WTB 2019 : nouvelles jantes, nouveaux pneus ! 

Tech
5 juillet 2018 — Paul Humbert

Derrière l’acronyme WTB se cache « Wilderness Trail Bikes », une entreprise américaine bien connue dans le petit monde du VTT. C’est probablement par ses selles que vous connaissez la marque, mais sachez qu’elle offre également une belle gamme de pneus et de jantes. Remodelés cet été, nous avons été amenés à les découvrir au superbe Bike Park Wales. Présentation : 

Pneus 

WTB remet au gout du jour deux de ses modèles déjà présents en gamme et en présente un nouveau : le Vigilante dédié au trail et à l’enduro en terrain varié, le Trail Boss pour un programme similaire mais avec une préférence pour une monte à l’arrière, et le nouveau Judge, lui aussi pour l’arrière et dédié aux pratiques les plus engagées. 

Ce qui change, c’est en partie le profil des pneus, mais surtout la gomme trois densités utilisée. Baptisée TriTec, elle équipe tous ces nouveaux pneus. Nouveauté également, de nouvelles sections voient le jour et le Vigilante sera disponible en 2.5 et 2.6, le Trail Boss en 2.4 et 2.6 et le Judge se déclinera en 2.4. Le tout est disponible en 27,5 ou 29 pouces. 

Le Vigilante (à gauche) et le Trail Boss (à droite) ont été repensés pour être utilisés sur des jantes plus larges. Les calculs ont été effectués sur des jantes de 29mm de largeur interne. Le volume augmente et le dessin est optimisé pour protéger et solidifier les pneus. 

Les crampons latéraux du Vigilante sont plus prononcés pour venir se planter plus rapidement et profondément. Les crampons centraux sont eux espacés pour assurer un débourrage plus facile.

Sur le TrailBoss, les crampons latéraux sont, eux aussi, considérablement augmentés et un support pour ces crampons plus grand a été ajouté. Il sont plus épais pour assurer un bon maintien en toutes conditions. Plus globalement, le dessin du pneu a été “ouvert” pour plus “d’autonomie” de chaque crampon, plus d’évacuation de la boue. Les crampons latéraux ont également été décalés pour assurer qu’un crampon sur deux soit toujours au contact du sol quand le pneu est “à la limite”.

Le Judge 2.4 est dédié aux pratiques les plus engagées en enduro, en bike park ou en descente. Ses gros crampons sont surtout conçus pour les terrains fuyants et rocailleux, et un peu moins pour les longues montées à la pédale. L’objectif : résister à tous les assauts qu’un pneu arrière peut connaître et rester au contact du sol. 

Les trois gommes utilisées dans le concept baptisé « TriTec » apportent, d’après la marque, traction, support et durabilité. Pour ce faire, les trois gommes ne sont pas utilisées de manière uniforme tout au long du dessin du pneu. Une première couche bient dense vient assurer une base commune et grimpe légèrement dans les crampons pour éviter une trop grande déformation dans les appuis. Une seconde couche, intermédiaire, est positionnée au sommet des crampons centraux pour assurer durabilité et rendement au pédalage. Enfin, une troisième densité de gomme est réservée aux crampons latéraux pour un maximum de grip, tout en limitant les effets de rebond. 

Dans la gamme baptisée « TCS Light » qui, comme son nom l’indique, offre des poids plus réduits que les pneus double-pli (TCS Tough) renforcés, sont équipés d’un insert en nylon qui vient protéger les flancs, sans pour autant alourdir le pneu. Cette protection est baptisée « Slash Guard ». 

Côté poids, voici les premiers annoncés en carcasse 60tpi : 

Vigilante 2.5 27.5″ TCS Light/High Grip: 1102g

Vigilante 2.5 29″ TCS Light/High Grip : 1122g

Trail Boss 2.4 27.5″ TCS Tough/Fast Rolling: 1097g

Trail Boss 2.4 29″ TCS Tough/Fast Rolling: 1220 g

Judge 2.4 27.5″ TCS Tough/Fast Rolling: 1305 g

Jantes

L’ambition de WTB est, à terme, de proposer des roues complètes WTB, mais c’est avec des nouvelles jantes que la marque américaine arrive cette année. Baptisées KOM Tough et KOM Light, les jantes s’adressent à une large variété de pratiquants. 

