Best of | XCO - Val di Sole : le grand retour de Ferrand-Prévot, van der Poel imbattable !

Sport
5 août 2019 — Pierre-Jean Nicot

A Val di Sole, pour la 5ème manche 2019 de cross-country, Pauline Ferrand-Prévot renoue avec la victoire en coupe du monde. Ce n’était plus arrivé depuis 2015 ! A l’approche de la fin de saison, la pilote française poursuit une dynamique très positive. Côté garçons, Mathieu van der Poel se montre imbattable, signant un weekend gagnant de bout en bout. Voici notre portfolio !

Après le déluge du Short Track vendredi soir pour ouvrir les festivités, les courses finales allaient se dérouler sous le soleil à Val di Sole, en Italie. Ce n’est pas forcément pour plaire à des pilotes comme Jolanda Neff, qui déploient toute la grandeur de leur pilotage en conditions extrêmes !

Sur un circuit physique et cassant, la lutte promettait de toute façon d’être vive. Surtout à l’approche de la fin de saison : après Val di Sole, il ne reste plus que deux manches de coupe du monde à disputer (Suisse et USA). Et un championnat du monde (Canada) !

Dames : PFP et Rissveds, le grand retour !

N’y allons pas par quatre chemins : l’événement marquant de ce dimanche à Val di Sole est la splendide victoire de Pauline Ferrand-Prévot (PFP). La pilote de 27 ans, après avoir connu la gloire très jeune, a traversé un (long) moment de doutes dans sa carrière. Elle n’avait plus gagné en coupe du monde depuis 2015 !

Opérée d’une jambe cet hiver (artère iliaque) après avoir pu obtenir un diagnostic sur ce qui provoquait de fortes douleurs à l’effort (l’autre jambe est touchée aussi, mais dans une bien moindre mesure, et les opérations ne s’effectuent qu’une par une de toute façon), PFP a certes perdu en volume d’entraînement sur les premiers mois de 2019, mais a très vite retrouvé ses marques.

Nous l’avons vue à l’aise depuis le début de saison, alors que la concurrence est de très haut niveau. Vendredi soir, 3ème du Short Track, la pilote Canyon était en confiance.

Mais imaginait-elle pouvoir décrocher une telle victoire dès ce dimanche ? En tout cas, c’est fait, au terme d’une course parfaitement menée du début à la fin.

PFP prend un bon départ. Kate Courtney n’est pas vraiment handicapée par son départ en 2ème ligne (le Short Track décide du placement) et intègre la tête de course.

Sur son semi-rigide, on aperçoit toutefois la jeune championne du monde un peu en difficulté dans le cassant.

Et c’est Jolanda Neff, qui au contraire excelle dans les trajectoires osées, la forte pente et les franchissements, qui va commencer à imposer le rythme.

Dans son sillage : Pauline Ferrand-Prévot ! Le duo creuse l’écart. Derrière, des pilotes comme Anne Tauber, Rebecca Ellen McConnell, Sina Frei, Eva Lechner, et Kate Courtney donc. Aussi, une certaine Jenny Rissveds !

Le tandem Neff-PFP compte une vingtaine de secondes d’avance dès le 2ème tour. Kate Courtney est définitivement dans un jour “sans” et reculera encore, pour finir seulement 17ème.

Puis… PFP est tout simplement en train de distancer Neff. A l’entame du 3ème tour (sur 5), la pilote Canyon compte 34 secondes sur la Suissesse et semble être encore dans un bel état de fraîcheur !

L’écart va continuer de grandir, pour aller tutoyer les 50 secondes.

Jenny Rissveds va rattraper Neff. Dans le 4ème tour, la perspective d’une victoire pour PFP devient franchement palpable. Mais Neff est une habituée des remontées épiques et malheureusement pour la pilote française, l’écart va commencer à fondre.

Neff est tout simplement à fond, bien décidée à aller chercher la victoire, libérée d’une Kate Courtney impressionnante depuis qu’elle porte le maillot arc-en-ciel. Ce dimanche, c’est Chloe Woodruff qui porte le drapeau américain au plus haut. Elle est 4ème à ce moment de la course et finira au pied du podium, 6ème.

Au début du tour final, Neff est très proche de PFP. Il ne fait plus vraiment de doute que le duo va se reformer, même si Neff commet quelques erreurs en pleine chasse !

Dans la partie typée “bike park”, Neff va dépasser PFP à l’allure d’une fusée. Un duel s’engage alors et l’on comprend assez vite que Pauline Ferrand-Prévot n’a pas envie de voir ses efforts réduits à néant. Elle va placer une attaque très stratégique pour aborder le finish descendant en tête.

L’arrivée se fera au sprint. Neff, en léger retrait, tente de déborder mais PFP se permet le luxe de tourner franchement la tête et de constater que seul un énorme dernier effort peut lui offrir la victoire. Elle déploie une puissance que Neff ne peut alors contrer et s’impose d’une façon magistrale !

