Cape Epic 2019 - Grand Finale : maîtrise et émotions !

Sport
24 mars 2019 — Pierre-Jean Nicot

Cape Epic 2019 | Jour 1 – Prologue : 20km, 600m d+

Photo by Xavier Briel/Cape Epic

Le Cape Epic est devenu un rendez-vous de choix de la planète VTT ! La course par étapes, organisée en Afrique du Sud, fête cette année sa 16ème édition. Le parcours 2019 se déroule sur 630 kilomètres, pour 16 650 mètres de dénivelé positif. Le tout en 8 étapes !

Photo by Nick Muzik/Cape Epic

Les 650 équipages engagés, professionnels ou amateurs, viennent tous avec des motivations différentes. Le point commun entre eux : malgré des niveaux de préparation hétérogènes, personne n’est à l’abri d’une (mauvaise) surprise, comme les éditions précédentes l’ont largement prouvé !

Photo by Nick Muzik/Cape Epic

En ce dimanche, le traditionnel prologue a ouvert les hostilités : 20 kilomètres pour 600 mètres de grimpette en cumulé, autour de l’Université de Cape Town. Un parcours typé XCO, donc. Si cette première journée sous forme de contre-la-montre relève plutôt de l’échauffement, elle permet déjà d’observer les grandes forces en présence !

Photo by Justin Coomber/Cape Epic

La météo est en décalage avec la saison pour ce premier jour de course. Ciel couvert, fraîcheur, voire pluie. Mais rien de bien pénalisant, au contraire, le rythme a été particulièrement rapide : sur le Cape Epic, c’est plutôt la chaleur et la poussière que les coureurs redoutent.

Hommes : Schurter dans son rôle !

Photo by Dwayne Senior/Cape Epic

Les vainqueurs du jour sont Nino Schurter et Lars Forster, du team Scott-Sram. Les deux spécialistes du format court montrent ainsi, d’entrée de jeu, une bonne collaboration, malgré un duo formé à la dernière minute (lire notre news à ce sujet), après qu’Andri Frischknecht ait rencontré une baisse de forme inattendue.

Photo by Greg Beadle/Cape Epic

Schurter et Forster finissent les 20km en 43 minutes et 41 secondes. “Nous sommes des coureurs de cross country donc ce type de parcours est notre force. Nous sommes très contents de cette victoire !, commente le champion suisse. Nous voulons gagner la course entière, donc nous espérons que tout se déroulera comme prévu pour les 7 prochains jours !“.

Photo by Nick Muzik/Cape Epic

Le champion du monde et champion olympique a un plan ambitieux car il veut oublier l’édition 2018, abandonnée rapidement, et retrouver du panache en Afrique du Sud après une victoire en 2017. Lars Forster, qui l’accompagne, débute sur l’épreuve.

Photo by Dwayne Senior/Cape Epic

Le duo ne se contente pas de gagner, puisqu’il prend 41 secondes aux poursuivants. A ce stade de la course, cette avance n’a rien de significatif mais dessine tout de même une certaine autorité.

Photo by Nick Muzik/Cape Epic

Les poursuivants, 2èmes du jour, ne sont autres que Manuel Fumic et Henrique Avancini. Les Cannondale, 3èmes au général en 2018, n’ont plus à prouver qu’ils sont de solides animateurs de la tête de course. “On a montré aujourd’hui qu’on est en forme“, remarque Avancini, chouchou des spectateurs avec Fumic.

Photo by Dwayne Senior/Cape Epic

3èmes, les Kross-Spur Sergio Mantecon Gutierrez et Ondřej Cink suivent à quelques secondes. Puis viennent Louis Meija (Colombie) et Johnny Cattaneo (Italie).

Photo by Sam Clark/Cape Epic

Matthew Beers et Alan Hatherly, à domicile, se classent 5èmes mais jouaient la gagne jusqu’à ce qu’une crevaison à 2km de l’arrivée ne les stoppe net. “On allait super fort et j’ai tapé un caillou“, raconte Matt Beers, tout de même satisfait.

