World Cup DH #6 | Snowshoe : Vali Höll et Loïc Bruni, set et match

Sport
19 septembre 2021 — Paul Humbert

Sixième et dernière manche de la saison pour les descendeurs de la coupe du Monde de DH. Pour cette seconde course à Snowshoe aux USA, le tracé évolue légèrement sur le haut et à l’issue de trois minutes de course, Vali Höll double la mise, tout comme Loïc Bruni qui remporte lui aussi la course et le classement général. 

Afin de ne pas laisser les athlètes se reposer sur leurs lauriers, l’organisation de la coupe du Monde de Snowshoe a modifié, pour notre plus grand plaisir, une partie du tracé avec un nouvelle section sur le haut qui propose un road-gap déjà emprunté en 2019. On retrouve également une série de doubles et un nouveau pierrier. La piste conserve ainsi son caractère rapide et très technique.

De l’avis de notre photographe sur place, les pilotes ont rarement été aussi peu calculateurs au départ d’une course. Pour la dernière manche de la saison, il n’est plus question de “gérer” et ça se retrouve au chrono avec des écarts vraiment réduits.

Les entraînements et qualifications auront abimé certains des favoris et on a dû dire au revoir à Thibault Daprela qui est parti immédiatement se faire opérer du tibia. Exit également Dean Lucas et Veronika Widmann.

À l’issue de cette course était décerné le titre du classement général et, vous le verrez, la course a été pleine de rebondissements.

 

 

Sur les abords du parcours, on a retrouvé un public américain en folie, à la différence de la première course organisée en semaine : un vrai plus pour pousser les athlètes.

Dames

Comme lors de la première course, c’est Emilie Siegenthaler qui lance véritablement la dynamique de la course. La Suissesse descendait également pour la dernière fois une piste de coupe du Monde avant de faire ses adieux à la compétition à l’issue de cette saison.

Derrière elle, on retiendra le passage de Jessica Blewitt, la jeune néo-zélandaise qui pointait avec plusieurs secondes d’avance mais qui a fini par chuter et interrompre malgré elle la course pendant de longues minutes. Cette interruption a signifié l’obligation de reprendre le départ pour Mille Johnset (déjà concernée lors de la première course) qui terminera finalement 6ème, tout comme pour Nina Hoffmann qui réussira à boucler son run cette fois-ci en terminant à une belle 5ème place.

Après l’interruption de course, c’est Tahnee Seagrave qui s’élance et déloge Emilie Siegenthaler en prenant plus de 16 secondes d’avance. La britannique accèdera à la 4ème place avec ce chrono.

 

 

Vient ensuite le tour de Vali Höll. La jeune autrichienne de 19 ans vient de remporter sa première coupe du Monde deux journées plus tôt et elle fait reculer le chrono de plus de 6 secondes avec un run très propre.

 

 

Camille Ballanche réalise une petite erreur en sortie de pierrier après un beau run au contact, et elle devra se contenter de la troisième place.

C’est au tour de Marine Cabirou de s’élancer. La française semble très stable sur son vélo et vraiment solide en relance. Elle passe dans le vert en milieu de descente et son chrono est à peine plus rapide que celui de l’autrichienne. En passant la ligne, le chrono s’affiche en rouge, la pilote Scott a perdu un peu de temps en fin de tracé après un superbe run qui ne suffira pas pour déloger Vali Höll.

Tous les regards sont fixés sur l’écran géant et sur Myriam Nicole au départ de la course. La championne du Monde s’est montrée très en forme et rapide lors de la première course mais une faute l’a sortie du podium. Cette fois-ci, on retrouve la pilote Commencal encore plus rapide et directement dans le vert, plus rapide que Vali Höll.

Tout se présente bien pour la française qui doit s’assurer une place dans le top 4 pour gagner le classement général.

 

 

Et quand l’affaire semble dans le sac, tout bascule et Myriam Nicole chute bêtement sur un virage à plat en sortie de relance. Le monde s’écroule autour d’elle et de son équipe. La Française repart au plus vite mais c’est trop tard, le podium et le général viennent de lui filer entre les doigts.

Pour Vali Höll, c’est l’explosion de joie et elle ne semble pas comprendre immédiatement qu’en plus de sa seconde coupe du Monde, elle vient de remporter le classement général, malgré un début de saison difficile : “What just happened ?!”.

