World Cup DH #5 - Les Gets | La coupe à la maison !

Sport
13 juillet 2019 — Léo Kervran

5/5 ! Sur cette étape à domicile, les pilotes français ne souhaitaient pas interrompre leur série de succès en coupe du Monde et c’est chose faite avec la victoire d’Amaury Pierron. Chez les femmes, Marine Cabirou prend une nouvelle deuxième place derrière Tracey Hannah. Découvrez, à chaud, les résultats et le portfolio de notre équipe de photographes Vojo :

 

 

Le public est venu en nombre aux Gets ! Si d’un point de vue sportif cette manche n’est pas celle qui a offert le plus de suspense, d’un point de vue “ambiance” le public a répondu présent !

Après un début de matinée relativement calme pour les juniors, la tension est montée progressivement sur les pentes du Mont Chéry, jusqu’au final en apothéose avec le doublé d’Amaury Pierron et Loïc Bruni.

 

 

Pas de pluie à signaler aux Gets et c’est donc avec une piste toujours plus sèche et poussiéreuse que les pilotes ont dû composer. Sur ce tracé très rapide, Amaury Pierron et Tracey Hannah sont donc ceux qui ont su être les plus précis et tenir le mieux leurs lignes. Particularité du calendrier, un rassemblement de motos Harley Davidson se déroulait dans le village voisin de Morzine. C’est dans un vrombissement constant de moto et avec un public assez hétéroclite, mais toujours bon enfant, que s’est déroulé cette finale.

Dames

On s’attendait à une belle bataille entre Marine Cabirou et Tracey Hannah mais finalement c’est l’Australienne qui remporte cette finale après avoir terminé en tête des qualifications vendredi.

 

 

En avance à tous les intermédiaires, elle a perdu un peu de temps sur la fin de parcours et ne devance la pilote du team Scott DH Factory que de 0,677 s.

 

 

A la troisième place, on retrouve Mariana Salazar. La pilote du team Dorval AM, seule représentante du Salvador en coupe du Monde, signe ici le meilleur week-end de coupe de sa carrière après sa 3e place en qualification.

Juste après son passage TV, Mariana nous glisse ses premières impressions après son run : “Je n’avais même pas l’impression d’aller vite ! J’ai réussi à garder un bon flow tout au long de la piste !”

Un peu plus loin, Eleonora Farina et Nina Hoffmann clôturent le podium en prenant respectivement la 4e et la 5e place.

 

 

Enfin, du côté des autres françaises, Agnès Delest est 8e et Mélanie Chappaz 11e.

Download (PDF, Inconnu)

Au classement général, Marine Cabirou prend la deuxième place devant Rachel Atherton mais Tracey Hannah conforte sa position de leader de la coupe du Monde avec 1040 points (contre 840 pour Marine Cabirou).

Hommes

 

 

On ne pouvait pas rêver mieux ! Si les Anglais ont longtemps occupé le hot seat des Gets avec Brendan Fairclough puis Laurie Greenland, c’est finalement un doublé français pour cette étape de coupe du Monde à domicile.

 

 

Parti en dernier suite à son meilleur temps lors des qualifications, Amaury Pierron n’a pas tremblé. Il remporte cette manche avec 2,352 s d’avance sur Loïc Bruni !

 

En revanche, le champion du Monde aura probablement été le pilote qui a eu le plus de succès à l’applaudimètre avec des spectateurs déchaînés dans la raquette d’arrivée du début à la fin de son run.

A chaque étape française, les spectateurs rivalisent d’imagination pour construire des pancartes toujours plus originales à son effigie. Après “SuperBruni” à Lourdes en 2017 et “Pope Bruni” à La Bresse en 2018, le voici qui endosse un nouveau costume de sauveur de la descente mondiale.

Derrière les deux Français, c’est Laurie Greenland qui prend la 3e place. Il devance Troy Brosnan, qui termine en dehors du top 3 pour la première fois de l’année.

Petite frayeur du côté de Loris Vergier après une grosse chute dans le bois lors des derniers entraînements le matin (cintre cassé).