Photo by Sam Clark/Cape Epic

En revanche, le tenant du titre Jaroslav Kulhavy réalise une contre-performance avec son coéquipier Sam Gaze, nouveau sur le Cape Epic. Les Investec-Songo-Specialized sont 8èmes, à 1 minute 50 secondes ! Un réel handicap après seulement 20 kilomètres…

Photo by Xavier Briel/Cape Epic

Les premiers Français sont Jonathan Galante et Anthony Collet-Beillon (Scott France), 48èmes. Le Belge Frans Claes est bien présent, 16ème avec le Sud-Africain Hendrik-Kruger.

Dames : Langvad en tête !

Photo by Greg Beadle/Cape Epic

Tenante du titre, Annika Langvad n’est pas là pour la promenade. Son duo de choc avec Kate Courtney l’an dernier laisse la place à un duo tout aussi explosif avec Anna van der Breggen, championne… sur route ! (pour mieux connaître Anna van der Breggen, vous pouvez lire ou relire notre interview ici)

Photo by Dwayne Senior/Cape Epic

Les deux pilotes Investec-Songo-Specialized bouclent le prologue en 51 minutes et 44 secondes (c’est-à-dire 43èmes au scratch !).

Photo by Nick Muzik/Cape Epic

Un bon départ est bon pour le moral et pour la motivation !, se réjouit Langvad. C’est le prologue le plus dur et le plus rapide que j’ai connu sur le Cape Epic“.

Photo by Shaun Roy/Cape Epic

Anna van der Breggen s’est montrée à l’aise dans les portions techniques, se surprenant même à devoir ralentir parfois. Une source de frustration, car “en route on peut aller vite tout le temps !“. La championne venue des Pays-Bas peut faire confiance à sa coéquipière danoise pour lui montrer le chemin et éviter les erreurs de “débutante”.

Photo by Xavier Briel/Cape Epic

En tout cas, le duo de tête creuse un écart impressionnant, puisque les 2èmes du jour sont à 2 minutes 35 secondes ! Bien sûr, il reste 7 jours de course et une simple crevaison peut réduire cet écart à néant. Mais les ambitions sont posées…

Photo by Xavier Briel/Cape Epic

Les 2èmes sont Ariane Lüthi (7 Cape Epic au compteur, dont 3 victoires avec… Langvad !) et Maja Wloszczowska (débutante sur l’épreuve), au guidon de leur Kross. Quelques secondes plus tard, on trouve la locale Candice Lill en compagnie d’Adelheid Morath (Allemagne) pour Summit Fin.

Photo by Greg Beadle/Cape Epic

Les Allemandes Sabine Spitz et Nadine Rieder sont 4èmes, devant Jennie Stenerhag et Mariske Strauss.

Et aussi :

Photo by Greg Beadle/Cape Epic

En mixtes, les champions du jour sont les Allemands Sebastian Stark et Laura Stark, en formation très groupée !

Photo by Greg Beadle/Cape Epic

En Masters, Jose Hermida est en tête de sa catégorie et 32ème scratch avec Joaquim Rodriguez ! En Grand Masters, enfin, Bart Brentjens (2ème en 2018) ne déçoit pas non plus. Il mène avec le Brésilien Abraao Azevedo.

Photo by Sam Clark/Cape Epic

La course longue distance commence véritablement demain ! Au programme de ce lundi, 111km et 2700m de dénivelé positif.

Photo by Sam Clark/Cape Epic

Les résultats complets sont visibles ici : https://epic-series.app/capeepic/results


Photo by Greg Beadle/Cape Epic

 

Vous souhaitez mieux connaître le Cape Epic ? Vous pouvez accéder à tous les portfolios des éditions précédentes en utilisant notre barre de recherche.

Cette aventure vous tente ? Rien n’est impossible ! Découvrez ou redécouvrez le carnet d’entraînement d’Olivier Béart (oui, celui de Vojo !), auteur d’une très belle participation en 2017 aux côtés de Jeffry Goethals : https://www.vojomag.com/column/cape-epic-reve-ca-se-prepare/

Enfin, découvrez l’histoire de deux coureurs amateurs (avec de nombreux détails pratiques), courageux finishers de l’édition 2018, par ici : https://www.vojomag.com/cape-epic-des-amateurs-face-au-defi/