Test | Specialized Stumpjumper Expert 29 : un mythe, ça s'entretient

Tech
7 décembre 2017 — Olivier Béart

Specialized Stumpjumper Expert 29 : sur le terrain

Lors de sa sortie, nous avions déjà pu tester le Specialized Stumpjumper Expert 29 pendant une grosse journée près de Valence et des quartiers de Specialized France. Mais depuis, nous n’avions plus eu l’occasion d’en prendre les commandes. Il nous avait pourtant laissé un très bon souvenir et c’est avec grand plaisir que nous l’avons retrouvé ici, 18 mois plus tard, dans une version subtilement évoluée et raffinée prête à limer nos sentiers habituels rincés par les pluies automnales.

Aux commandes, on se sent comme toujours avec un Specialized : comme à la maison. Specialized ne sort pas des sentiers battus au niveau de la géométrie, et finalement ce n’est pas plus mal. A l’heure où tout le monde allonge l’avant et affiche des valeurs de reach élevées,  le Stumpjumper reste fidèle à lui-même. Cela rend le vélo plus accessible à un large spectre de bikers, y compris ceux qui ne sont pas des brutes niveau pilotage mais qui aiment juste bien rouler dans le technique au guidon d’un vélo au débattement généreux pour le segment. Pour ceux qui cherchent plus la vitesse et l’efficacité, rien n’interdit non plus de se tourner vers la taille au-dessus. C’est ce que nous avons fait, en optant pour un Large avec des testeurs dont la taille oscille entre 178 et 181cm.

Si la géométrie n’a rien d’extravagant, elle joue par contre merveilleusement la carte du plaisir accessible, du dynamisme et de la vivacité. S’il y en a qui croient encore que le 29 pouces est ennuyant, juste stable mais pas maniable… il faut absolument qu’ils testent un Stumpjumper 29 ! Nous n’avons plus essayé la version 650b non plus depuis sa sortie, mais nous l’avions jugée à l’époque trop turbulente et moins équilibrée que le modèle à grandes roues. Aujourd’hui, on ne voit toujours pas ce qui pourrait nous faire changer d’avis, tant ce modèle est jouissif à piloter et facile à faire tourner.

Sur les terrains boueux et rocailleux sur lesquels nous avons essayé ce Specialized Stumpjumper Expert 29 en version 2018, les roues de 29 pouces sont aussi plus adaptées à notre sens que les 6Fattie. Néanmoins, la possibilité de monter un train roulant en 27,5+ sur ce même cadre est toujours agréable et peut se justifier dans certaines circonstances, ou même juste au niveau de la roue arrière comme nous l’avons expliqué dans ce dossier comparant les différentes tailles de roues. Les pneus Specialized Purgatory et Butcher Gripton Grid sont aussi assez fabuleux et garantissent un grip phénoménal dans quasiment toutes les circonstances. A l’aise dans les rochers du Sud, ils sont aussi redoutables sur les racines humides et dans la boue. Un must !

Utilisé en Enduro World Series par Jared Graves pendant une bonne partie de la saison 2017, le Specialized Stumpjumper est un descendeur hors pair. Facile d’accès, le vélo est aussi remarquablement efficace quand on le met dans les mains d’un pilote expérimenté. L’association des grandes roues avec jantes carbone en 30mm de large, de gommes très performantes, d’une géométrie équilibrée et de suspensions très efficaces donne un cocktail redoutable qui permet de se lâcher complètement dans les spéciales d’enduro et de faire sauter les KOM.

Pour un biker qui habite en haute montagne ou qui envisage une utilisation limite “mini DH” de son vélo, le Specialized Enduro sera sans doute plus adapté. Mais il s’agit d’un outil beaucoup plus pointu et… spécialisé. Ici, le Stumpjumper joue à fond la carte du plaisir et de la vitesse accessibles. Dans des zones avec moins de dénivelé, type Vosges, Alsace, Ardennes ou Massif Central, il nous semble plus adéquat. Car quand le chemin est avant tout sinueux mais plus plat, c’est un régal absolu de se trouver à son guidon. En cela, il rappelle aussi très fort le YT Jeffsy, que nous avions testé il y a quelques mois et avec qui il partage bon nombre de traits de caractère, même si le Stump’ se montre un peu plus docile et facile que son concurrent allemand.

La suspension arrière se marie très bien au nouvel amortisseur RockShox. Comme promis, il est très sensible en début de course ce qui donne une vraie sensation de confort et de toucher “soyeux” du sentier, alors que son maintien en milieu de débattement est excellent, ajoutant à la vivacité du vélo, qui adore être envoyé en l’air à la moindre impulsion pour voler au-dessus des obstacles. A l’avant, la fourche Fox tient le pavé et offre un comportement flatteur, mais elle pourra s’avérer un peu creuse en milieu de débattement pour les pilotes plus engagés ou sur les terrains très exigeants. Voilà un upgrade intéressant à réaliser par la suite.

On l’a dit, la polyvalence est une des grandes forces du Specialized Stumpjumper. Et cela se manifeste aussi par ses très bonnes aptitudes au pédalage et sa belle nervosité en relance. Excellent en franchissement et dans les montées techniques, bien secondé par un groupe Sram GX Eagle qui permet de faire face à toutes les situations, il sait aussi pédaler longtemps et les grandes ascensions ne lui font absolument pas peur malgré un poids pas franchement light puisqu’il flirte avec les 14,5kg prêt à rouler (avec pédales, Swat Door et bidon remplis ; son poids nu étant de 13,2kg). Mais si un pote vous met au défi de disputer un marathon à son guidon, n’ayez pas peur, ça aussi il sait le faire. Par contre, un bike de XC aura un peu plus de mal sur un tracé d’enduro…

Au rang des rares points négatifs que nous avons relevés au guidon de cette machine globalement assez exceptionnelle, nous avons trouvé le poste de pilotage fort haut. La douille de direction a 3cm de plus en taille L par rapport au M et le cintre présente un rise qui nous semble trop élevé. Cela ne permet pas toujours de charger l’avant comme on le souhaite et on se trouve aussi parfois placé un peu trop droit dans des portions plus roulantes. Enfin, la Swat Door, aussi futée soit-elle, n’est pas parfaitement étanche et les affaires qu’on y stocke peuvent-être mouillées si on roule par météo maussade. Autant le savoir…

Verdict

Cette dernière version du Specialized Stumpjumper fait plus qu’honneur à la longue lignée dont elle est issue. Elle prend le meilleur du 29 pouces pour la sécurité, le franchissement ou encore le grip, mais elle fait voler tous les préjugés en offrant une maniabilité démoniaque et des sensations jouissives. Plus d’une fois lors du test, nous nous sommes surpris à rigoler tout seul et à pousser de grands cris de plaisir. Et ça, c’est le signe d’un grand vélo. Sur ce très bon châssis, Specialized a aussi fait preuve d’intelligence dans le choix des composants, qui magnifient les caractéristiques du cadre, à commencer par les roues carbone et les pneus qui sont un réel plus sur ce type de vélo. Saupoudrez le tout avec une magnifique finition et la Swat Door en guise de cerise sur le gâteau et vous comprenez pourquoi Specialized continue d’être un des leaders du secteur après tant d’années.

Plus d’infos : www.specialized.com