Download (PDF, Inconnu)

Hommes

Cette seconde course à Snowshoe marquera le retour en bonne forme de Flo Payet qu’on retrouve à l’écran et qui prendra la 31ème place.

 

 

On retrouve une dernière fois en coupe du Monde Mick Hannah qui, un an après sa soeur, quitte la compétition après des podiums et des années au plus haut niveau.

Le grand animateur, et la surprise, de la course, c’est Angel Suarez. Le pilote Commencal 21 n’est pas une révélation, mais jamais il n’avait réussi à performer à aussi haut niveau. Il restera longtemps sur le hot seat pour prendre la troisième place à l’issue de la course.

Pendant que tout le monde se casse les dents sur son chrono, on assiste aux chutes (sans gravité) de Brook MacDonald et de Greg Williamson, à la casse de chaîne de Kade Edwards et au retour à bon niveau de Thomas Estaque qui prendra la 18ème place.

C’est Benoît Coulanges qui est le premier à véritablement chatouiller le chrono d’Angel Suarez. Il ne passe pas devant lui mais terminera à la 9ème place, à 2 secondes.

Reece Wilson s’élance ensuite pour tenter de décrocher une nouvelle victoire. Il passe dans le vert au deuxième chrono intermédiaire mais casse sa chaîne avant la grande relance en milieu de parcours. Il ne peut que se contenter de sa meilleure position aéro et d’une incroyable 7ème place sans pédaler.

 

 

C’est au tour de deux autres Français d’entrer en piste. Amaury Pierron s’élance en premier et semble particulièrement dans le rythme malgré une petite faute qui lui fait sortir un pied. Au passage de l’arche, il est à quelques centimètres d’Angel Suarez avec 0,14 sec de retard. Amaury Pierron terminera toutefois à une superbe 4ème place à l’issue d’une saison difficile.

Rémi Thirion prend ensuite le départ avec un très beau run entaché d’une erreur (bien rattrapée) dans un pierrier qui lui fait perdre un peu de temps. Il termine à la 8ème place.

Vient ensuite le tour de Matt Walker, qui est très rapide mais crève et tombe pendant son run.

Pour Loris Vergier, c’est la désillusion : après une petite erreur, le pilote Trek sort de son run et file tout droit hors de la piste après un pierrier. Il boucle toutefois une superbe saison au guidon d’un nouveau vélo.

 

 

La course s’accélère au passage de Troy Brosnan qui, comme à son habitude, pilote comme un félin et conserve sa vitesse jusqu’à passer la ligne en tête. L’Australien est le premier à réussir à faire trembler Angel Suarez.

Il ne reste plus que deux pilotes en haut du tracé pour tenter de déloger le pilote Canyon. Finn Illes s’élance mais finira par croiser le chemin de l’arbre qui a mis Nina Hoffmann à terre lors de la première course. Il offrira un no-hand suicide au public américain avant de tourner son regard vers la saison prochaine.

 

 

Tous les regards sont posés sur Loïc Bruni et le français sait comment gérer ces situations. Le Français semble imperturbable et verrouillé sur son Specialized Demo. Très précis, il passe avec 1,4 secondes d’avance en milieu de piste avant de tomber à 0,5 dans les dernières centaines de mètres.

 

C’est finalement avec 0,4 secondes d’avance qu’il remporte la victoire à Snowshoe. Le Français exulte puisqu’il remporte la course, mais également le classement général de la coupe du Monde : “Je n’avais rien à perdre mais j’y suis allé. Je ne pensais pas que ça serait possible. Je suis tellement content, j’ai réussi à me donner les moyens de résister à la pression.”

Download (PDF, Inconnu)

Juniors

Dames

Il n’y a eu que 5 concurrentes au départ et c’est la Bulgare Izabela Yankova qui remporte la course à Snowshoe.

Download (PDF, Inconnu)

Hommes

C’est le Britannique Jordan Williams qui s’impose devant le canadien Jackson Goldstone et l’irlandais Oisin O Callaghan. Avec un chono de 3:20:430, Williams aurait terminé 27ème en catégorie Elite.

Download (PDF, Inconnu)

Les résultats complets :www.uci.org/race-hub/mercedes-benz-uci-mtb-world-cup-xco-xcc-dhi-snowshoe