dernier tour, Terpstra ne va rien lâcher et reprendre les commandes.

Une crevaison va en revanche empêcher Jenny Rissveds de participer au bouquet final. Elle finira 7ème du jour, sans regrets : ses résultats cette saison vont déjà bien au-delà de ce qu’elle imaginait pouvoir faire.

A l’entame du dernier tour, Terpstra a une avance intéressante sur PFP. Annie Last est 3ème. Mais la suite, c’est PFP qui revient sur la pilote du team Ghost, initie un finish assez précoce et signe une nouvelle victoire cette année ! Annie Last signe une belle 3ème place.

La Belge Githa Michiels est 17ème.

Les résultats de la course :

Download (PDF, Inconnu)

Au général, c’est donc Courtney qui l’emporte, devant Neff et PFP !

Download (PDF, Inconnu)

Hommes : le team Scott-Sram au sommet, les Français à nouveau présents en force

Chez les hommes, au départ de la course dimanche, Nino Schurter sait déjà qu’il a remporté le général de la coupe du monde 2019. Le champion suisse peut toutefois espérer décrocher sa 33ème victoire de manche et ainsi égaler le record de Julien Absalon. C’est tout ce qui lui manque : les autres records appartiennent déjà au pilote Scott !

On note sur la première ligne de départ le Norvégien Erik Haegstad, un nom à surveiller ! Les Français sont bien représentés également. Mathias Flückiger, très performant en 2019, est absent à Snowshoe. Il se prépare aux championnats du monde de marathon, organisés dans 2 semaines en Suisse, à domicile donc.

Sur ce tracé rapide, la course va partir… à fond, et le peloton va former une file indienne serrée pendant un très long moment.

C’est Ondrej Cink qui va être éjecté de ce train à grande vitesse le premier. Une crevaison dans le 2ème tour ne lui laisse pas beaucoup de chances de recoller à la tête de course… Il finira dans les profondeurs du classement.

Il ne va pas se passer grand chose pendant quelques tours. Dans le 4ème, Titouan Carod recule un peu. Victor Koretzky, Jordan Sarrou et Maxime Marotte sont eux bien installés dans le top 10. Stéphane Tempier fait partie de la locomotive, 3 secondes plus loin ! A ce stade de la course, le top 30 se tient… en 20 secondes environ !

Henrique Avancini veut remporter cette manche et il le montre. Dans le 5ème tour, lui et Schurter prennent de l’avance sur le reste des troupes, ce qui va contribuer à étirer enfin la file de coureurs. Des trous commencent à apparaître ici et là. 

Puis, dans le 6ème tour, c’est un véritable cadeau que Schurter va offrir à Avancini. Le Suisse crève ! La zone technique n’était pas loin et la réparation est rapide. Si Avancini a pris le large, il ne va pas tarder à voir son écart se réduire. Derrière, le champion du monde participe à une chasse impitoyable.

Les poursuivants se nomment donc Schurter, Forster ou encore Fumic ! Les Français sont toujours là également. Avancini est rattrapé dans le 7ème tour. Avancini, Schurter, Forster et Fumic vont continuer à animer les débats. Un petit écart se creuse avec le reste des têtes d’affiche. Jusqu’à ce que les Français, notamment, recollent ! Tempier prend même temporairement le contrôle.

Au début du 9ème et dernier tour, le petit groupe de tête, lancé à pleine vitesse, est à peine déstabilisé par le gros crash de Fumic dans les barrières !

C’est finalement un duo Schurter / Forster, dont on se souvient de la chevauchée impeccable en binôme sur le Cape Epic 2019, qui va se détacher. Forster place une attaque bien rythmée en montée, peu avant l’arrivée. Schurter a perdu de l’énergie pour revenir dans le rythme après sa crevaison et ne semble de toute façon pas opposé à l’idée que son coéquipier remporte cette manche. Au contraire ! Il ne suit pas.

Lars Forster décroche une belle victoire, après une saison rendue difficile par une blessure.

Maxime Marotte effectue lui aussi un retour au top après une saison à oublier. Il est 3ème ! Avancini est 4ème, Tempier 5ème, Sarrou 8ème, Carod 13ème, Koretzky 15ème.

Le Belge Jens Schuermans est 11ème.

Download (PDF, Inconnu)

Au général, Mathieu van der Poel signe une 2ème place, malgré sa participation incomplète à la coupe du monde ! Jordan Sarrou est dans le top 5 :

Download (PDF, Inconnu)

Et aussi : U23

En U23 Dames, Evie Richards s’impose devant Laura Stigger et la Française Loana Lecomte :

Download (PDF, Inconnu)

Ronja Eibl s’impose au général de la coupe du monde. Loana Lecomte est 8ème sur l’année :

Download (PDF, Inconnu)

A Snowshoe, chez les garçons, Filippo Colombo devance Jofre Cullell Estape et Maximilian Brandl :

Download (PDF, Inconnu)

Au général, Vlad Dascalu l’emporte. Clément Berthet, 5ème, est le premier Français. Antoine Philipp est 8ème :

Download (PDF, Inconnu)

Rendez-vous en mai 2020 à Nove Mesto pour l’ouverture de la prochaine coupe du monde de XC. La saison sera marquée, en plein été, par les Jeux olympiques de Tokyo !