Trail Tales | Episode 5 : Ode à Fribourg

Nature
29 juin 2022 — Léo Kervran

Limiter le vélo aux machines et à leur mécanique, c’est occulter une grande partie de ce qui fait le sport. C’est tout l’objectif de Trail Tales : raconter les histoires qui font la culture et l’histoire du VTT. À l’initiative d’Orbea, Trail Tales se déclinera en 5 épisodes mettant à l’honneur celles et ceux qui font des morceaux de notre sport. Dans ce cinquième opus, on part en Allemagne à la découverte de Fribourg, un des rares endroits dans le pays où le VTT est réellement développé et accepté :

Ce qui rend le VTT unique, en Allemagne, c’est qu’il est bien plus compliqué d’en faire ici
que dans d’autres pays. Pour quoi que ce soit, il y a des réglementations et des exceptions. Il est difficile de créer des sentiers et trouver des endroits où on peut rouler.

Fribourg offre absolument tout ce que l’on peut désirer en grandissant ici. La nature, les loisirs, les clubs. On peut faire tous types de sports. C’est une grande ville, mais pas une métropole. Les conditions sont parfaites, dans la Forêt-Noire, avec de vraies montagnes, contrairement à d’autres régions. La France, L’Autriche et la Suisse sont juste à côté. C’est le paradis, pour les amoureux de la nature.

On a une super communauté, où tout le monde aime rouler, et c’est le plus important. Le club a fait beaucoup, à Fribourg, concernant les sentiers légaux, la promotion du VTT, en particulier à Fribourg. On s’est rendu compte qu’un club pouvait rendre pas mal de choses légales, avoir de l’influence sur une région, et rassembler les gens. On peut accomplir beaucoup de choses.

Pour l’entraînement des jeunes, on s’est inspirés de Kirchzarten. C’est là que se trouve l’équipe Lexware, de laquelle sont sortis de grands pilotes de XC. C’était notre modèle. On voulait faire la même chose, mais plus orientée DH, et avec plus de divertissement.

J’ai vécu des choses géniales, grâce au VTT. J’ai beaucoup voyagé, rencontré des gens du monde entier. Je trouve qu’il est important de dire aux jeunes qu’il faut avoir l’esprit ouvert, et que le VTT est une manière de s’ouvrir l’esprit, de prendre son envol et vivre ses propres expériences. C’est même plus important que le sport.

Ce sera encore mieux et plus simple pour la prochaine génération. Le développement est positif, dans le VTT. Maintenant, c’est un sport populaire, pas seulement pour des têtes brûlées qui veulent foncer dans la forêt. Des enfants de quatre ans ont des petits vélos. Des gens de 80 ans ont des vélos électriques.

Pour découvrir la suite de l’histoire, ça se passe sur le site de Trail Tales : experience.orbea.com/fr/trail-tales
Les prochains épisodes seront accessibles en avant-première pour les personnes qui s’enregistreront sur le site.