Challenge des chefs 2019 | Les chefs découvrent l'Alsace

Nature
7 avril 2020 — Paul Humbert

Ce n’est pas la première fois que nous vous parlons du Challenge des Chefs sur Vojo, mais c’est toujours un plaisir de changer de monde et de marquer un trait d’union entre deux univers avec une machine aussi anodine qu’un VTT. Les chefs de France passionnés de VTT se sont retrouvés à l’automne, en Alsace dans la vallée de Munster. C’est Bernard Leray, de La Nouvelle Auberge qui conviait tout le monde à une compétition conviviale sur des sentiers préparés spécialement par les Trails Patrol : 

Le concept du « Challenge des Chefs » est plutôt simple. Né à l’initiative de Patrick Bertron, chef du restaurant Bernard Loiseau à Saulieu, il rassemble quelques-uns des meilleurs chefs passionnés de VTT, mais également quelques professionnels et proches collaborateurs, tous issus du milieu de la gastronomie.

 

 

Pendant deux jours, tous ces passionnés se retrouvent dans une ambiance conviviale et sportive, pour se tirer la bourre sur les sentiers et découvrir une nouvelle région.

Après avoir donné naissance au concept (lui même dérivé de son équivalent organisé l’hiver en ski) dans le Morvan, le challenge s’est déplacé dans le Cantal chez Serge Viera. Pour cette édition 2019, changement de décors et direction les vallée vosgiennes en Alsace, dans la vallée de Munster ! 

C’est Bernard Leray, du restaurant étoilé La Nouvelle Auberge, qui accueille chaleureusement tous ses amis pour un nouveau challenge. Traditionnellement, les chefs sortent du cadre formel de leurs restaurants pour mettre en avant le terroir de leurs régions, et il faut dire que Bernard Leray n’a pas fait les choses à moitié.

 

Le rendez-vous était donné dans la on ne peut plus traditionnelle ferme-auberge du Kahlenwasen, sous le sommet du petit ballon. Les fermes-auberges font partie intégrante de la vie des vallées dans ces portes d’entrée du massif vosgien. L’étable, le restaurant et les chambres abritées sous un même toit vous plongent au coeur du terroir.

 

L’aubergiste a d’ailleurs donné le ton avec une sélection de produits locaux et de repas Marcaires traditionnels : soupes, tourtes, salades, viandes de porc ou de boeuf, roïgabrageldi (des pommes de terre, oui…), fromage blanc et tarte au fruits, sans oublier l’incontournable Munster. 

À table, on parle de tout, de cuisine mais aussi de VTT. Dans cette assemblée, il y a une table et un groupe qui dénote : celle des Trails Patrol. Pour l’organisation de l’évènement et la préparation des sentiers, Bernard Leray s’est entouré de l’association locale de développement du VTT. On les connaît bien puisque présidés par Nicolas Lau, et ils sont également à l’origine de la création d’une piste permanente d’enduro ainsi que de l’organisation de l’enduro de Munster.

 

 

Après un tour de la ferme, des dégustations en tout genre et une soirée on ne peut plus chaleureuse, le rendez-vous est pris pour le lendemain matin, juste après que le soleil pointe au-dessus des vallées. 

Les Trails Patrol ont changé de tenue, on les reconnait, les chefs un peu moins puisqu’ils troquent leurs toques pour leurs vêtements de VTT. Dans l’assemblée, on repère certains très à l’aise sur leurs montures, quand d’autres grimpent sur leurs vélos un peu moins confiants. À chaque nouveau challenge, c’est un nouveau terrain à découvrir… et à dompter. 

Côté logistique, Bernard Leray fait les choses bien puisqu’il fait une nouvelle fois appel au savoir-faire local. On retrouve Pauline Dieffenthaler en charge du chronométrage. Avec sa société Loizo Rider Production et son mari Jérôme Clementz, ils en connaissent un rayon en course de VTT et Pauline est à l’origine de la série des Cannondale Enduro Tour depuis des années. 

Côté partenaires, on retrouve l’habituelle tente Michelin qui propose aux participants de tester leurs pneus. On retrouve également Thomas Dietsch et quelques vélos Bulls, Labyrinth Bikes venu en voisin et NéoMouv avec quelques vélos électriques. 

