World Cup DH #6 Mont Sainte Anne : entraînements et qualifications

Sport
11 août 2018 — Paul Humbert

Direction la célèbre piste du Mont Sainte Anne au Québec. Connu et reconnu, le parcours connaît assez peu de nouveautés mais sa vitesse et sa longueur en font un challenge perpétuel, même pour les pilotes les plus en forme. Cette année, il faut composer avec la météo et au départ, le nombre de pilote favoris n’a jamais été aussi haut. Difficile de se laisser aller à des pronostiques même si les chronos ont déjà parlé une première fois. Danny Hart et Tahnée Seagrave remportent les qualifications. 

Avec 60 pilotes qualifiés pour la finale dans la catégorie masculine, une seule date en Amérique du Nord et une coupe du Monde d’enduro au même moment, le nombre de pilotes au départ de la coupe du Monde du Mont Sainte Anne 2018 a rarement été aussi bas. À peine plus d’une centaines de pilotes sont inscrits au départ. 

L’excitation lors du track walk n’est pas à son paroxysme, la piste ne comprenant pas énormément de nouveautés, bien que quelques améliorations ont été apportées sur le haut du tracé. Le rythme général de la piste est connu, ce qui donne un avantage aux pilotes expérimentés qui sauront à quoi s’attendre. 

Tout cela aurait été trop simple si la météo avait affiché un grand soleil. Pendant les reconnaissances, les pilotes se sont retrouvés piégés sous un orage et une pluie diluvienne. La piste a été fermée l’après-midi pour n’être rouverte qu’à 17h. 

Avec peu de passage des pilotes pendants les entraînements et cette météo très changeante, il est on ne peut plus difficile d’imaginer qui saura prendre l’avantage au Canada. 

Le haut de la piste est assez lent. Les pilotes se retrouvent ensuite sur un gros saut où une vitesse excessive pourra vite pousser les riders à la faute. On déroule ensuite sur une piste bien connue où les trajectoires sont bien mémorisées.  Cette coupe du Monde signe également le retour de Greg Minnaar à la compétition après une blessure plus tôt dans la saison. Aaron Gwin brille lui par son absence, toujours blessé et au repos. 

Sur ce tracé au terrain changeant, certains pilotes partent à la faute, et c’est le cas de Sam Blenkinsop qui se blesse au bras et à la jambe. Le Néo-Zélandais a du lever le pied pendant les qualifications afin de garder de l’énergie pour la finale. 

Qualifications Dames

La météo aura été beaucoup plus clémente pendant les qualifications. Très en forme en ce moment, Tahnée Seagrave est la plus rapide avec un chrono de 5 minutes 08. 

Sa compatriote Rachel Atherton accuse 2,5 secondes de retard. 

Elle est suivie par Myriam Nicole de l’équipe Commencal-Vallnord. 

Marine Cabirou est 6ème, juste devant Mariana Salazar. 

Chez les Juniors, Valentina Holl devance Nastasia Gimenez.

Download (PDF, 75KB)

Qualifications Hommes 

On savait Loïc Bruni bien déterminé à revenir à son meilleur niveau et le champion du Monde avait fait savoir, via ses réseaux sociaux, que la Coupe du Monde du Mont Sainte Anne serait le bon moment. Il termine avec le second meilleur temps des qualifications. 

Juste devant lui, c’est un autre grand champion qui est de retour. Danny Hart grappille quelques dixièmes de secondes au français.

Impressionnant de régularité, Amaury Pierron est troisième. 

Même génération, même talent, Lucas Shaw est quatrième et prend le meilleur temps sur le troisième chrono intermédiaire du tracé. 

Pilote Mondraker, Brook MacDonald est cinquième. Revenant, Greg Minnaar fait parler l’expérience et se qualifie 10ème. 

Côté tricolore, on retrouve Loris Vergier à la 7ème position et Thomas Estaque à la 17ème position. 

Entre la 21ème et la 23ème place, on retrouve un trio bleu-blanc-rouge : Faustin Figaret, Baptiste Pierron et Hugo Frixtalon. Rémi Thirion est 25ème. 

Chez les Juniors, Kye A’Hern devance Thibault Daprela.

Download (PDF, 152KB)