Cape Epic 2019 - Grand Finale : maîtrise et émotions !

Sport
24 mars 2019 — Pierre-Jean Nicot

Cape Epic 2019 | Jour 7 – Etape 6 : 89km, 2650m d+

Photo by Greg Beadle/Cape Epic

Le Cape Epic 2019 est presque terminé. L’avant-dernière étape, courue aujourd’hui sur 89km, s’est déroulée sous un soleil de plomb et sur fond de magnifique paysage de montagnes.

Photo by Greg Beadle/Cape Epic

Si l’on pouvait imaginer que le classement général n’allait pas bouger, la course à la victoire d’étape, en revanche, donne toujours lieu à de véritables batailles.

Photo by Justin Coomber/Cape Epic

Et à ce petit jeu, certains pilotes ne ménagent pas leurs efforts !

Hommes : les regards se tournent vers la victoire d’étape

Photo by Greg Beadle/Cape Epic

Aujourd’hui, les 7C CBZ Wilier sont les plus forts. Ils signent la victoire d’étape en 3 heures et 49 minutes.

Photo by Shaun Roy/Cape Epic

Louis Meija (Colombie) et Johnny Cattaneo (Italie) sont 7èmes au général.

Photo by Nick Muzik/Cape Epic

C’est un jour fantastique ! On a eu de la chance et on a essayé de pousser fort sur les 20 derniers kilomètres“, raconte Cattaneo.

Photo by Nick Muzik/Cape Epic

Cette chance à laquelle il fait référence est la crevaison du team Trek Selle San Marco. Alors que Damiano Ferraro et Samuele Porro ont mené la course sur les deux tiers du parcours, ils doivent en effet s’arrêter au kilomètre 65, après une chute, pour réparer.

Photo by Nick Muzik/Cape Epic

C’est alors que les Italiens sont dépassés par les Scott-Sram et les Wilier.

Photo by Greg Beadle/Cape Epic

La réparation a pris un peu de temps. D’ailleurs, les pilotes Trek n’avaient plus de team de secours aujourd’hui. La malheureuse chute de Michele Casagrande et Fabian Rabensteiner, sur la ligne d’arrivée de la Queen Stage hier, a obligé le duo Trek Selle San Marco 2 à abandonner, la clavicule de Casagrande n’ayant pas du tout apprécié l’exercice…

Photo by Nick Muzik/Cape Epic

Comme quoi, après des jours de course, la fatigue favorise des erreurs “bêtes” et peut avoir de grandes conséquences.

Photo by Greg Beadle/Cape Epic

Ferraro et Porro n’ont pas pu faire mieux que 3èmes aujourd’hui. L’incident ne leur coûte pas leur 3ème place au général pour autant.

Photo by Shaun Roy/Cape Epic

Schurter, qui a bénéficié dans la semaine, avec Forster, du soutien de leurs coéquipiers DSV-Scott-Sram lors de crevaisons, avoue sans problème l’importance d’avoir un team secondaire prêt à aider : “C’est essentiel. Personne n’a gagné sans un team de back-up. Mais c’est aussi pour le mental“.

Photo by Shaun Roy/Cape Epic

Bref, les Wilier ont su saisir l’opportunité laissée ouverte par les Trek, en s’envolant immédiatement vers la victoire. “C’était l’une des deux dernières possibilités de gagner une étape, c’est ce qu’on voulait et on est très heureux !“, s’exclame Cattaneo.

Photo by Nick Muzik/Cape Epic

Les Scott-Sram ont préféré assurer en 2ème position, puisque même sans viser la victoire d’étape, ils étaient en train d’augmenter leur avance au général.

Photo by Nick Muzik/Cape Epic

Ce soir, Schurter et Forster sont les maîtres incontestés du Cape Epic 2019, avec 8 minutes de marge sur leurs poursuivants au général avant d’aborder le Grand Finale.

Photo by Nick Muzik/Cape Epic

Ces poursuivants ne sont autres que Manuel Fumic et Henrique Avancini, 4èmes du jours.