Le top départ est donné et tout le monde prend la direction des crêtes sous un beau soleil. Pendant la journée s’enchaîneront, sous la forme d’un rallye, des spéciales chronométrées et des liaisons à faire sans temps imparti. Au programme, près de 25km à parcourir avec 850m de dénivelé positif.

Tout le monde est logé à la même enseigne et la beauté de cette rencontre est multiple puisque sur le plan sportif, les plus en forme iront se confronter à un terrain qui peut se révéler technique quand la vitesse augmente, et d’autres auront pour challenge la réalisation du parcours dans son ensemble.

 

Peu importe le rythme de chacun, tout le monde s’attend et partage ce moment dans la nature.

 

 

Les sentiers tracés sont tout frais et les chefs et leurs amis découvrent la région sous son plus beau jour. On vient planter ses crampons, tous neufs pour certains, dans une terre meuble. On se fait surprendre par les passages techniques, jamais bien longs, et on s’efforce de garder du rythme dans les portions de relance.

 

On s’encourage, on se chambre gentiment aussi. Le cortège est bien encadré avec les locaux, les partenaires du milieu de VTT et un certain Thomas Dietsch qui connaît bien la région. 

Même en selle, en Alsace on n’oublie pas sa bretzel et les ravitaillements sont copieux. Toute la troupe marque un stop dans une autre ferme auberge de la vallée. Un petit verre de blanc et c’est le top départ de l’ascension du petit ballon (1272m). 

Entre deux franchissement, on prend du temps pour rencontrer certaines têtes, peut-être moins connues, mais qui sont un signe du succès de ce rassemblement. On rencontre un client fidèle de Patrick Bertron qui, de fil en aiguille, s’est trouvé une passion commune en fréquentant son restaurant et en partageant des sorties à VTT. 

On rencontre également Baptiste Blanc, chef pâtissier chez Valrhona qui participe pour la première fois au challenge, et qui était tout particulièrement à l’aise. 

La dernière spéciale sera très certainement le point culminant de la journée de VTT puisqu’elle mélangeait les passages sur les crêtes du petit ballon, dans les bois pour serpenter sur un tracé tout neuf avant de rejoindre les abords de la ferme auberge. 

Sur le plan de la compétition, on retrouve, en grand habitué, le chef Jean Sulpice de Talloires (74) qui organisera la prochaine édition de ce challenge et qui impressionne par sa vitesse. 

Derrière lui, on retrouve l’Alsacien Frédéric Lefevre devant un autre régional, Patrick Wiegel. Ce qu’on peut aussi vous garantir, du point de vue « VTT », c’est la beauté du parcours que cette joyeuse bande a pu découvrir.

 

Tout le monde se quitte avec un grand sourire pour rejoindre ses cuisines respectives. On a adoré être le témoin de cette trêve dans le quotidien de ces gens à la pointe des métiers de la bouche. Ce rassemblement sur un thème éloigné de leur quotidien et véhiculant des valeurs fortes est, à notre sens, le témoin d’une véritable passion et d’un bel esprit de corps. On leur donne rendez-vous très vite, et on vous encourage, si vous le pouvez, à découvrir le travail de ces passionnés dans leurs restaurants et enseignes respectives.

Challenge des Chefs 2019 – Vallée de Munster

👨‍🍳👩‍🍳 Ce début de semaine c'était le @cChallenge des Chefs VTT sur les hauteurs du Petit Ballon ! :DMoment convivial à la Ferme Auberge du Kahlenwasen, point de départ des superbes parcours élaborés avec soin par les Trails Patrol !#visitalsace #visitvalleemunster #sport #vtt #chefsetoiles

Publiée par Vallée de Munster sur Jeudi 12 septembre 2019

 

Envie d’en découvrir plus sur le challenge des chefs, voici nos précédents reportages : www.vojomag.com/?s=challenge+des+chefs 

L’Alsace vous fait envie, nous avons suivi deux rideuses passionnées sur trois spots bien connus :  www.vojomag.com/roots-roots-retrouvailles-en-alsace/