BAMS #3 | Les Cimes de Waimes : Wietse Bosmans s'impose sur le fil

Sport
30 mai 2019 — Christophe Bortels

En ce jeudi de l’Ascension, les marathoniens avaient rendez-vous à Waimes pour la troisième manche du Belgian Ardennes Marathon Series (BAMS). Les Cimes ont fait le plein de participants et en ont comme d’habitude mis plein les yeux et plein les jambes, sous un ciel menaçant mais finalement plutôt clément. Reportage à deux pas du toit de la Belgique :

L’attente n’aura pas été bien longue entre la deuxième et la troisième manche du BAMS : après la Rockalienne il y a dix jours, nous voici déjà aux Cimes de Waimes !

1750 bikers ont répondu présent et l’évènement est tout simplement soldout. Un beau succès pour la nouvelle équipe organisatrice, épaulée par quelques anciens, qui en est à sa 3e édition après avoir repris le flambeau.

Le coeur de la petite ville de Waimes vit pendant une journée au rythme des Cimes dont le départ est donné au pied de l’église, à deux pas de la place principale.

Au départ, on retrouve pas mal de têtes connues, parmi lesquelles Kevin van Hoovels (à gauche en blanc), Joris Massaer (au centre) et Wietse Bosmans (à droite), qui arbore enfin son maillot de champion de Belgique Elite.

A 9h, le départ est donné ! Contrairement à l’an dernier où les trois distances partaient sur le même parcours, ce qui avait posé pas mal de soucis, elles sont cette fois séparées : les 90 et 70km partent vers le sud tandis que le 50km va vers le nord en empruntant la moitié supérieure du parcours des 90km.

Après un départ roulant, on retrouve les coureurs sur ce petit pont étroit au coeur d’une nature magnifique. Si une majorité ne se pose pas de question et y va franchement sur le vélo, d’autres préfèrent passer à pied. Certains goûteront même à la fraîcheur de la rivière…

Outre les racines et les paysages, l’un des ingrédients qui font la saveur des Cimes de Waimes c’est la présence de musiciens tout au long du parcours pour encourager les concurrents.

Récent vainqueur de La Rockalienne, Jasper Ockeloen mène la course alors qu’on approche du tiers de l’épreuve.

Mais il n’est pas tout seul et emmène dans son sillage un groupe de furieux dans lequel on retrouve Arne Tureluren, Laurent Evrard, Joris Massaer, Bas Peters et Wietse Bosmans.

Ralentir ? Ce n’est pas au programme pour les premiers…

Le parcours est globalement roulant et rapide, la moyenne risque d’être élevée !

D’autant que devant ça ne lève pas vraiment le pied, bien au contraire… Wietse Bosmans mène les débats à présent et ils ne sont plus que cinq en tête de la course : Bosmans donc, suivi de Massaer, Ockeloen, Peters et Erwin Bakker qui a fait la jonction.

A l’approche de la Carrière de Waimes, Wietse Bosmans est désormais seul en tête !

Jasper Ockeloen et Joris Massaer sont en poursuite derrière le champion de Belgique.

Les concurrents ne font pas qu’admirer la vue sur la carrière… ils passent carrément dedans ! Evitez toutefois d’y circuler en temps normal, elle est toujours en activité !

Ascension à la frontière entre minéral et végétal…

A la sortie de la carrière, ce sont les percussions qui sont là pour encourager les valeureux marathoniens.

Nous voici à présent sur le véritable haut lieu des Cimes (si vous nous permettez ce jeu de mots) : la piste de ski d’Ovifat, son ravito, son assistance technique, sa fanfare…

… mais surtout sa terrible côte en dessous du tire-fesses.

Dure physiquement, mais aussi mentalement, surtout quand on se fait déposer par le leader de la course, qui est à présent Jasper Ockeloen ! Est-il parti pour un doublé après sa victoire dans la Rockalienne ?

Attention, Wietse Bosmans n’est pas bien loin et garde Ockeloen en ligne de mire…

Les poursuivants sont à quatre minutes : Bas Peters, Erwin Bakker, Joris Massaer et… Kevin Van Hoovels, qui a recollé avec la tête de course au pied de la carrière après avoir loupé une bifurcation, ce qui lui fera gagner 5 minutes (voir un peu plus bas pour l’explication).

Allez, plus que quelques mètres…

Monter… pour mieux redescendre juste après !

Tout au nord du parcours, non loin du Signal de Botrange – le toit de la Belgique avec ses modestes 694m ! – une mini-boucle permet de découvrir ce magnifique petit singletrack tracé dans une ancienne coupe à blanc.

Bucolique, mais attention au sol truffé de racines qui ne demandent qu’à vous ralentir dans votre progression !

Un petit tour le long du lac de Robertville où là aussi serpente un joli single et il est déjà temps de rejoindre la ligne d’arrivée

On s’en doutait, la victoire allait se jouer entre Jasper Ockeloen (à gauche) et Wietse Bosmans (à droite), et c’est le champion de Belgique qui s’impose finalement sur le fil, avec une seconde d’avance. Derrière les deux Elites, on retrouve deux Master 2 : Bas Peters et Erwin Bakker. Joris Massaer complète le top 5 scratch.

6e, Kevin van Hoovels ira directement signaler à l’équipe de chronométrage qu’il a involontairement coupé une partie du parcours. Il sera malgré tout repris dans le classement.

Joyce Vanderbeken s’impose quant à elle chez les Dames devant Helena Plasschaert et Saskia Hessens.

Les leaders du BAMS après 3 des 7 manches, de gauche à droite : Wim Tollenaere (Master 3), Helena Plasschaert (Dames), Tijs Huygen (Elite), Joris Massaer (Master 1) et Arne Broeckmans (Master 2). Rik Van Der Sande, absent à Waimes, reste malgré tout en tête chez les U23.

Malgré la quasi absence de pluie durant la course, le parcours aura laissé des traces sur les vélos…

… et sur les organismes !

Rien de tel qu’un bon plat de pâtes pour se requinquer après un marathon.

Rendez-vous à La Reid le lundi 10 juin pour l’Ardennes Trophy, 4e manche du BAMS !

Résultats complets sur Chronorace