Photo by Nick Muzik/Cape Epic

Fumic, lessivé, a aujourd’hui encore pu compter sur le rôle de locomotive de Avancini dans les ascensions. Heureusement, les Cannondale sont protégés par une avance confortable et leur 2ème place ne sera pas menacée demain, sauf gros pépin.

Photo by Shaun Roy/Cape Epic

Les Français Jonathan Galante et Anthony Collet-Beillon montent en puissance et finissent 42èmes du jour (55èmes au général).

Dames : la démonstration reprend

Photo by Xavier Briel/Cape Epic

Les pilotes Investec-Songo-Specialized ont laissé échapper la Queen Stage, hier.

Photo by Sam Clark/Cape Epic

Annika Langvad et Anna van der Breggen reprennent leur domination aujourd’hui, en signant leur 6ème victoire… sur 7 jours de course !

Photo by Dwayne Senior/Cape Epic

Elles arrivent avec plus de 8 minutes d’avance sur Candice Lill et Adelheid Morath.

Photo by Shaun Roy/Cape Epic

Ariane Lüthi et Maja Wloszczowksa sont 3èmes.

Photo by Sam Clark/Cape Epic

D’après notre expérience d’hier, on s’est dit qu’on roulait mieux lorsque nous pouvions prendre de l’avance assez tôt. On en a discuté et pensé que ça pouvait être un bon plan“, détaille Langvad.

Photo by Shaun Roy/Cape Epic

La décision est revenue à Anna van der Breggen, qui a senti qu’elle avait de bonnes jambes et a donc donné le tempo à sa coéquipière.

Photo by Shaun Roy/Cape Epic

Je ne sais pas ce qui s’est passé hier. J’avais mal au ventre et il y a peut-être juste eu plusieurs petites choses qui, accumulées, m’ont fait me sentir pas très bien, confie van der Breggen. J’ai davantage apprécié le tracé d’aujourd’hui. Il y avait de beaux singletracks et les montées étaient moins raides, ce qui me convient bien. Nous avons tenu un bon rythme toute la journée“.

Photo by Greg Beadle/Cape Epic

Les Specialized reconnaissent enfin que la victoire est à portée de roues ! Avec 30 minutes d’avance au général, il leur faudrait un très gros problème pour ne pas l’emporter.

Photo by Sam Clark/Cape Epic

Les Summit Fin sont 2èmes au général, et les Kross-Spur 3ème, à plus d’une heure des leaders.

Et aussi : mixte, masters, grand masters

Photo by Sam Clark/Cape Epic

En mixte, le couple allemand signe aussi sa 6ème victoire de la semaine. Les Stark ont 50 minutes d’avance au général.

Photo by Xavier Briel/Cape Epic

En masters, Jose Hermida et Joaquim Rodriguez sont 2èmes du jour, au profit d’Ondrej Fojtik et José Silva, mais gardent largement le learship au général.

Photo by Shaun Roy/Cape Epic

Enfin, en grand masters, Bart Brentjens et Abraao Azevedo poursuivent leur équipée folle : ils sont désormais les seuls leaders de catégorie à avoir gagné chaque étape !

Photo by Greg Beadle/Cape Epic

Demain, le “Grand Finale” consistera en 70km et 1800m de d+.

Photo by Justin Coomber/Cape Epic

Les résultats complets sont visibles ici : https://epic-series.app/capeepic/results

Vous souhaitez mieux connaître le Cape Epic ? Vous pouvez accéder à tous les portfolios des éditions précédentes en utilisant notre barre de recherche.

Cette aventure vous tente ? Rien n’est impossible ! Découvrez ou redécouvrez le carnet d’entraînement d’Olivier Béart (oui, celui de Vojo !), auteur d’une très belle participation en 2017 aux côtés de Jeffry Goethals : https://www.vojomag.com/column/cape-epic-reve-ca-se-prepare/

Enfin, découvrez l’histoire de deux coureurs amateurs (avec de nombreux détails pratiques), courageux finishers de l’édition 2018, par ici : https://www.vojomag.com/cape-epic-des-amateurs-face-au-defi/