 

 

Il termine finalement, bien en forme, à la cinquième place.

Brendan Fairclough échoue au pied du podium après avoir passé plus d’une heure en tête du podium provisoire suite à sa qualification à la 29e place.

 

 

Malgré une casse de dérailleur en fin de parcours qui l’a empêché de pédaler sur tout le bas de la piste, Thomas Estaque signe une très belle 9e place (ce qui fait 4 français dans les 10 premiers). Sans ce problème mécanique, ses temps intermédiaires indiquent qu’il était bien parti pour terminer sur le podium…

Derrière, Hugo Frixtalon est 14e et Baptiste Pierron 16e.

Rémi Thirion est 21e Gaëtan Ruffin 29e et Thibaut Ruffin 30e.

Alexandre Fayolle est 31e, Florent Payet 32e, Dylan Levesque 39e, Faustin Figaret 40e, Valentin Chatanay 42e, Bryan Pfeiffer 47e et Charly Di Pasquale 21e.

Rémi Gauvin, l’enduriste canadien du Rocky Mountain RaceFace Enduro Team, est venu faire une pige en DH après l’étape des EWS aux Orres. Il termine 43e.

Les conditions étaient néanmoins difficile avec la poussière qui rendait la piste très glissante et des pilotes comme Danny Hart (49e), Finn Iles (52e) ou Michael Jones (53e) en ont fait les frais.

Download (PDF, Inconnu)

Au général, Loïc Bruni dispose désormais de 110 points d’avance sur Amaury Pierron et Troy Brosnan.

 

 

Les deux pilotes ont le même nombre de points mais la deuxième place revient au Français à la faveur du nombre de victoires. Loris Vergier monte lui aussi d’un rang, il est 4e juste devant Danny Hart (mais ces deux pilotes sont déjà relégués à plus de 200 points de Pierron et Brosnan).

Enfin, on notera la belle performance du Scott DH Factory qui termine meilleur team du week-end, notamment grâce à la 2e place de Marine Cabirou et à la 6e place de Brendan Fairclough. Visiblement, le nouveau Gambler (présenté jeudi, retrouvez notre article ici) semble bien leur convenir.

Juniors

Pas de surprise chez les Juniors dames, c’est à nouveau Vali Höll qui remporte cette manche française. L’Autrichienne a réalisé un temps de 3:26.218, soit 1,382 s plus rapide que Tracey Hannah, la vainqueur en catégorie Elite !

La championne du monde devance Anna Newkirk et Lauryne Chappaz. La Française signe ici son meilleur résultat de la saison, après avoir terminé 4e à Maribor et Fort William.

Download (PDF, Inconnu)

Au général, malgré son impressionnante régularité (4 victoires en 5 manches), Vali Höll ne dispose que de 60 points d’avance sur Anna Newkirk (4 deuxièmes places et 1 victoire). Mathématiquement, le classement est donc encore loin d’être joué.

Chez les garçons, Thibaut Daprela signe lui aussi sa quatrième victoire de la saison. Il devance deux Canadiens, Patrick Laffey et Seth Sherlock.

On notera la belle 6e place d’Antoine Vidal, qui court habituellement en EWS (il mène d’ailleurs le classement U21). On retrouve ensuite un beau tir groupé avec Antoine Rogge (13e), Emile Rilat (15e), Léo Grisel (16e), Eliot Rossignol (17e) et Simon Chapelet (18e). Ian Guionnet est 21e.

Download (PDF, Inconnu)

Au classement général, Thibaut Daprela mène la danse avec 120 points d’avance sur Patrick Laffey. S’il n’est pas encore sacré d’un point de vue purement comptable, on voit mal ce qui pourrait priver le jeune Français de cette coupe du Monde à part une blessure (une 1e place remporte 60 points, une 2e place 40 et il ne reste que 3 manches à disputer.)

Retrouvez également notre article sur le paddock de DH :  www.vojomag.com/world-cup-dh-5-les-gets-les-paddocks-de-dh-2/