La gamme KOM Light offre des largeurs internes de 21, 23, 25, 29, 35 , 40 et 45mm de large. Les jantes, plus légères que la gamme « Tough », ne prévoient pas de renforts entre la paroi interne et externe de la jante (en profondeur). 

La KOM Light est disponible en 26, 27,5 et 29 pouces et est construite en aluminium AL6060. Accessible et légère, elle a également été légèrement modifiée au niveau de l’interface jante-tête de rayon.

La gamme KOM Tough, plus robuste mais aussi plus lourde, prévoit deux renforts et se commercialise en largeurs 25, 29, 35, 40 et 45mm. 

Disponible uniquement en 27,5 et 29 pouces, la KOM Tough se veut plus résistante, plus épaisse et, globalement, plus en phase avec les pratiques engagées. 

Pour les jantes de largeur 40 et 45mm, une « dropzone » est prévue pour aider au démontage des pneus : une petite inclinaison supplémentaire est prévue entre le point d’ancrage du pneu et le centre de la jante pour l’aider à « glisser ». 

Voici les différences dans la gamme WTB, découvrons maintenant ce qui les fédère, et on ne peut éviter ce que la marque a baptisé TCS2.0. TCS, pour « Tubeless Compatible System », et 2.0 pour cette évolution qui repose sur l’ajout du « Solid Strip » sur un fond de jante traditionnel.

Légère et, d’après la marque, facile à poser, cette bande transparente vient isoler la jante et éviter tout mouvement du fond de jante au-dessus des trous conçus pour les rayons. Au toucher, le tout est effectivement très lisse et on perçoit à peine la transition entre la bande du « Solid Strip » et de l’aluminium. 

Prise en main 

Direction le Bike Park Wales pour une rapide prise en main d’un White S-150 29″ équipé des produits de la marque. Comme pour 90% de leurs utilisateurs, WTB recommande la monte d’un Vigilant à l’avant et d’un Trail Boss à l’arrière. C’est donc dans cette configuration que nous partons, même si pour l’occasion, un Judge aurait pu convenir à l’arrière. 

Sont installés, en carcasse 120 tpi de pré-production, un Vigilante 29 pouces, Light/High Grip en section 2.5 et un Trail Boss Tough/Fast Rolling 2.4 sur des jantes KOM Tough i29.

Sur le terrain du Bike Park Wales, il est délicat d’obtenir des informations très poussées de la part des pneus. Le terrain, compacté mais légèrement humide, offrait un excellent grip pour cette monte qui semble cohérente. Nous n’avons pas eu de mauvaises sensations, de pertes de grip incontrôlées, bien au contraire. On se sent vite à l’aise sur ce vélo et ces pneus inconnus, et c’est plutôt une bonne chose. 

Le rebond du pneu n’est pas particulièrement perceptible et l’ensemble est particulièrement cohérent. Sur une piste fraîchement tracée et encore bien meuble et boueuse (comme l’atteste notre vélo), on garde ses lignes et on reste bien en confiance. Les crampons plus prononcés du Vigilante et leur gomme tendre n’y sont probablement pas pour rien. 

Il en va de même pour les roues, et par extrapolation, les jantes qui, sur ces flow trails, sont relativement peu sollicitées par des impacts ou des forces latérales. Dans l’axe, le tout est confortable et plutôt dynamique. Si la carcasse des pneus n’offre pas une déformation exagérée (elle est, au contraire, plutôt contrôlée), nous sommes venus toucher la jante à une ou deux reprises dans les portions les plus accidentées et rapides et tout le monde est reparti indemne. 

Il faudra donc attendre d’équiper nos vélos de test de ces composants pour en savoir plus. L’article sera également mis à jour quand nous aurons connaissance des tarifs de ces nouveautés. 

Plus d’infos sur le site de la marque : https://www.wtb.com/  Le distributeur en France : http://www.mohawkscycles.fr/.

Photos d’action : Anthony Pease