Jenny Rissveds s’est accrochée à sa 3ème place et confirme un retour au plus haut niveau, après avoir longtemps craint de ne plus jamais accéder à ces podiums.

Yana Belomoina est 4ème et Anne Tauber 5ème. Déception pour Sina Frei qui est 11ème.

Du côté des autres Françaises, Julie Bresset signe une 24ème place. Lucy Urruty (photo) est 26ème. Léna Gérault est 42ème, Sabrina Enaux 53ème et Perrine Clauzel 55ème.

La Belge Githa Michiels est 35ème.

Les résultats de la course Dames :

Download (PDF, Inconnu)

Le classement général provisoire Dames de la coupe du monde. Neff prend la tête :

Download (PDF, Inconnu)

Hommes : Mathieu van der Poel, intouchable

Mathieu van der Poel (MVDP), pilote multidisciplinaire, a fait l’impasse sur la manche de Vallnord pour se reposer. Aux Gets, il n’était pas vraiment dans un bon jour. Rien qui n’empêche pourtant le jeune pilote du team Corendon-Circus d’être le principal adversaire de Nino Schurter cette année !

Victorieux à Val di Sole dès vendredi soir sur le Short Track, MVDP commence sa course à un rythme d’enfer aux côtés d’Henrique Avancini. Bien évidemment, Nino Schurter ne tarde pas à intégrer la tête de course.

Au début du premier tour, un certain Titouan Carod est dans le coup, 4ème. Malheureusement, le Français manque de sensations cette année et rétrogradera jusqu’à la 34ème place.

Le Belge Jens Schuermans, parti en 1ère ligne après sa belle performance sur le Short Track (3ème, son premier podium à ce niveau !), est dans le rythme également.

Mathias Flückiger rejoint les avants-postes, de même que l’Italien Gerhard Kerschbaumer. Stéphane Tempier n’est pas loin !

Dans le 2ème tour, le trio Schuter-van der Poel-Flückiger prend un peu d’avance sur le reste des troupes.

Avancini et Kerschbaumer sont en chasse à quelques secondes, suivis par Stéphane Tempier (photo).

Malheureusement pour l’Italien, un arrêt mécanique va le ralentir dans le 3ème tour.

Le reste de la course appartient au trio de tête ! Les meneurs vont creuser un énorme écart sur leurs poursuivants. Dès le 4ème tour (sur 6), Avancini compte par exemple près d’une minute et 10 secondes de retard.

Difficile de savoir alors qui va réussir à attaquer pour la victoire finale, même si Schurter paraît un cran en-dessous de van der Poel et Flückiger. Et c’est effectivement MVDP qui va poser une attaque fatale à l’approche de la fin de course. Mathias Flückiger tente de résister mais il lui est impossible de suivre. Nino Schurter, lui, entre carrément dans le dur et se laisse distancer.

MVDP s’impose avec 18 secondes d’avance sur Flückiger et 53 sur Schurter ! Le champion du monde reste leader au général de la coupe du monde, mais de peu…

Plusieurs Italiens intègrent le top 10 : Luca Braidot (photo) est 5ème, Daniele Braidot 7ème et Gerhard Kerschbaumer 9ème après sa petite mésaventure.

Henrique Avancini est finalement 4ème. Stéphane Tempier termine à une belle 10ème place ! Le Belge Kevin Panhuyzen est 15ème ! Dommage pour Jens Schuermans, relégué à la 32ème place. Il décrit tout simplement une journée difficile et a commencé à souffrir après 10 minutes de course. Daan Soete est 29ème.

Chez les autres Français, le bilan est mitigé : Victor Koretzky est 16ème, Jordan Sarrou (photo) 28ème, victime d’une chute collective dès le départ et remonté de très loin, Titouan Carrod 34ème. Thomas Griot est 43ème. Maxime Marotte, toujours pas vraiment remis de ses soucis de santé, est 50ème.

Les résultats de la course Hommes :

Download (PDF, Inconnu)

Le classement général provisoire Hommes de la coupe du monde :

Download (PDF, Inconnu)

U23

En U23, l’Allemande Ronja Eibl s’impose et mène au classement général.

Les résultats de la course U23 Dames :

Download (PDF, Inconnu)

Le classement général provisoire U23 Dames de la coupe du monde :

Download (PDF, Inconnu)

Chez les garçons, Vlad Dascalu poursuit sa domination. Le Français Clément Berthet est 6ème au classement général provisoire de la coupe du monde, et Antoine Philipp est 8ème.

Les résultats de la course U23 Hommes :

Download (PDF, Inconnu)

Le classement général provisoire U23 Hommes de la coupe du monde :

Download (PDF, Inconnu)

Prochaine coupe du monde : dès ce weekend en Suisse, à Lenzerheide !